DE | FR

Est-il conseillé de porter le masque à l'extérieur?

Bild

Image: Shutterstock

Alors qu'en Suisse, le port du masque est obligatoire dans les rues à forte affluence, la question fait débat dans le monde entier. Pour certains scientifiques, le risque d'infection reste très limité en plein air. Et le masque n'est pas toujours nécessaire.



Porter le masque à l'extérieur, bonne ou mauvaise idée? Pour beaucoup de scientifiques, il ne serait pas toujours d'une grande utilité. Aussi, plusieurs études ont abordé la question du risque de contamination à l'extérieur. Verdict: il serait très faible: 0,1% selon le journal Irish Times.

L'intérieur plus dangereux

Selon les scientifiques, la transmission de la maladie serait principalement aérienne. Elle se propagerait principalement via de fines particules qui restent en suspension dans l'air pendant une certaine durée, et non par les gouttelettes émises par une toux ou un éternuement, qui tombent rapidement au sol.

C'est pourquoi, il est beaucoup plus sûr d'être à l'extérieur qu'à l'intérieur, estime Jose-Luis Jimenez, un expert des aérosols. Les raisons à cela:

Ce que l'on sait sur le virus

Les scientifiques ont beaucoup appris sur le Covid-19. Ils savent notamment que:

Ce qui est conseillé

Attention, le faible risque de contamination ne veut pas dire qu'il n'y a aucun risque. En effet, il est possible d'être contaminé par le Covid si l'on reste longtemps à proximité d'une personne infectée, même dehors.

Donald Milton, professeur à l'université du Maryland, est l'un des pionniers de la science des aérosols. Selon lui, porter un masque en permanence à l'extérieur n'est pas toujours nécessaire. Il conseille:

Le masque politisé aux Etats-Unis

Le port du masque est devenu une question hautement politisée aux Etats-Unis, où les conservateurs, sous l'impulsion de Donald Trump, y voient un affront à leur liberté individuelle. Les progressistes prennent généralement le virus plus au sérieux et voient dans le masque une façon de montrer leur solidarité avec leur voisin en temps de crise. Pour Amesh Adalja, un expert en santé publique de l'université Johns Hopkins, il est temps de revenir sur l'obligation de porter un masque à l'extérieur et d'adopter une approche plus nuancée et plus fidèle aux données scientifiques.

(hkr avec ats)

World of Watson: gestes barrières

Vidéo: watson

Plus d'articles sur le Covid

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'OFSP promet le vaccin aux jeunes pour cet été

Link zum Artikel

Dispo fin juin, le certificat Covid de la Confédération sera «convivial»

Link zum Artikel

La situation du Covid en Inde en 4 points

Link zum Artikel

World of watson: la drague en français ou en schwyzerdütsch

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Un an de confinette🥳: on était si bien parti

En mars 2020, on revêtait notre plus beau jogging et on tapait des mains à 21h. Nos intentions étaient bonnes. Un an plus tard, on a bâché.

Au début de la confinette, malgré notre intolérance au gluten, on s'est chauffé pour faire notre propre pain au levain. On a regardé des tutos en se disant: «Mais c’est facile!» On a même instagramé notre œuvre, persuadé d’être paré pour la vie en cottage.

Aujourd’hui: On se dit que le pain, c’est bon, mais que c’est chiant à faire.

Au début de la confinette, on était solidaire. On faisait les courses pour cet adorable couple d'octogénaires qui habitent sur le palier d’en face.

Maintenant, on …

Lire l’article
Link zum Artikel