Suisse
CFF

Un train entre Genève et Nyon par Gex, des ingénieurs en rêvent

Deux experts pourraient révolutionner la mobilité en Suisse romande

La mobilité sera un défi encore plus grand dans les prochaines années. Deux ingénieurs préconisent le renouveau du rail dans le Grand Genève: très ambitieux, mais réaliste et nécessaire.
22.01.2024, 16:4922.01.2024, 18:45
Plus de «Suisse»

Vous êtes pendulaire et vous prenez le train régulièrement. Et vous avez un collègue qui habite Gex ou Divonne-Les-Bains. Alors vous savez la complexité que c'est pour lui de rejoindre son bureau à Nyon, Morges, Lausanne ou Genève. Ou vous prenez la voiture et vous retrouvez tous les jours ou presque dans des bouchons à Nyon, Begnins ou Allaman.

Tous les jours, 10 000 frontaliers français vont travailler dans la seule ville de Nyon. C'est quasiment autant de voitures qui se jettent sur les routes au petit matin et les engorgent à nouveau le soir venu. Mais ça pourrait changer selon deux chercheurs ingénieux:

«Nous avions envie d’être utiles et nous ne pouvons pas rester les bras croisés face aux énormes défis de notre mobilité. C’est le moment opportun pour avoir un débat public. Les CFF font partie des meilleurs exploitants ferroviaires au monde, mais ce n’est pas leur rôle premier d’amener des solutions sur le report modal.»
Sébastien Munafo dans Le Temps le 29 novembre 2023.

Le géographe Sébastien Munafò et l'ingénieur ferroviaire Giuliano Montanaro ont réalisé (à leurs frais) un projet qui pourrait transformer la mobilité en Suisse romande, désenclaver les zones périurbaines du Grand Genève et désengorger la Côte vaudoise: une nouvelle liaison ferroviaire de Genève à Nyon par le Pays de Gex.

Voici le projet imaginé

CFF: liaison ferroviaire entre Genève et Nyon par le Pays de Gex
Voici une carte qui illustre les développements proposés. Les auteurs précisent que les tracés sont indicatifs.Image: 6t & Alius Consulting

Alors qu'on va voter à propos de l'élargissement de l'autoroute A1, les experts en mobilité alertent sur le manque de vision de ce projet:

«La région a besoin d’une vision à long terme ambitieuse pour résoudre les problèmes de mobilité liés à la croissance de la population. Il faut esquisser, dès aujourd’hui, des solutions pour éviter une catastrophe en termes de trafic automobile.»
Sébastien Munafò dans 24heures ce 22 janvier 2024

Et c'est en effet un défi important que d'imaginer la mobilité du futur. Toutefois, regarder le présent permet de voir que le développement prévu va à contre-courant des décisions prises et acceptées par la population, notamment le Plan climat.

On a pu lire dans le quotidien «Le Pays Gessien», à la sortie d'une étude de la Cour des comptes française, que 85% des frontaliers du Pays de Gex se rendent en Suisse en voiture chaque jour pour le travail. Le volume automobile transfrontalier se monte à plus de 100 000 voitures chaque jour sur les autoroutes genevoises et vaudoises.

Et la réalisation d'une ligne qui permettra ainsi la redondance ferroviaire s'inscrit dans cette vision longtermiste. Actuellement, la ligne Genève-Lausanne ne possède aucun trajet alternatif. Et est donc très vulnérable aux incidents: à l'image du trou de Tolochenaz qui avait paralysé le trafic en 2021 ou les accidents de personnes qui ont des conséquences dramatiques à plus d'un titre sur cet axe unique.

«La stabilité de la mobilité au sein du deuxième pôle économique du pays dépend grandement d’une seule et fragile ligne de chemin de fer. Une situation unique en Suisse entre deux grandes villes et régions. Quand cet axe central est rompu, comme ces jours, la situation devient intenable pour des dizaines de milliers de pendulaires et de voyageurs, mais aussi pour la desserte logistique. Les Cantons de Genève et Vaud jugent indispensable la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire à l’horizon 2050.»
Communiqué de presse commun des Conseils d'Etat Genevois et Vaudois le 11 novembre 2021, deux jours après la survenue du «Trou de Tolochenaz»

Et pour les auteurs de l'étude que sont Sébastien Munafò et Giuliano Montanaro, le projet d'un doublement de la ligne ferroviaire le long de l'autoroute n'aura qu'un impact restreint sur la situation future:

«Dans ce secteur, longer l'autoroute côté suisse en passant à côté de cette demande [transfrontalière] énorme relèverait du non-sens!»
Sébastien Munafò sur X

L'intérêt de cette étude n'est donc pas de fournir une solution clef en main aux autorités, mais d'ouvrir la réflexion et d'imaginer des développements qui seront encore pertinents en 2050 (dans moins de trente ans) quand la population de la Suisse romande aura augmentée drastiquement: les statisticiens et démographes tablant sur une augmentation de près de 30% de la population pour le Grand Genève.

Bloqué dans des bouchons? Voici des images de bouchons
1 / 12
Bloqué dans des bouchons? Voici des images de bouchons
source: sda / urs flueeler
partager sur Facebookpartager sur X
Voici comment les voleurs des bornes CFF opèrent
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Des échafaudages s'effondrent à Prilly-Malley: les trois victimes identifiées
Spectaculaire et dramatique accident de chantier vendredi matin à Prilly, dans l'Ouest lausannois: un échafaudage de 60 mètres de haut s'est effondré d'un immeuble en construction près de la Vaudoise aréna. Le bilan, encore provisoire, est lourd: au moins trois morts, quatre blessés graves et cinq autres blessés.

Sur le coup de midi, la police cantonale confirmait aux moins trois décès. On compte quatre blessés graves, cinq autres blessées. Une dizaine de personnes auraient été impliquées dans l'accident. Six personnes blessées ont été emmenées au Chuv à Lausanne, dont l'une par hélicoptère, et deux autres aux HUG à Genève. Quant au nombre exact d’ouvriers engagés sur le chantier, il n’est pas connu.

L’article