DE | FR

Deux protagonistes des dîners clandestins interrogés plusieurs heures

shutterstock
Le collectionneur Jean-Pierre Chalençon et le chef Christophe Leroy ont été entendus par les enquêteurs dans l'affaire des «dîners de ministres». Leur garde à vue a été levée en fin de journée.
09.04.2021, 11:4909.04.2021, 20:55

Nouveau rebondissement dans l'affaire des dîners clandestins à Paris. Le collectionneur français Jean-Pierre Chalençon et le chef cuisinier Christophe Leroy ont été placés en garde à vue, vendredi matin.

Les deux hommes, ainsi que l'épouse de Leroy, ont été interrogés plusieurs heures par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) en charge de l'enquête. Leur garde à vue a été levée en fin de journée.

Ministres et domiciles privés

Ils sont soupçonnés d'avoir organisé des repas luxueux clandestins au Palais Vivienne, à Paris, en pleine pandémie. L'information, révélée par un reportage de la chaîne M6, a déclenché une vive polémique.

L'un des organisateurs, identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon, avait affirmé avoir «dîné dans la semaine dans deux-trois restaurants clandestins». Dans ces derniers, il explique y avoir croisé «des ministres». L'homme est ensuite revenu sur ses déclarations, en expliquant avoir voulu faire de l'humour.

Concernant la présence de membres du gouvernement, le parquet de Paris a affirmé:

«A ce stade des investigations, aucun élément ne permet de mettre au jour la participation d'un membre du gouvernement»
Le parquet de Paris.

Christophe Leroy avait quant à lui affirmé être dans la légalité: ces repas auraient été organisés dans des domiciles privés, et pas dans des établissements recevant du public. (hkr/asi/ats)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Australie: Anthony Albanese veut «vraiment changer le pays»
Le travailliste Anthony Albanese, qui s'apprête à devenir Premier ministre de l'Australie, a promis de réparer l'image de son pays, largement considéré à l'étranger comme à la traîne de la lutte contre le changement climatique.

«Je veux vraiment changer le pays», a déclaré dimanche Monsieur Albanese, qui doit prendre ses fonctions lundi et s'envoler peu après pour Tokyo. Il participera mardi au sommet du Quad (Etats-Unis, Japon, Inde, Australie) et rencontrera séparément ses homologues indien Narendra Modi et japonais Fumio Kishida, ainsi que le président américain Joe Biden.

L’article