International
France

Attentat de Nice: le verdict du procès en appel va tomber

Attentat de Nice: le verdict du procès en appel va tomber

La cour d'assises spéciale de Paris s'apprête à rendre son verdict en appel contre deux accusés jugés pour leur rôle présumé dans l'attentat du 14 juillet 2016, à Nice.
13.06.2024, 07:55
Plus de «International»

Seuls deux des huit accusés de première instance, deux amis du Tunisien de 31 ans auteur de l'attentat au camion-bélier sur la promenade des Anglais le soir du traditionnel feu d'artifice, ont choisi de faire appel. Poursuivis pour association de malfaiteurs terroriste, ils avaient été tous deux condamnés à 18 ans de réclusion criminelle lors du premier procès en décembre 2022.

Alors que le parquet avait requis 15 ans d'emprisonnement contre les deux hommes en première instance, l'avocate générale, Naïma Rudloff, a cette fois requis le maximum légal prévu, soit 20 ans de réclusion à leur encontre.

Estimant que le dossier ne reposait que sur des «fantasmes» et des «hypothèses», les avocats des deux accusés ont plaidé, eux, leur acquittement. La cour doit donner une dernière fois la parole aux accusés jeudi matin avant de se retirer pour délibérer. Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.

NICE, FRANCE - JULY 15 : People visit the scene and lay tributes to the victims of a terror attack on the Promenade des Anglais on July 15, 2016 in Nice, France. A French-Tunisian attacker killed 84 p ...
La seconde attaque terroriste la plus meurtrière commise en France avait fait 86 morts.Image: Anadolu

Les deux hommes, âgés de 44 et 48 ans, sont soupçonnés d'avoir apporté «un soutien logistique et idéologique» à l'auteur de l'attentat. L'accusation admet que les deux accusés ne sont ni complices, ni co-auteurs des actes du terroriste. Mais ils auraient été sollicités par leur compatriote pour lui fournir une arme et auraient été associés à la location du camion qui a servi au massacre.

«Sens moral défaillant»

Lors du procès, les accusés ont répété qu'ils n'avaient pas cherché d'arme pour Mohamed Lahouaiej-Bouhlel - mais le plus jeune des deux a livré plusieurs versions sur le sujet - et qu'ils n'avaient pas été associés à la location du camion.

Cependant, a insisté l'avocate générale, ils ont beaucoup de points communs avec Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, notamment «le complotisme, une constante dans les dossiers de terrorisme». «Chez ces trois hommes, on retient le ressentiment, la victimisation, la duplicité et un sens moral défaillant, tous les leviers puissants qui peuvent mener au terrorisme», a soutenu la magistrate. (mbr/ats)

Les images du Simplon:
1 / 15
Les images du Simplon:
source: watson
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Emmanuel Macron écrit une lettre à ses compatriotes
Le locataire de l'Elysée s'est adressé aux Français dans une lettre publiée par l'ensemble de la presse nationale mercredi. La missive a fait bondir les oppositions.

Sortant de son silence trois jours après le second tour des élections législatives anticipées, Emmanuel Macron a demandé à l'ensemble des forces politiques d'engager un dialogue en vue d'une majorité solide et plurielle. Le président français a appelé au «compromis» et à la poursuite du «front républicain».

L’article