International
Israël

Le ministre de la Défense d'Israël attaque son gouvernement

Le ministre israélien de la Défense Yoav Galant attaque son propre gouvernement.
Le ministre de la Défense Yoav Galant, ancien commandant des forces armées israéliennes (Tsahal), lors d'une visite de troupes en octobre 2023.Image: imago/watson

Le ministre israélien de la Défense attaque son propre gouvernement

Le ministre israélien de la Défense Yoav Galant s'oppose publiquement à ses collègues et explique qu'ils refusent de discuter de l'après-Hamas. Pour le quotidien Haaretz, il s'agit d'un cas évident.
17.05.2024, 16:48
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Suivez-moi
Plus de «International»

Qu'est-ce qui ne va pas avec le gouvernement israélien? C'est la question que se posent de plus en plus d'observateurs face aux souffrances dans la bande de Gaza. Alors que de nouvelles informations sur des actions militaires et des victimes civiles arrivent sans cesse des territoires occupés par l'armée israélienne, le scepticisme grandit.

Quel est le plan à long terme du premier ministre Benjamin Netanyahou et des autres hommes en charge du gouvernement?

Un récent article du quotidien israélien Haaretz attire l'attention. Il y est question d'une conférence de presse donnée la veille par le ministre israélien de la Défense Yoav Galant.

Pourquoi le ministre de la Défense tire-t-il la sonnette d'alarme?

Devant les médias, le ministre de la Défense a déclaré qu'il ne permettrait pas la mise en place d'un gouvernement militaire dans la bande de Gaza. Et il a demandé un débat de fond sur «le jour d'après».

👉Notre suivi sur la situation à Gaza👈

La fin de la campagne militaire israélienne doit être un acte politique, a souligné Galant. La paix n'est possible que si l'on parvient à promouvoir une alternative palestinienne au Hamas.

Malheureusement, aucun plan de ce type n'a encore été débattu par son gouvernement et, pire encore, aucune alternative n'a été présentée.

Le ministre de la Défense a également déclaré publiquement qu'il avait demandé à plusieurs reprises que des discussions soient menées sur des alternatives au Hamas, mais que sa demande n'avait pas été satisfaite. Dans l'éditorial de Haaretz, on peut lire à ce propos:

«Les déclarations de Galant devraient susciter une grande inquiétude chez les citoyens d'Israël»

En refusant d'organiser un débat sur le «jour d'après», Netanyahou conduit Israël vers la pire situation politique imaginable: un retrait du retrait. En d'autres termes, l'armée israélienne serait finalement contrainte d'occuper longtemps la bande de Gaza. Et l'emprise du Hamas devrait se poursuivre.

S'adressant à la population israélienne, le quotidien, critique à l'égard du gouvernement, constate:

«Le public doit choisir entre la bande d'extrémistes dirigée par Netanyahou, qui a plongé Israël dans la pire crise de son histoire, et ceux qui ont tenté de les arrêter avant le 7 octobre.»
source: haaretz.com

Un ministre connu pour ses critiques

C'est la deuxième fois que Galant se charge de confronter son propre gouvernement, qui jette de la poudre aux yeux de la population, à la dure réalité des faits, selon Haaretz. Et comme la dernière fois, ses collègues du gouvernement auraient réagi en demandant son licenciement. Tous les représentants de l'extrême droite se seraient jetés sur Galant.

Mais ce dernier ne se laisse pas démonter et met Netanyahou face à ses responsabilités:

«Il faut prendre des décisions difficiles et donner la priorité à l'intérêt national, même si nous devons en assumer le coût politique.»

Il reste à noter que Galant a annoncé, jeudi, l'envoi de troupes israéliennes supplémentaires dans le sud de la bande de Gaza. Lors de l'attaque de Rafah, des centaines de cibles ont déjà été touchées et plusieurs tunnels ont été détruits, indique-t-on au bureau du ministre de la Défense. Et on le cite en disant: «Ça va s'intensifier».

Controverse sur les points de passage de Gaza
Il y a dix jours, Israël avait avancé vers Rafah depuis l'est, malgré de sévères avertissements internationaux. Depuis, l'armée contrôle également la partie palestinienne du point de passage de Gaza vers l'Egypte. Cet important point de passage est depuis lors fermé à l'aide humanitaire. Israël et l'Egypte se tiennent mutuellement responsables de cette situation.

Le point de passage de Kerem Shalom, situé au sud de la bande de Gaza comme celui de Rafah, reste ouvert. Mais selon les Nations unies, l'aide ne parvient pas en quantité suffisante dans la bande côtière. Le bureau d'aide d'urgence de l'ONU OCHA a écrit jeudi sur X qu'il était «presque impossible» de distribuer de l'aide à l'intérieur de la bande de Gaza en raison de la pénurie de carburant, des perturbations des télécommunications et des combats continus. Cela a des conséquences désastreuses pour les quelque 2,2 millions d'habitants de la bande de Gaza. Israël souligne en revanche qu'il met tout en œuvre pour permettre l'acheminement de l'aide à la population civile.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

Après un sujet compliqué, voici des chats moches...
1 / 13
Après un sujet compliqué, voici des chats moches...
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Gaza après les bombes
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette avocate se bat depuis 14 ans pour Julian Assange
Elle est connue pour son soutien de longue date au fondateur de Wikileaks, Julian Assange, libéré de prison. Portrait de Jennifer Robinson, une véritable force de la nature.

Jennifer Robinson est issue d'une famille australienne de la classe moyenne. Elle a grandi à Berry, une petite ville côtière de Nouvelle-Galles du Sud. Son père entraînait des chevaux de course, sa mère travaillait comme enseignante et sauveteuse. Jennifer Robinson est allée à l'école publique où elle a appris l'indonésien, ce qui a marqué le début d'une grande passion et, plus tard, de sa carrière internationale.

L’article