DE | FR

Encore une boulette pour l'OFSP? Un artiste l'accuse de plagiat

Les croix helvétiques de sparadraps ont pullulé pendant la Semaine de la vaccination et elles ressembleraient un peu trop à l'œuvre d'un Vaudois.
09.12.2021, 09:1109.12.2021, 16:19

Jaques Vallotton – Valott de son nom d'artiste – s'est fait connaître au début des années 2000 en détournant la croix suisse. Dans sa série l'œuvre «No risk, no fun» affiche la fameuse croix formée de sparadraps... Et, elle ressemble furieusement à la graphie employée par l'Office fédéral de la Santé publique (OFSP) pour sa Semaine de la vaccination. Jaques Vallotton accuse l'Office de plagiat, rapporte 24Heures.

Le visuel utilisé par la Confédération

Image: KEYSTONE

L'œuvre de l'artiste Valott

L'artiste romand a écrit à l'OFSP, le 9 novembre, pour se plaindre. Il cherche à trouver une solution pour régler le litige. Voici la réponse qui aurait été reçue:

«L’OFSP a répondu à ce premier message qu’il n’avait pas le temps d’y répondre»
Christian Mauron, conseiller personnel et représentant de Jaques Vallotton.source: 24heures

Le 22 novembre, le Vaudois monte en puissance. Il envoie un recommandé pour violation de la propriété intellectuelle. Courrier qui met en demeure l'Etat de cesser d'utiliser le visuel. Qui a reçu cette lettre? Le ministre de la Santé, Alain Berset, et le président de la Confédération Guy Parmelin.

Est-ce une violation du droit d'auteur?

La position de l'artiste

D'après l'artiste, c'est le cas. Et même si l'agence de communication n'avait pas eu connaissance du visuel de Valott, «à partir du 9 novembre, l’OFSP devait savoir que son visuel était problématique», estime le représentant de l'artiste.

La position de l'OFSP

L'Administration ne s'estime pas du tout fautive. L’agence Rod, en charge de la campagne, n'avait pas connaissance du logo de Jaques Vallotton. L'OFSP considère, par ailleurs, que former une croix suisse avec des sparadraps est plutôt courant. «Le visuel utilisé par l’OFSP se distingue nettement du modèle mentionné», estime la Confédération.

Alors plagiat ou pas?

Et maintenant?

Une équipe d'avocats est sur le coup. L'artiste ne compte pas en rester là.

Ce n'est pas le premier cafouillage de la Semaine de la vaccination...

En effet, on vous fait un petit récapitulatif de quelques problèmes qui ont surgi pendant cette opération de communication fédérale en faveur de la piqûre, petite sélection:

  • Seule une cinquantaine de personnes s'est pointée à Lausanne pour le concert pro-vaccination de Stress, malgré les 450 inscrits. Il s'agirait d'une blague d'anti-vaccins. Mais les réservations gratuites, n'était-ce pas déjà une mauvaise idée en soi? A relire ici.
  • En première ligne depuis le début de la pandémie, les pharmaciens vaudois n'ont pourtant pas été impliqués dans la semaine de la vaccination. A relire ici.
  • Les autocars mobilisés pour les concerts de la tournée «Back on Tour» de l'OFSP en faveur de la vaccination étaient immatriculés à l'étranger, ce qui est illégal. A relire ici. Une affaire qui connaît un épilogue: l'Administration fédérale des douanes et l'Office fédéral des transports mènent des investigations supplémentaires. L'entreprise allemande est menacée d'une lourde amende. En raison de la procédure en cours, le Conseil fédéral ne souhaite pas s'exprimer davantage, explique Blick.

Il y a quand même eu de bonnes choses, enfin deux bonnes idées pendant cette Semaine de la vaccination. Et elles sont... neuchâteloises. Quoi de mieux que de souligner une réussite locale pour pointer le flop national? A relire ici. (jah)

La Saint-Martin en mode Covid ça ressemblait à ça...

1 / 17
La Saint-Martin en mode Covid ça ressemble à ça
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Et si vous aimez le Covid...

5e vague et nouvelles mesures Covid: tous coupables?

Link zum Artikel

Faut-il attendre un vaccin efficace contre Omicron avant de faire la 3e dose?

Link zum Artikel

En cas de surcharges des soins intensifs en Suisse, qui a la priorité?

Link zum Artikel

Faut-il exclure les non-vaccinés? «Ils vivent aux crochets des vaccinés»

Link zum Artikel
Le registre suisse de dons d'organes a de grosses failles de sécurité informatique
Le registre national du don d’organes présenterait des lacunes en matière de sécurité et de protection des données. Alerté, le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) a ouvert jeudi dernier une enquête contre la fondation Swisstransplant.

Adrian Lobsiger, préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, a ouvert une enquête jeudi dernier contre Swisstransplant, le registre suisse de dons d'organes. Il a été alerté par l'émission Kassensturz de la télévision alémanique SRF sur de grosses failles dans le système informatique.

L’article