Suisse
Covid-19

Toux et rhume en hiver: exit le Covid, place à la grippe?

La saison froide fait son retour et plein de gens sont à nouveau malades

L'an dernier nous avions été épargnés par la toux et le rhume grâce aux gestes barrières, mais ils sont de retour cette année. Et la grippe, guette-t-elle aussi?
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
22.10.2021, 11:2622.10.2021, 17:20
Plus de «Suisse»

«J'ai mal à la tête depuis trois semaines et je me sens malade et morveuse. Ce rhume ne veut pas partir»: Marielle est l'une des nombreuses personnes en Suisse qui se battent actuellement contre un nez qui goutte et un cou qui gratte.

Se laver les mains, garder ses distances, porter un masque: grâce aux mesures d'hygiène liées à la pandémie, la saison froide et son cortège de maladie sont passés inaperçus l'an dernier. Mais, cette année, la situation est différente:

  • De plus en plus de personnes sont à nouveau couchées à cause de la toux et du rhume.
  • La demande de Neocitran et Cie est en augmentation.
«De plus en plus de personnes viennent à nouveau nous voir pour des infections respiratoires et demandent les médicaments appropriés»
Une porte-parole des pharmacies Dr. Noyer à Berne

En 2020, ils ne sauvaient presque personne d'un nez bouché ou de la toux. «La saison des rhumes ne fait que commencer. Personne ne sait comment cela va évoluer cette année», précise une pharmacie.

De nombreuses personnes font appel au personnel pour le traitement des infections respiratoires 👇

«La saison froide a déjà commencé en septembre de cette année. C'est plus tôt que la normale»
Doris Vollenweider, membre de la direction à la See-Apotheke Schmid de Lucerne

Cependant, aucun cas de grippe n'a été enregistré dans cette pharmarcie jusqu'à présent. A ce propos, il faut rappeler que si dans la plupart des cas les infections respiratoires sont inoffensives, la grippe saisonnière, en revanche, est plus dangereuse. La manière dont la vague de grippe se manifestera au cours de ce deuxième hiver en mode Covid est encore incertaine.

Est-ce que l'OFSP s'inquiète?

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne s'attend pas à une vague de grippe d'une ampleur exceptionnelle cet hiver. L'évolution de la situation à l'étranger incite d'ailleurs plutôt à l'optimisme, l'Office indique:

«Actuellement, aucune épidémie d’influenza n’a été enregistrée pendant la saison grippale dans l’hémisphère sud. Malgré la poursuite des tests, voire leur intensification dans certains pays, seuls quelques virus Influenza ont été mis en évidence»
source OFSP

Quant à notre continent, l'OFSP précise que «l’activité grippale se situe à un niveau intersaisonnier».

Tous les experts ne partagent pas cet optimisme. Rudolf Hauri, médecin cantonal de Zoug et président de l'Association des médecins cantonaux, souligne: «La manière dont les choses vont se passer, au final, est un grand point d'interrogation.» L'évolution de la situation à l'étranger, la réduction des voyages et les mesures Corona tendraient à plaider contre une vague grave de grippe, selon le spécialiste.

Voici pourquoi il est inquiet 👇

«Il est plus probable que l'immunité ait diminué parce que nous n'avons pratiquement pas eu de cas de grippe l'année dernière»
source: Blue news

En d'autres termes, notre système immunitaire serait moins bien équipé, explique le médecin sur Blue News, s'il entrait en contact avec un virus de la grippe. (amü / adapté de l'allemand par jah)

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les agressions anti-LGBTIQ signalées à une helpline ont doublé en 2023
L'an dernier, 305 cas d'agressions haineuses envers les LGBTIQ ont été signalés à une helpline en Suisse. Un nombre qui a doublé en une année.

Le climat s'est nettement détérioré pour la communauté LGBTIQ en Suisse. L'an dernier, 305 cas d'agressions haineuses ont été signalés à la helpline dédiée aux personnes lesbienne, gay, bisexuelle, trans, non-binaire ou intersexe. C'est plus du double qu'en 2022.

L’article