larges éclaircies
DE | FR
International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: Kiev aurait une arme qui frappe fort et loin

Kiev aurait une nouvelle arme qui frappe fort et loin en territoire russe

L'Ukraine dispose désormais de tout un arsenal d'armes à distance développées en interne. Les ingénieurs de Kiev ont peut-être franchi un nouveau cap.
07.09.2023, 12:0107.09.2023, 17:28
Plus de «International»
Un article de
t-online

Pour l'Ukraine, il s'agirait d'un nouveau record de portée: selon le président Volodymyr Zelensky, une arme développée dans le pays a atteint une cible située loin sur le territoire russe. Il s'agit apparemment de l'attaque de la base aérienne de Pskov, au cours de laquelle quatre avions de transport de type Il-76 ont été endommagés ou même détruits la semaine dernière.

Pskov se trouve à environ 700 kilomètres à vol d'oiseau de la frontière ukrainienne. Zelensky n'a toutefois pas précisé de quel type de projectile il s'agissait, suscitant ainsi des spéculations.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Un nouveau drone?

Le drone Kamikaze «AQ 400 Scythe» - du nom du peuple de cavaliers scythes du début du Moyen-Age qui sillonnaient la steppe avec des arcs et des flèches -, fait figure de prétendant sérieux au mystérieux nouveau modèle de Zelensky. Selon le fabricant One Way Aerospace, l'engin volant a une portée de 750 kilomètres et peut porter une charge de 43 kilos, suffisamment d'explosifs pour mettre le feu à un Iliouchine Il-76.

Le drone Kamikaze «AQ 400 Scythe».
Le drone Kamikaze «AQ 400 Scythe».Image: DR

Début août, l'entreprise a fait savoir que le drone nouvellement développé devrait être utilisé pour la première fois «à la fin du mois». Le moment choisi pour cette annonce correspond exactement à l'attaque de l'aérodrome de Pskov dans la nuit de mardi à mercredi.

Un coup du «castor» ou du «UJ-22»?

D'autres drones Kamikaze ukrainiens pourraient également parcourir la distance jusqu'à Pskov. Le modèle «Bober» (castor), par exemple, aurait une portée de 1000 kilomètres. On n'en sait pas beaucoup plus sur cette arme développée par le service de renseignement militaire HUR.

Facilement reconnaissable à son hélice montée à l'arrière, le drone «castor» a été aperçu à plusieurs reprises lors des attaques sur Moscou fin juillet et début août.

On en parlait ici 👇

Le modèle «UJ-22» de la compagnie aérienne ukrainienne Ukrjet aurait également une portée de 800 kilomètres et une charge utile de 20 kilos. On ne sait toutefois pas si le «castor» et le «UJ-22» arriveraient réellement jusqu'à Pskov.

Pour en savoir plus sur le «UJ-22» 👇

Et si ce n'était pas un drone?

Il est également possible que l'attaque de Pskov n'ait pas été effectuée par des drones. Certains observateurs de la guerre spéculent que les Ukrainiens ont frappé avec le missile de croisière «R-360 Neptune» qu'ils ont développé eux-mêmes.

Le missile, qui tient son nom du dieu romain de la mer, est en fait une arme anti-navire. L'année dernière, les Ukrainiens s'en sont servis pour couler le «Moskva», le navire amiral de la flotte russe de la mer Noire. Entre-temps, les ingénieurs ont modifié le «Neptune» pour qu'il puisse également atteindre des cibles terrestres.

Fin août, un «Neptune» modifié aurait détruit un précieux système de défense antiaérienne russe de type S-400 sur la péninsule de Crimée. On peut toutefois se demander si un missile «Neptune» modifié pour des attaques au sol peut parcourir la distance de 700 kilomètres. En tant qu'arme anti-navire, sa portée est d'environ 400 kilomètres.

Une attaque de proximité?

Il est aussi possible que les avions de transport de Pskov n'aient pas été touchés à distance. Selon les dernières informations du chef des services secrets ukrainiens Kyrylo Boudanov, l'attaque contre l'aérodrome a été lancée depuis le territoire russe. Cette information fait écho aux soupçons qui avaient déjà circulé la semaine dernière après une attaque contre la base aérienne russe de Koursk.

Des sources ukrainiennes ont affirmé que plusieurs avions militaires et un système de défense antiaérienne de type «Pantsir» avaient été détruits à Koursk, et ce par des drones en carton. Cette affirmation n'a, toutefois, pas pu être confirmée. Les images satellites prises après la prétendue attaque ne montraient aucun dommage sur les avions à Koursk.

Il est, cependant, avéré que l'Ukraine possède dans son arsenal des drones en carton de fabrication australienne. La société Sypac Systems avait déjà annoncé en mars qu'elle livrerait le modèle «Corvo PPDS» à l'Ukraine.

Selon le fabricant, le drone en carton est «livré emballé à plat, peut décoller tout seul, voler jusqu'à 120 kilomètres et atterrir tout seul». Sa charge utile devrait atteindre cinq kilos, soit suffisamment d'explosifs pour endommager gravement un avion. On peut donc imaginer que des agents ukrainiens ou des partisans russes ont attaqué de près la base de Pskov avec des drones en carton. Cette manière de mener la guerre avec des drones devrait également avoir un impact psychologique sur l'armée russe.

(Traduit et adapté par Nicolas Varin)

La catastrophe du barrage Kakhovka en images
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi la droite vénère Poutine
Présenté comme le sauveur présumé de l'Occident chrétien, le président russe est devenu le nouveau messie de la droite.

Lors de sa récente apparition dans le Daily Show, le vieux maître de la comédie Jon Stewart n'a pas seulement démonté Tucker Carlson. Il a également résumé de manière concise l'essence de l'adoration de la droite pour Vladimir Poutine. Selon Stewart, le duel entre le capitalisme et le communisme, qui a duré des décennies, est terminé. Aujourd'hui, tout tourne autour du «woke contre unwoke».

L’article