DE | FR
Image: KEYSTONE

Aquaparc interdit d'ouverture, la direction est furieuse

Le parc aquatique situé au Bouveret (VS) est fermé depuis 7 mois. Contrairement aux bains thermaux, il n'a pas l'autorisation de rouvrir. Une décision inacceptable aux yeux de la direction.
28.05.2021, 11:0928.05.2021, 18:22

Il s'agit de l'un des rares établissements à ne pas être autorisé à rouvrir ses portes. Malgré les assouplissements décidés par le Conseil fédéral, la directrice d'Aquaparc Sonia Vandenabeele devra maintenir le parc aquatique fermé «ce n’est plus supportable», s'insurge-t-elle dans les pages du Nouvelliste. Selon elle, cette décision n'est tout simplement pas défendable.

«On nous dit que notre activité est plus turbulente que dans un centre thermal. Pourtant, chez nous aussi, les distances sont respectées et il est interdit de courir autour des bassins»
Sonia Vandenabeele, directrice d’Aquaparc

Mais la responsable ne compte pas s'arrêter là. Elle a d'ailleurs déjà fait recours contre cette décision et souhaite œuvrer avec le canton et la commune pour trouver une solution au plus vite. (hkr)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Enfants ukrainiens blessés: pourquoi l’accueil en Suisse coince?
De jeunes rescapés de la guerre en Ukraine doivent recevoir une aide médicale en Suisse, mais depuis l'annonce de cette décision en juillet, aucun n'est encore arrivé. Certaines clarifications étant nécessaires, on ignore quand ce sera le cas.

L'Ukraine a demandé à la Suisse d'accueillir 155 enfants en mauvaise santé vivant dans des foyers ou des institutions ukrainiennes, a indiqué mercredi à l'agence de presse Keystone-ATS Michael Jordi, secrétaire général de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS).

L’article