Suisse
Les Verts

Conseil fédéral: Gerhard Andrey candidat des Verts fribourgois

Ce Fribourgeois veut braquer un siège PLR au Conseil fédéral

Gerhard Andrey, 47 ans, est candidat au Conseil fédéral pour le parti écologiste. C'est le premier à se déclarer officiellement.
31.10.2023, 14:5231.10.2023, 18:54
Plus de «Suisse»
Le conseiller national fribourgeois Gerhard Andrey pose apres une conference de presse, mardi 31 octobre 2023, a Fribourg. Gerhard Andrey est candidat au Conseil federal. Il l'a annonce mardi. Le ...
Gerhard Andrey veut devenir le premier conseiller fédéral Vert.Keystone

Le conseiller national fribourgeois Gerhard Andrey a annoncé mardi à Fribourg sa candidature au Conseil fédéral. Les Vert-e-s attaqueront un siège PLR lors du renouvellement du gouvernement le 13 décembre. «Il faut offrir un vrai choix», a lancé Andrey.

Contrairement à ce que disent les observateurs, il n'est pas question de «mission impossible» pour ravir un siège au PLR, a dit Gerhard Andrey:

«Il faut y aller, il faut essayer, c'est une élection»

Le renouvellement du gouvernement du 13 décembre ne doit pas être verrouillé d'avance. Le Conseil fédéral actuel ne représente pas toute la population. Le climat n'y est pas représenté. «Le camp bourgeois majoritaire doit présenter des solutions aux crises. Il ne l'a pas fait.»

Après les élections fédérales, le PLR n'a plus la légitimité pour occuper deux sièges au Conseil fédéral. Avec une candidature, les Verts prouvent donc leur volonté de prendre leurs responsabilités. Ils peuvent faire la différence, a poursuivi le Singinois de 47 ans.

Quel est son projet?

«Au sein du gouvernement, je veux m'engager pour une nature intacte, un vivre-ensemble solidaire et une économie circulaire comme bases d'une bonne vie pour notre génération et les générations futures», a listé le citoyen de Granges-Paccot. Et de citer plus concrètement la protection du climat, la numérisation de la société, la finance durable et les relations avec l'UE comme thèmes prioritaires.

L'entrepreneur en informatique a avancé comme atouts son large réseau et ses capacités de trouver des solutions au-delà des clivages politiques. Parfaitement bilingue, il siège à Berne au sein des importantes commissions des finances et de la politique de sécurité du National.

Au cours des quatre dernières années, Gerhard Andrey a prouvé qu'il parvenait à trouver des majorités, même sur des sujets sensibles comme l'instauration d'une identité électronique étatique, la réglementation du secteur bancaire ou la reconstruction de l'Ukraine, a résumé Mirjam Ballmer, conseillère communale Verte de la ville de Fribourg.

Gerhard Andrey a été réélu au Conseil national le 22 octobre dernier, en terminant à la sixième place des sept sièges fribourgeois. Il avait été élu en 2019 comme premier Vert du canton de Fribourg.

Que dit son parti?

«Aujourd'hui, Gerhard Andrey est prêt», a ajouté Bettina Beer, coprésidente des Vert-e-s Fribourg. Outre ses qualités de politicien, «il veut apporter ses compétences professionnelles acquises à la tête d'une entreprise active dans le développement de solutions web».

Mais aussi son expérience concrète de la conciliation du travail et de la famille. Ce père de deux enfants adolescents rappelle que le sujet de l'égalité entre femmes et hommes lui tient à cœur.

Tout comme son engagement dans la culture, avec le musicien fribourgeois Gustav, pour offrir une formation extrascolaire à de jeunes musiciennes et musiciens. Ou sa présence au sein du conseil d'administration de la Banque alternative suisse, qui œuvre pour une finance suisse plus durable.

Premier à sortir du bois

Gerhard Andrey est le premier écologiste à se lancer. Les Vert-e-s ont décidé samedi de briguer un siège au Conseil fédéral, malgré leur recul lors des dernières élections.

Plusieurs figures du parti, comme la sénatrice genevoise Lisa Mazzone, le président du parti Balthasar Glättli (ZH) ou l'ancienne présidente du National Irène Kälin (AG), ont déjà renoncé à se porter candidats. Le délai pour les candidatures est fixé au vendredi 3 novembre. Le groupe décidera le 10 novembre quelle candidature il soumettra au Parlement.

Contactée par Keystone-ATS, la conseillère nationale et ex-ministre zougoise Manuela Weichelt dit encore réfléchir à la question. Tout comme Mathias Zopfi, le sénateur glaronnais. Tous deux ont été réélus lors des dernières élections fédérales. (jah/ats)

Andri Ragettli n'a pas besoin de skis pour faire des cascades
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Vetropack reporte les premiers licenciements
La fermeture de l'usine de St-Prex du géant de l'emballage Vetropack doit entraîner la suppression d'environ 180 postes. Les employés ont obtenu ce lundi un accord sur l'une de leurs revendications.

Les premiers licenciements sont reportés d'un mois chez Vetropack à St-Prex (VD), de la fin mai à la fin juin. La tension reste toutefois de mise et la grève se poursuit, même si les employés ont partiellement repris le travail.

L’article