DE | FR
image: keystone

Ce que l'on sait sur le «convoi de la liberté» qui descend sur Paris

Sur le modèle des camionneurs canadiens, des dizaines d'opposants aux mesures sanitaires se sont mis en route mercredi et convergent vers la capitale pour bloquer les axes de circulation. Réussiront-ils à paralyser le pays?
09.02.2022, 09:2109.02.2022, 11:12
Suivez-moi

Les camionneurs d'Ottawa font des émules et pas seulement à Berne. Du côté de nos voisins français aussi, la démarche visant à assiéger et paralyser une ville à grand renfort de camions, inspire.

Chez nous, c'était lundi, et ça n'a pas vraiment marché...

Mercredi, anti-pass vaccinal, Gilets jaunes, mélenchonistes et autres zémmouristes prennent la route pour Paris. Le «convoi de la liberté», qui emprunte son nom à son modèle canadien, le «Freedom Convoy 2022», devrait arriver vendredi soir dans la capitale, avant de participer aux manifestations anti-pass samedi 12 février.

Dimanche, ceux qui le souhaitent sont invités à rejoindre la Belgique, pour une convergence européenne prévue à Bruxelles lundi prochain.

Ce que l'on sait

Les endroits concernés: Selon FranceInfo, différents trajets sont organisés depuis plusieurs villes de France, dont Nice, Brest, Perpignan, Lille ou Strasbourg. La liste des villes concernées par ce mouvement s'allonge d'heure en heure. Si le convoi vise la capitale, il n'a pas encore indiqué le lieu précis où se réunir pour le moment.

Le principe: il est le même à chaque fois. Emprunter le réseau secondaire et rouler entre 50 et 80 km à l'heure, pour finalement instaurer un blocage routier de Paris.

Les participants: le convoi mêle des profils divers et variés, rapporte Le Monde. Des gilets jaunes, des routiers, des restaurateurs, des Insoumis, des militants du Rassemblement national (RN), des membres du mouvement QAnon, des Anonymous, des opposants de toutes sortes aux vaccins contre le Covid...

Ce n'est pas un mouvement de camions: relayé par FranceInfo, un routier considéré comme l'un des porte-parole de «Convoy France», reconnaît que les «routiers seront minoritaires». En effet, contrairement au Canada, les camionneurs français ne sont pas propriétaires de leur véhicule. S'ils participent à ce convoi, ils peuvent se faire retirer leur permis et être licenciés pour entrave à la liberté de circulation.

Ses figures emblématiques: Rémi Monde est le coorganisateur et porte-parole du mouvement et s'exprime beaucoup sur les réseaux sociaux. Le mouvement a aussi reçu le soutien de figures politiques, comme Jean-Frédéric Poisson, un proche d’Eric Zemmour, le conférencier Idriss Aberkane ou encore le président des Patriotes, Florian Philippot.

Ses revendications: les communiqués revendiquent pêle-mêle «récupérer les droits fondamentaux, le respect du référendum, l'accès inconditionnel aux soins, à l'éducation, à la culture et le respect des valeurs essentielles de notre constitution». Mais le point de rassemblement principal reste l’abandon du pass vaccinal.

Ce que l'on ignore encore

Le nombre de personnes attendues: de nombreux appels ont été lancés sur les réseaux sociaux français. Plusieurs groupes de discussion Facebook et Telegram ont été créés ces deux dernières semaines pour coordonner l’initiative, au niveau national ou local. Le principal groupe Facebook, «Le convoi de la liberté», compte plus de 270 000 inscrits. Mais les services du ministère de l’Intérieur, eux, ne s’attendent pas à un phénomène massif, rapporte Le Parisien.

Y aura-t-il des violences? Le mouvement se veut «pacifiste», annoncent les communiqués. Malgré une apparente volonté de modération, on peut lire dans des groupes Telegram des propos violents ou illégaux, avec des offres de faux pass sanitaires.

Quelles seront les conséquences? C'est la plus grande inconnue à ce stade.

La fin des mesures est proche
Suite à l'adoption du pass vaccinal, le gouvernement français a commencé à supprimer les mesures sanitaires. Ainsi, depuis le 2 février, le port du masque en extérieur et le télétravail ne sont plus obligatoires. A partir du 16 février, les discothèques vont rouvrir, tandis que les concerts debout et la consommation au comptoir seront de nouveau autorisés.

Pendant ce temps, au Canada, la grève des camionneurs en images.

1 / 11
Grève au Canada des camionneurs
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le nouveau gouvernement français sera annoncé cet après-midi
Le 12 juin et le 19 juin 2022, nos voisins français vont élire, en deux tours, les 577 députés qui siègeront à l'Assemblée nationale. Débats, polémiques et annonces, suivez ici les derniers rebondissements.
L’article