Sport
Tennis

Roland-Garros: Djokovic arrive à Paris en crise

Serbia's Novak Djokovic ponders a question during a press conference ahead his first round match of the French Open tennis tournament at the Roland Garros stadium in Paris, Sunday, May 26, 2024.  ...
Novak Djokovic traverse une année 2024 compliquée.Image: keystone

Djokovic a des problèmes personnels

Le numéro 1 mondial arrive à Roland-Garros en pleine crise sportive, mais il a également des soucis hors des courts. Il affronte ce mardi le Français Pierre-Hugues Herbert au 1er tour.
28.05.2024, 18:4728.05.2024, 18:48
Simon Häring, Paris / ch media
Plus de «Sport»

C'est arrivé une seule fois au cours des 18 dernières années que Novak Djokovic ne remporte aucun tournoi avant Roland-Garros. C'était en 2018. Cette année, le tenant du titre se rend à Paris sans même avoir joué la moindre finale. Le Serbe de 37 ans a déclaré juste après sa demi-finale perdue à Genève vendredi:

«Bien sûr que je suis inquiet»
Novak Djokovic

Pour compliquer les choses, Djokovic a également dû faire face à des problèmes d'estomac sur les bords du Léman et a eu du mal à trouver le sommeil. Lors d'un changement de côté vendredi, on a également pu voir sa main droite trembler.

Lassitude et manque de confiance

Mais avant le Geneva Open, «Nole» avait déjà montré des faiblesses inhabituelles. Il a notamment donné l'impression de ne pas se révolter lors de sa défaite contre le Chilien Alejandro Tabilo (2-6, 3-6) au 2e tour à Rome. Il a ensuite confié:

«Certes, il y a toujours en moi le Novak de quatre ans qui aime ce sport et qui a toujours faim. En même temps, je suis un père et un mari et parfois je me dis: "Allez, il y a d'autres choses dans la vie!"»

Bien que le numéro 1 mondial soit reconnaissant de la vie qu'il mène, il lui arrive de manquer de motivation le matin, notamment quand il s'agit de voyager, «parce que je préférerais être chez moi et mener une vie normale», a-t-il avoué.

Le triple vainqueur de Roland-Garros a connu, en 2024, le pire premier semestre de sa carrière. A l'Open d'Australie, il avait été éliminé en demi-finale par l'Italien Jannik Sinner. Il s'est séparé de son entraîneur Goran Ivanisevic après le Sunshine Double à Indian Wells et Miami. Avec le Croate à ses côtés, Djokovic avait remporté 9 de ses 24 titres du Grand Chelem.

epa10724319 Jelena Djokovic, the wife of Novak Djokovic of Serbia and their son Stefan watch him play Pedro Cachin of Argentina in their 1st round match at the Wimbledon Championships, Wimbledon, Brit ...
Novak Djokovic préférerait parfois passer plus de temps avec sa femme Jelena et ses enfants Stefan (9 ans) et Tara (6 ans).Image: keystone

Ivanisevic a ensuite déclaré à CH Media, le groupe auquel appartient watson:

«Novak en avait assez de moi. Et j'en avais assez de lui»

Même s'il n'obtient que de faibles résultats actuellement, le numéro 1 mondial ne veut pas céder à la panique. Il sait qu'il peut triompher à Roland-Garros s'il est prêt dans sa tête et motivé. Seulement voilà, ces deux conditions ne semblent pas réunies.

Djokovic veut toujours gagner partout où il se présente. Il a certes entamé lundi sa 420e semaine au sommet du classement mondial – pulvérisant l'ancien record de Roger Federer (310 semaines) –, mais la question de savoir combien de temps sa domination va encore durer s'impose de plus en plus.

«Faibles attentes, mais grands espoirs»

Le recordman de titres en Grand Chelem pourrait déjà être détrôné au classement ATP par Jannik Sinner après Roland-Garros. Voici les conditions qui rendraient ce scénario effectif:

  • Djokovic ne se qualifie pas pour la finale
  • Djokovic atteint la finale et Sinner joue une demi-finale
  • Djokovic gagne Roland-Garros et son adversaire en finale est Sinner

Interrogé sur ses derniers mois décevants, le Serbe a lâché:

«Pour l'instant, je ne fais que regarder au jour le jour. Ou disons que j'ai de faibles attentes, mais de grands espoirs»
Jannik Sinner, left, of Italy is congratulated by Novak Djokovic of Serbia following their semifinal at the Australian Open tennis championships at Melbourne Park, Melbourne, Australia, Friday, Jan. 2 ...
Jannik Sinner (à gauche) détrônera-t-il Novak Djokovic à l'issue de Roland-Garros? Image: keystone

Mais ses objectifs, eux, restent inchangés:

«Pour beaucoup, cela peut paraître arrogant et je suis presque gêné de le dire. Mais tout autre résultat à Roland-Garros que le titre ne me satisferait pas. Cela a toujours été le cas»

Oui, Novak Djokovic veut continuer d'écrire l'Histoire. Dans les tournois du Grand Chelem, comme à la Porte d'Auteuil. C'est pour cela qu'il joue toujours.

«Cela fait des mois que je dis que je veux être au meilleur de ma forme ici à Paris. Je connais mes qualités. Je sais de quoi je suis capable. Je sais exactement ce que je dois faire», affirme le numéro 1 mondial.

Une boîte de Pandore et un staff chamboulé

Ce qui est sûr, c'est que Djokovic a passé des mois compliqués non seulement sur les courts de tennis, mais aussi dans sa vie privée. Interrogé à ce sujet, le Serbe n'a pas voulu s'étendre:

«Il s'est passé beaucoup de choses, mais je ne veux pas entrer dans les détails. Je ne veux pas ouvrir la boîte de Pandore»

Début mai, Djokovic s'est séparé de son préparateur physique Marco Panichi. L'Italien a été remplacé par l'Autrichien Gebhard Gritsch, qui avait déjà travaillé avec le numéro 1 mondial entre 2009 et 2017, puis entre 2018 et 2019. Seuls les deux physiothérapeutes Miljan Amanovic et Claudio Zimagila n'ont pas (encore) été remplacés par le Serbe au cours des derniers mois.

On ne sait pas encore qui succédera à Ivanisevic en tant qu'entraîneur. L'ancien spécialiste serbe de double Nenad Zimonjic l'accompagne sur certains tournois, comme il l'a déjà fait par le passé. Le coach est le plus grand, peut-être le plus important, changement que Djokovic a opéré ces derniers mois, mais pas le seul. L'automne dernier, le Serbe s'est séparé de ses agents italiens Edoardo Artaldi et Elena Cappellaro.

Une manière pour le «Djoker» de lutter contre un «sentiment de fatigue et de saturation» que son ex-entraîneur, Goran Ivanisevic, avait remarqué. Mais comme Djokovic l'a clairement expliqué à Roland-Garros, les tournois du Grand Chelem sont une tout autre affaire. Pour eux, le recordman de sacres est capable de retrouver sa soif de succès.

Adaptation en français: Yoann Graber

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
La greffe de tête bientôt possible?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Nati retombe de son nuage mais sauve les meubles
L’équipe de Suisse visait logiquement la victoire contre l’Ecosse mercredi, après son joli succès face à la Hongrie et la piètre performance des Britanniques opposés à l’Allemagne en ouverture. Elle a finalement concédé le match nul 1-1 à l’issue d’un match ouvert et animé. Des regrets donc, mais la Nati empoche tout de même un point très précieux qui lui assure presque la qualification. On fait le point sur la situation et les adversaires potentiels.

Il y a donc eu match nul entre l’Ecosse et la Suisse mercredi du côté de Cologne en Allemagne. Après un début de rencontre compliqué, amenant à l’ouverture du score de Scott McTominay à la 13e minute, la Suisse a vite réagi par l’intermédiaire de Xherdan Shaqiri, d’un coup de patte gauche formidable en pleine lucarne.

L’article