Suisse
Assurance maladie

Primes maladie 2024: où l'on paie le moins cher en Suisse

Primes maladie: Voici les communes qui vont payer le plus cher en 2024

Les primes d'assurance maladie vont augmenter de 8,7% en moyenne l'année prochaine. Mais les coûts varient fortement en fonction de la commune de résidence. Le point en cartes.
28.09.2023, 06:1428.09.2023, 13:26
Philipp Reich
Philipp Reich
Philipp Reich
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Après le choc de l'année dernière, les primes d'assurance maladie continueront de grimper en 2024. C'est ce qu'a annoncé mardi le conseiller fédéral Alain Berset. La prime mensuelle moyenne augmentera de 8,7%, s'élevant à la coquette somme de 359,50 francs pour l'année prochaine.

Mais qu'est-ce que cela signifie pour vous? En indiquant votre commune de résidence et la franchise souhaitée, vous pouvez calculer vos primes pour l'année 2024 à l'aide du calculateur de primes «priminfo» de la Confédération. Pour montrer les différences entre les régions, nous avons calculé quelques exemples de primes.

Pourquoi les primes diffèrent-elles selon les régions?
Les grands cantons sont divisés en deux, voire trois régions de primes. Les assurances peuvent fixer des primes différentes pour chaque région, du moins dans les limites des plafonds fixés par la loi. Les coûts de la santé dans les régions sont influencés par différents facteurs, par exemple la démographie ou la densité des médecins et des hôpitaux. Le Département fédéral de l'intérieur (DFI) détermine toutefois les différences de primes maximales autorisées entre les régions.

Adultes (dès 26 ans)

Les personnes âgées de 26 ans ou plus ne bénéficient plus du rabais pour les jeunes et doivent payer la prime pour les adultes. Avec une franchise maximale de 2500 francs, ce sont les habitants de la région de Bâle qui paient le plus cher: ils vont devoir débourser 391 francs par mois auprès de la caisse maladie la moins chère.

Les cantons de Genève et de Neuchâtel sont également assez mal placés: avec le modèle le moins cher, leurs habitants devront pays, respectivement, 387,80 et 369,40 francs par mois.

Les personnes résidant dans les cinq communes du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures vont payer environ la moitié de ces sommes. Le modèle de caisse maladie le moins cher y coûte 189,50 francs par mois.

Plus la franchise est basse, plus la prime est élevée: avec une franchise de 1000 francs, on paie au moins 268,90 francs à Appenzell. Bâle et les communes environnantes atteignent des contributions mensuelles à partir de 472,40 francs.

Pour la franchise de 300 francs, les cotisations minimales varient entre 306,90 francs en Appenzell et 510,10 francs à Bâle.

Voici les régions les plus chères (pour les adultes avec une franchise maximale de 2500 francs):

  1. Canton de Bâle-Ville
  2. Canton de Genève
  3. Canton de Neuchâtel
  4. Région sud du canton de Vaud
  5. Région sud du canton du Tessin

Voici les régions les moins chères:

  1. Canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures
  2. Canton d’Uri
  3. Canton de Nidwald
  4. Canton d’Obwald
  5. Région Est du canton du Valais

Jeunes adultes (19 à 25 ans)

Les moins de 26 ans bénéficient de primes d'assurance maladie réduites. C'est toujours dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures que les jeunes adultes avec la franchise maximale de 2500 francs s'en tirent le mieux, puisqu'ils paient 132,70 francs par mois. C'est dans le canton de Genève que les coûts sont les plus élevés: 270,70 francs par mois.

Même avec une franchise de 1000 francs, le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures s'en sort le mieux: les prestations de santé coûtent au minimum 187,50 francs. Là aussi, ce sont toujours les Genevois qui paient les primes les plus élevées, soit 352,10 francs par mois.

Même avec une franchise de 300 francs, les gagnants restent dans la région d'Appenzell: on est assuré pour 225,50 francs. Dans le canton de Genève, on paie exactement 390 francs pour la même prestation.

Voici les régions le plus chères (avec une franchise de 2500 francs):

  1. Canton de Genève
  2. Canton de Bâle-Ville
  3. Canton de Neuchâtel
  4. Région Sud du canton de Vaud
  5. Région Sud du canton du Tessin

Voici les régions les moins chères:

  1. Canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures
  2. Canton d'Obwald
  3. Canton d’Uri
  4. Canton de Nidwald
  5. Canton de Zoug

Comment changer de caisse maladie?

Il reste jusqu'à fin novembre 2023 pour changer de caisse maladie.

Si vous voulez changer d'assurance de base, vous devez résilier votre contrat avant la fin novembre. La résiliation doit parvenir à l'assurance maladie au plus tard le 30 novembre aux heures de bureau habituelles. Vous pouvez conclure une nouvelle assurance jusqu'au 31 décembre. Attention: pour les assurances complémentaires, d'autres conditions s'appliquent, parfois même des délais de résiliation de six mois.

Traduit et adapté par Noëline Flippe

Source des données:
Les données figurant sur les cartes ont été calculées pour chaque commune sur la base des primes d'assurance maladie publiées par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La prime du prestataire le moins cher a été visualisée sur la carte pour trois franchises (300, 1000 et 2500 francs). Nos variantes n'incluent pas les coûts d'une assurance accident.

En savoir plus sur le sujet:

Vous avez mérité des photos de lapins fluffy:
1 / 13
Vous avez mérité des photos de lapins fluffy:
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les lois urgentes ne seront pas systématiquement votées par le peuple
Le National a refusé mercredi l'initiative d'un élu UDC pour que le peuple puisse voter lorsqu'il est question d'une loi urgente.

Toutes les lois urgentes ne seront pas soumises au référendum obligatoire. Le National a rejeté mercredi, par 129 voix contre 63, une initiative parlementaire de Lukas Reimann (UDC/SG) demandant que le peuple et les cantons se prononcent sur les lois urgentes dans les 100 jours.

L’article