International
Russie

Comment l'armée de Poutine piège les Russes en fuite

Vidéo: watson

Comment l'armée de Poutine piège les Russes en fuite

Vladimir Poutine cherche à pallier le manque d’hommes sur le front ukrainien en mobilisant des réservistes. Ceux-ci tentent, toutefois, de quitter la Russie au péril de leur vie.
29.09.2022, 11:55
Plus de «International»
Un article de
t-online

Les hommes qui veulent fuir la Russie avant la mobilisation partielle de Poutine sont apparemment piégés aux frontières. Objectif: les retenir dans le pays. C'est ce que rapporte la télévision d'Etat russe.

Le média Russia Media Monitor a publié un court clip. Olga Skabejeva, présentatrice-star de la télévision d'Etat, y déclare:

«Que ceux qui veulent s'enfuir courent. Le ministère de la Défense dit qu’il ne rattrapera personne»

Il semblerait néanmoins qu’un bureau mobile du service militaire ait été déployé à la frontière avec la Géorgie. Elle ajoute:

«C'est pour ceux qui veulent vraiment partir à tout prix»

Alors qu'elle explique la situation, on voit la vidéo un avion militaire surveillant les environs. Peu après, des missiles sont tirés.

Le présentateur d'une chaîne de télévision publique biélorusse, Vadim Gigin, déclare, dans le reportage, que la mobilisation partielle est également un test – «de patriotisme, mais aussi d'humanité. Certains de ceux qui fuient actuellement viennent en Biélorussie. Pour eux, j'ai de bonnes nouvelles: la Biélorussie est membre de la Communauté des Etats indépendants. Ces personnes seront immédiatement arrêtées et renvoyées en Russie».

Les bureaux mobiles du service militaire fonctionneraient très bien selon les autorités russes. Les employés de ces bureaux seraient formés et capables de prendre les mesures nécessaires.

Vidéo: watson

Un membre de la Douma, le parlement russe, prend la parole dans cette même vidéo. Alexey Zhuravlyov dit qu'il peut imaginer que les soldats ne voudraient pas combattre aux côtés de quelqu'un qui s'est enfui auparavant. Il dit:

«Pourquoi diable voudrions-nous de ce bâtard ? Les héros de la guerre seront honorés à jamais, mais ces bâtards seront oubliés à jamais. Ils ne feront pas partie de notre histoire»

Un peu plus tard, la présentatrice Skabeeva évoque également la situation au Kazakhstan. Cent mille hommes auraient déjà fui vers ce pays, selon l'agence de presse dpa. «Le Kazakhstan va renvoyer en Russie ceux qui sont répertoriés comme 'recherchés'».

Poutine veut enrôler 300 000 réservistes

Le président russe Vladimir Poutine avait annoncé la semaine dernière vouloir enrôler 300 000 hommes. A la différence d'une mobilisation générale, la mobilisation partielle ne s'adresse qu'aux réservistes. Le décret oblige les personnes concernées à participer à la guerre. D'une manière générale, tant les anciens appelés que les anciens militaires de carrière sont considérés comme des réservistes. La limite d'âge supérieure se situe entre 50 ans pour les simples soldats et 70 ans pour les hauts gradés.

Dans le cadre de la mobilisation, les Russes en âge d'effectuer leur service militaire obligatoire risquent jusqu'à dix ans de prison s'ils refusent de participer à des opérations de combat. Le Conseil de la Fédération a adopté une modification de la loi en ce sens à Moscou, ont rapporté les agences d'Etat.

(t-online,joh )

Selon la télévision russe, on devrait fusiller publiquement les recruteurs.
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Trump offre la libération d'un trafiquant de drogue contre un soutien
Lors de la convention du Parti libertarien, Trump a promis de libérer un trafiquant de drogue en échange de leur soutien électoral. Cette proposition suscite des débats au sein du parti quant à son adéquation avec les principes libertariens.

Donald Trump a promis samedi en échange du soutien du très marginal Parti libertarien, de faire libérer une fois réélu président un Américain condamné à perpétuité pour avoir dirigé un site internet vendant des millions de dollars de drogue.

L’article