Suisse
Ecole

Le président du PLR veut supprimer l'école inclusive

Le président du PLR veut supprimer l'école inclusive

Le président du PLR Thierry Burkart a demandé l'abolition de l'école inclusive. «Elle a échoué», a-t-il déclaré dans une interview.
20.06.2024, 06:3520.06.2024, 09:40
Plus de «Suisse»

Les enfants ayant des difficultés d'apprentissage sont désavantagés dans l'école inclusive et l'enseignement régulier est entravé, a déclaré Thierry Burkart dans une interview publiée jeudi par Tamedia. Les élèves performants sont négligés.

«Les nombreux examens et thérapies conduisent à une pathologisation des enfants»
Thierry Burkart, président du PLR

De nombreux enfants n'atteindraient pas les objectifs de formation malgré un encadrement important. Dans des classes séparées, il serait possible de mieux répondre aux besoins d'apprentissage, a-t-il expliqué. Les enfants de langue étrangère devraient en outre d'abord suivre des cours d'allemand ou de français intensifs avant d'intégrer une classe régulière. La présidente du syndicat des enseignants alémaniques (LCH) estime que l'école inclusive a atteint un plafond:

«Nous atteignons la limite contre laquelle nous avons toujours mis en garde»
Dagmar Rösler, LCHsonntagsblick

Elle souhaite néanmoins maintenir l'école inclusive, car il est prouvé que les élèves peuvent tirer profit de l'aspect relationnel a-t-elle déclaré.

Au niveau cantonal, l'école inclusive a été discutée à plusieurs reprises par le passé. Le gouvernement lucernois ne veut pas par exemple examiner la réintroduction de classes à effectif réduit. Dans le canton de Zurich, l'initiative d'un comité bourgeois pour des classes de développement est en suspens. Dans le canton de Bâle-Ville également, le sujet n'est pas encore clos.

Transmission des compétences de base

En principe, l'école doit se concentrer sur sa tâche principale, soit la transmission des compétences de base, a déclaré Thierry Burkart. Il souhaite aussi rendre le métier d'enseignant plus attractif. Il présentera à l’assemblée des délégués de samedi prochain un texte sur l’enseignement obligatoire. Ce document énumère une vingtaine de revendications sur la manière dont l’école devrait être réformée du point de vue du PLR.

La question de la suppression de l'anglais et de l'allemand précoces à l'école primaire y sera potentiellement mentionnée. Selon lui, les langues étrangères ne devraient pas figurer au programme avant le niveau secondaire. Le parti exige également que les notes soient maintenues, a-t-il encore déclaré.

(sda/ats)

Les chiots Saint-Bernard nés à Martigny

1 / 7
Les chiots Saint-Bernard nés à Martigny
Onze nouveaux chiots Saint-Bernard sont nés à Martigny.
source: facebook/fondation barry
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les dommages liés aux intempéries s'approchent des 200 millions
Une première évaluation chiffre à près de 200 millions de francs les dommages provoqués par les intempéries des mois de juin et juillet survenus en Valais et au Tessin.

Les violentes intempéries survenues en Suisse à mi-juin et début juillet, en Valais et au Tessin surtout, ont provoqué des dommages assurés de l'ordre de 160 à 200 millions de francs, indique l'Association suisse d'assurances (ASA). Il s'agit d'une évaluation partielle.

L’article