DE | FR

«Nous pouvons être seins nus!» Des activistes acquittées mais...

Six personnes ont comparu jeudi au Tribunal de police de Lausanne. Elles contestaient leur condamnation pour habillement contraire à la décence publique. Le juge les a entendues.
19.05.2022, 21:3520.05.2022, 18:04
Les six activistes attendent le verdict sur les marches du tribunal, à Lausanne.
Les six activistes attendent le verdict sur les marches du tribunal, à Lausanne.Image: watson
Suivez-moi

Le verdict est tombé, jeudi après-midi, pour les six personnes qui avaient manifesté, avec une dizaine d'autres, torse nu à Lausanne, le 8 mars 2021. Elles comparaissaient, entre autres, pour habillement contraire à la décence ou à la morale publique. Leurs avocats avaient plaidé l'acquittement.

Vidéo: watson

Le juge les a entendues. Du moins, pour ce qui est d'avoir manifesté torse nu. Elles ont, en revanche, été condamnées pour participation à une manifestation non autorisée et pour violation des normes sanitaires (nous étions en période de pandémie au moment des faits). La facture? 150 francs pour chacun des chefs d'accusation et 100 francs additionnels pour des frais en lien avec les interventions policières. Elles sont en revanche acquittées pour habillement contraire à la décence ou à la morale publique.

«C'était l'objectif principal. C'est ça qui nous a poussées à faire opposition et à aller jusqu'au bout du procès, un an et demi plus tard. Je suis super contente. Je m'attendais quand même à être condamnée pour les autres chefs d'accusation. Mais le message envoyé aujourd'hui est fort: on a réussi à faire dire à un juge que les seins n'étaient pas contraires à la décence ou à la morale publique»
Emilie

Natacha, en revanche, est un peu plus mitigée concernant le verdict.

«On nous encourage à continuer à manifester pacifiquement, mais on ne nous acquitte pas pour tout... La facture reste de 250 francs, tous frais compris! Personne n'aurait interdit à des hommes fans de l'Euro de foot de descendre dans la rue. Ce procès m'a pris beaucoup de temps et d'énergie. Pour moi, le tribunal reproduit encore des schémas sexistes»

Pour la troisième manifestante, ce verdict envoie tout de même un message fort:

«Même lors de manifestations publiques, nous pouvons être seins nus! J'espère que les motivations du juge ne seront pas restreintes à ce procès en particulier... Nous attendons des nouvelles: est-ce que les torses sont indécents ou non? Pour moi, en tant que femme, c'est important de légaliser le fait d'être torse nu dans les parcs, au bord des plages ou dans l'eau. Nous allons encore discuter avec nos avocats de la suite»

Les réactions restent toutefois, dans l'ensemble, plutôt positives. Les trois femmes nous promettent de nous donner des nouvelles si le combat venait à se prolonger.

«Je suis cavalière et les mecs me demandent si je peux les monter»

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Conseil fédéral dresse un rapport explosif sur la violence en tribunes
Le gouvernement demande que les supporters soient traités plus durement à l'avenir. Les critiques fusent et les villes sont empruntées.

Il n'a certes pas grand-chose à dire dans cette affaire, car les matchs de football relèvent de la responsabilité des cantons et des villes. Mais comme le Parlement lui a demandé de le faire, le Conseil fédéral s'est exprimé sur le thème de la violence des supporters. Et son rapport est très explosif.

L’article