DE | FR
Lewandowski, Jorginho, Benzema et Messi sont les principaux candidats au trophée cette année.
Lewandowski, Jorginho, Benzema et Messi sont les principaux candidats au trophée cette année.Image: Keystone/Shutterstock

Qui a marqué des points avant la fin des votes pour le Ballon d'Or?

Les votes pour le prestigieux trophée individuel se sont terminés ce dimanche soir, à 23h59. Quels favoris ont marqué des points, et peut-être les esprits, lors de ce dernier week-end de suffrages? On a fait chauffer le replay.
25.10.2021, 11:5925.10.2021, 17:05
Julien Caloz
Julien Caloz
Suivez-moi

Les 180 journalistes (de 180 pays) avaient jusqu'à hier soir, 23h59, pour désigner celui qui, selon eux, mérite de soulever le Ballon d'Or 2021, au soir du 29 novembre, à Paris. Chacun a établi le classement des 5 meilleurs joueurs de l'année civile en attribuant:

  • 6 points pour le 1er
  • 4 points pour le 2e
  • 3 points pour le 3e
  • 2 points pour le 4e
  • 1 point pour le 5e

Les meilleurs footballeurs du monde ont tout tenté ce dernier week-end de suffrages pour gagner des places dans le classement de chaque journaliste, en sachant que quelques points peuvent faire la différence. On rappelle qu'en 2019, 7 unités seulement séparaient Lionel Messi de Virgil van Dijk.

Les votes risquent aussi d'être serrés cette année et devraient principalement se répartir entre quatre candidats, qui tous n'ont pas brillé samedi et dimanche.

Lionel Messi

Le numéro 30 du PSG n'a pas pesé sur le Classico face à Marseille (0-0). L'Equipe ne lui a même pas donné la moyenne, sanctionnant l'Argentin d'un 4 sur 10. Avec ce commentaire:

«Le placer à droite limite son influence. Auteur d'une tête de près (26e) ou d'une frappe dangereuse (42e), il a eu du mal à mettre sa patte sur le jeu. Trop peu trouvé haut, il a été utile dans les phases de conservation de balle. Mais on attend forcément beaucoup plus d'un joueur de cette dimension.»

Lionel Messi reste toutefois l'un des grands favoris à ce qui serait son 7e Ballon d'Or. Parce qu'il a remporté un titre majeur (Copa America) avec sa sélection, et parce qu'il a beaucoup marqué (39 buts cette année, ce qui en fait le 3e meilleur buteur européen derrière Lewandowski et Haaland) et fait marquer (meilleur passeur de la Liga). C'est aussi l'avis de Luis Suarez, son ancien coéquipier au Barça. «Je pense que Leo mérite d'être le Ballon d'Or, a-t-il expliqué sur Olé. Il ne faut pas seulement regarder ce qu'il a fait en une année, mais ce qu'il est en tant que joueur, voir ce qu'il fait année après année. Je pense qu'il n'a pas de rival.»

Jorginho

Passeur décisif lors de la large victoire de Chelsea face à Norwich (7-0) samedi, l'Italien est plutôt du genre travailleur de l'ombre. Mais il a fini par accepter la lumière et l'intérêt teinté de respect que le public lui porte. «Tout le monde me parle du Ballon d'Or en me disant que je le mérite. Si je dois choisir un mot pour décrire tout ça, je dirais «irréel». Rien que de dire que je peux prétendre à cette récompense, c'est quelque chose qui n'est pas donné à tout le monde. C'est rare et dur.»

Ce qui plaide pour le Transalpin, et le distingue de tous ses concurrents, c'est évidemment son incroyable palmarès.

Jorginho a d'ailleurs été élu meilleur joueur UEFA de l'année par un jury hautement qualifié: 24 sélectionneurs de l'Euro 2020, 80 entraîneurs de Ligue des champions et Ligue Europa, ainsi que 55 journalistes européens (un par association membre de l'UEFA). Un soutien de poids.

Karim Benzema

L'international français a inscrit 10 buts lors des ses précédents Classicos contre le Barça. Mais aucun dimanche après-midi, lors de la victoire du Real Madrid (2-1) sur la pelouse du Camp Nou. A-t-il brillé? Non, sa seule tentative ayant été sans danger pour Ter Stegen. S'est-il toutefois distingué? Oui, clairement, et dans tout ce qui fait la beauté du jeu de «KB9».

Car quand il n'est pas un grand buteur (35 réussites en 2021), l'avant-centre merengue est un altruiste magnifique et infatigable, multipliant les solutions, les remises et les protections de balle. Une activité qui a fait beaucoup de bien au Real ce dimanche.

«Il ne fait que progresser et on ne sait pas quand il va s'arrêter. Dans le jeu, il est exceptionnel»
Zinédine Zidane, en mars dernier, au micro de RMC

La dernière apparition du Français avant la clôture des votes restera comme une formidable publicité pour l'étendue et la singularité de son talent.

Robert Lewandowski

Le Polonais a trouvé le chemin des filets, samedi, lors de la démonstration du Bayern face à Hoffenheim (4-0) en championnat. Il a inscrit le 2e but de son équipe, ce qui rend ses statistiques personnelles encore plus hallucinantes.

Soyons clairs: Lewandowski méritait le trophée en 2020. Mais 2021 est une autre année, et tous les compteurs ont été remis à zéro en janvier. C'est donc sur d'autres critères que le redoutable attaquant sera jugé, comme les résultats de ses équipes, qui ne sont guère exceptionnels: le Bayern a certes remporté la Bundesliga, mais il a été sorti en quart de finale de la Ligue des champions. Quant à la Pologne, elle n'a pas passé les poules de l'Euro. Fâcheux.

Bon, on le donne à qui ce trophée?

Et, sinon ne tentez pas ces sports olympiques chez vous, ça peut mal finir 👇

Jorginho ou Benzema? On se dispute sur le Ballon d'or à coups de SMS
Christian donnerait le trophée à l'Italien de Chelsea, Julien au Français du Real. Nos deux journalistes ont défendu leurs arguments et points de vue dans un échange de messages parfois virils, mais toujours corrects. La prestigieuse récompense sera décernée lundi à Paris.
L’article