DE | FR
La police et le personnel de logistique installent des clôtures de protection autour de la place fédérale.
La police et le personnel de logistique installent des clôtures de protection autour de la place fédérale.Image: KEYSTONE

Loi Covid: La place fédérale a été bouclée dimanche

C'est historique en Suisse. Pour la première fois, la Place fédérale a été bouclée un dimanche de votation. Les opposants à la loi Covid-19 avaient appelé à la manifestation.
28.11.2021, 11:0029.11.2021, 06:55

En ce dimanche de votation nationale, la police a encerclé la place fédérale par une clôture de protection. En cause? La votation de ce dimanche 28 novembre 2021 à propos de la Loi Covid. Les opposants au texte ont en effet appelé à une manifestation. C'est la première fois qu'une votation fait l'objet de mesures de protection aussi radicales.

Image: KEYSTONE

Au cœur de leurs critiques: le certificat Covid qui crée, selon eux, un «apartheid sanitaire». Celui-ci instaure une discrimination envers les non-vaccinés, écartés de la vie sociale, de la formation et du monde du travail, et entend ainsi forcer les citoyens à se faire vacciner, accusant les Amis de la Constitution à l'origine du référendum avec trois autres groupements.

Une campagne anti-loi Covid très tendue

Le climat sur la loi Covid s'est tendu au fil de la campagne. Des ministres cantonaux favorables à la loi Covid-19 ont été menacés, voire même agressés. Les manifestations contre les mesures sanitaires, qui ont parfois pris un tour violent, se sont multipliées. Le camp du «oui» reste toutefois en tête des sondages. Le Conseil fédéral devrait ainsi échapper à un vote de défiance. (hkr)

«Les infirmiers et la justice, tout le monde s'en fout, non?»

Plus d’articles sur les votations du 28 novembre

La loi Covid bientôt de retour dans les urnes: mais de quoi on parle?

Link zum Artikel

Les socialistes au front pour la loi Covid: «Une question de bon sens»

Link zum Artikel

Les opposants à la loi Covid-19 dénoncent un «apartheid sanitaire»

Link zum Artikel

Voici pourquoi le tirage au sort des juges est un vrai débat

Link zum Artikel
Pas de rappel, pas de piqûre et pas d'infection? Le vaccin nasal fait rêver
Face aux limites des vaccins contre le Covid actuels, certains spécialistes mettent en avant les traitements nasaux. Ceux-ci pourraient ne nécessiter qu'une seule dose et bloquer beaucoup plus efficacement la transmission du virus. Alors, comment ça marche?

De plus en plus de voix s'élèvent pour pointer les faiblesses des vaccins actuels. La semaine passée, l'OMS jugeait la stratégie basée sur des rappels réguliers, ni «appropriée», ni «viable». L'institution affirmait, par ailleurs, que des traitements «ayant un impact élevé en matière de transmission et de prévention de l'infection sont nécessaires et doivent être développés». Une situation confirmée pour watson par l'infectiologue romand Philippe Eggimann:

L’article