DE | FR

François: «L'Irak restera toujours avec moi»

Le pape a clos son historique visiter irakienne par une messe devant des milliers de fidèles. Les chrétiens irakiens ont presque disparu en 20 ans, passant de six à un pour cent de la population.
07.03.2021, 18:0907.03.2021, 18:30

Arrivé triomphalement en papamobile sur la pelouse du stade d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien, le pape François a promis aux fidèles d'une des plus anciennes communautés chrétiennes au monde: «L'Irak restera toujours avec moi».

Le souverain pontife a conclu sa visite historique en Irak, dimanche, avec une messe devant des milliers de fidèles dans le nord du pays ravagé par les djihadistes. Il a appelé les chrétiens encore dans le pays à «ne pas se décourager».

Après avoir prié pour les «victimes de la guerre», dans les décombres de Mossoul, ancienne «capitale» autoproclamée du groupe Etat islamique (EI), ou dans l'église tout juste restaurée d'une localité martyre de la plaine de Ninive, le souverain pontife a célébré la plus grande messe de son voyage sous haute sécurité.

La papamobile sur la pelouse du stade d'Erbil.
La papamobile sur la pelouse du stade d'Erbil.Image: sda

En Irak, le nombre des chrétiens a fondu en 20 ans de 6% à 1% de la population. Nombreux sont ceux qui ont vécu les exactions de l'EI et se réjouissent du passage du papal:

«Cela va encourager les chrétiens à rester sur leur terre»
Bayda Saffo, catholique ayant fui les djihadistes à Mossoul.
«Maintenant, on espère vivre en sécurité, c'est ça le plus important»
Hala Raad, catholique ayant fui les djihadistes à Mossoul.

De nombreux chrétiens hésitent encore à rentrer définitivement chez eux. Quand en 2014, l'EI a pris la plaine de Ninive, des dizaines de milliers d'entre eux ont fui et peu font désormais confiance à des forces de l'ordre qui les avaient alors abandonnés, disent-ils.

Aujourd'hui, beaucoup affirment vivre dans la peur des paramilitaires désormais intégrés à l'Etat et qui ont repris le terrain aux djihadistes.

Avant d'aller dans le nord du pays, le souverain pontife s'était rendu samedi à Nadjaf, ville sainte musulmane chiite du Sud, pour rencontrer le grand ayatollah Ali Sistani. Ce dernier lui a dit oeuvrer pour que les chrétiens d'Irak vivent en «paix», en «sécurité» et avec «tous leurs droits constitutionnels». (jah/ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Sur TikTok, il faudra désormais payer pour voir les lives des influenceurs
TikTok innove avec un nouvel outil qui rappelle la formule qui a fait le succès de Twitch, la plateforme de streaming de parties de jeux vidéo sur laquelle seuls les abonnés ont accès aux sessions en direct.

La plateforme de partage de contenus vidéos TikTok va proposer des abonnements payants pour accéder aux sessions live de créateurs de contenus. La nouvelle fonctionnalité sera testée à partir de jeudi, a annoncé la plateforme dans une vidéo.

L’article