pluie modérée
DE | FR
International
Interview

L'ex-chef des espions suisses: «Le Renseignement russe a été déplorable»

FILE - Russian President Vladimir Putin chairs a meeting with members of the government via teleconference in Moscow, on March 10, 2022. (Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP, File)
Selon les services de renseignement américains, Vladimir Poutine prendrait la plupart du temps ses décisions seul. image: keystone
Interview

L'ex-chef des espions suisses: «Le Renseignement russe a été déplorable»

Peter Regli a dirigé les renseignements suisses dans les années 1990. Il estime que, contrairement aux Russes, les services secrets ukrainiens travaillent de manière très professionnelle depuis le début de la guerre. Interview.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
17.03.2022, 05:4810.05.2023, 18:43
Helene Obrist
Helene Obrist
Helene Obrist
Suivez-moi
Plus de «International»

Quelle est l'importance des services de renseignement en temps de guerre?
Peter Regli:
Pour un Etat de droit démocratique, le service de renseignement est la première ligne de défense.

Comment cela se présente-t-il dans le cas concret de l'Ukraine?
Le service de renseignement ukrainien doit veiller à ce que les dirigeants politiques et militaires soient en permanence au courant de ce que fait la Russie.

Est-ce le cas?
Si je peux me permettre, qu'en pensez-vous?

Il semble que les forces armées ukrainiennes sachent toujours très précisément où se trouve l'armée russe. Ou bien elle reste bloquée.
Exactement. Les services secrets ukrainiens travaillent de manière très professionnelle. Ils ont tiré profit du fait qu'ils sont en guerre avec la Russie depuis huit ans déjà. Après l'annexion de la Crimée en 2014, ils ont assimilé la manière avec laquelle la Russie mène la guerre.

Peter Regli, ehemaliger Chef des Geheimdienstes, spricht an einer Veranstaltung in Zuerich am Mittwoch, 3. Oktober 2012. (KEYSTONE/Walter Bieri)
Peter Regli, 78 ans, a été chef du service de renseignement suisse de 1991 à 1999. image: KEYSTONE

Le bon travail des services secrets ukrainiens est-il l'une des raisons expliquant pourquoi l'armée russe ne s'est pas encore imposée?
C'est exact. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et son état-major sont parfaitement informés. Ils savent d'où viennent les forces russes et dans quelle direction elles se dirigent. Cela donne aux Ukrainiens la possibilité de réagir immédiatement. Pour cette raison, ils arrivent à tenir tête aux missiles de croisière et aux avions de combat russes de manière relativement efficace.

Pourquoi seulement relativement?
L'armée ukrainienne ne peut tout simplement pas repousser toutes les attaques aériennes russes. La Russie a jusqu'à présent tiré plus de 700 missiles de croisière.

«C'est la grande quantité de frappes qui est difficile à gérer pour l'Ukraine»

Les services secrets ukrainiens sont les seuls qui informent Zelensky? Les renseignements occidentaux apportent-ils également leur aide?
Bien entendu, Zelensky et son état-major sont régulièrement et très efficacement informés de la situation par les services de renseignement occidentaux. De très nombreuses informations proviennent de la CIA, de la DIA (Defense Intelligence Agency) et de la NSA. Mais cela ne date pas non plus de l'invasion des troupes russes. Au cours des huit dernières années, l'armée de Kiev a été remise à niveau avec un soutien important de l'Occident. Les forces armées ukrainiennes sont organisées de manière professionnelle et utilisent en grande partie des méthodes de travail de l'Otan. Il en va de même pour les services secrets.

Comment les services secrets obtiennent-ils des informations?
Il existe de nombreuses possibilités. Les satellites et les avions de reconnaissance fournissent des informations sur la situation au sol et dans les airs. Ils surveillent les communications et les mouvements des troupes russes et fournissent les informations presque en temps réel aux forces armées ukrainiennes. Mais les informations ne sont pas le bien le plus précieux qu'on peut collecter.

Quoi donc?
Les intentions. Si quelqu'un proche de Poutine savait vraiment quelles sont ses intentions dans cette guerre, cela faciliterait la conduite des opérations et la base de négociation de l'Ukraine.

Cela signifie-t-il que vous ne partez pas du principe qu'il y a des espions au Kremlin?
Je ne le pense pas. Poutine est incroyablement isolé. Les services de renseignement étrangers ne cessent d'affirmer que le président russe décide seul.

epa09825607 A handout satellite image made available by Maxar Technologies shows a colored infrared view of fires burning near Fontanna street, Eastern Mariupol, Ukraine, 14 March 2022. EPA/MAXAR TECH ...
Une image satellite fournie par Maxar Technologies montrant des incendies près de la rue Fontanna, à l'est de la ville ukrainienne de Marioupol.image: keystone

Qu'en est-il du FSB, le service de renseignement intérieur russe?
Poutine a été mal orienté. Les services de renseignement russes ont fait un travail déplorable et semblent avoir peur de lui transmettre la vérité. Peut-être aussi parce que l'on sait qu'il n'aime pas entendre de mauvaises nouvelles. Mais c'est une spéculation.

Comment se présente le travail des services secrets russes sur le terrain en Ukraine?
Avant le 24 février déjà, des commandos spéciaux russes auraient été infiltrés en Ukraine pour éliminer Zelensky. Mais selon les services secrets ukrainiens, ces commandos auraient été neutralisés à temps.

«En outre, je suppose que la Russie envoie également de nombreuses personnes à pied en civil en Ukraine afin de repérer des cibles d'attaque»

Des agents des services de renseignement occidentaux sont-ils également actifs en Ukraine?
Je ne pense pas. Et s'ils l'étaient, ils seraient très discrets. Mais l'armée ukrainienne est très bien formée et entraînée pour faire le travail elle-même.

Quel est le rôle du service de renseignement de la Suisse dans la guerre en Ukraine?
La mission du service de renseignement de la Confédération est en premier lieu d'informer la chef de la défense Viola Amherd de tout ce qui se passe. C'est certainement déjà le cas depuis le déploiement des troupes russes en novembre. On présente ce qui se passe actuellement, les moyens dont dispose la Suisse et les scénarios auxquels on s'attend dans les prochains jours. Il appartiendra ensuite aux conseillers fédéraux de décider de la stratégie à définir en fonction des informations reçues.

Marioupol, assiégée par les Russes
1 / 12
Marioupol, assiégée par les Russes
source: ap / evgeniy maloletka
partager sur Facebookpartager sur X
Des activistes français s'introduisent dans le «Palais de Poutine»
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Les Russes auraient une manière simple de mettre fin à la guerre»
Andreas Umland, spécialiste de la Russie, décrypte les chances de la femme d'Alexeï Navalny de reprendre le flambeau. Il analyse aussi l'opposition russe divisée et les moyens d'action possibles.

La femme d'Alexeï Navalny a annoncé qu'elle poursuivrait son œuvre: «Je continuerai à me battre pour la liberté de notre pays», a déclaré Ioulia Navalnaïa dans un message vidéo publié peu après le décès de son mari. Elle accuse le gouvernement russe de l'avoir empoisonné. Selon elle, le peuple russe doit désormais saisir chaque occasion pour lutter contre la guerre, la corruption et l'injustice.

L’article