Suisse
Lugano

Lugano: von der Leyen sera présente avec Cassis pour l'Ukraine

Bonne nouvelle pour Cassis: une invitée de marque au sommet de Lugano

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, se rendra à Lugano les 4 et 5 juillet. Elle assistera à la conférence sur la reconstruction de l'Ukraine et aura l'occasion de présenter son «projet de plateforme».
17.06.2022, 12:0117.06.2022, 18:08
Othmar von Matt et Stefan Bühler / ch media
Plus de «Suisse»

Les choses s’accélèrent pour l’Ukraine sur la scène internationale. A la fin de la semaine, la Commission européenne pourrait donner son avis sur la demande d'adhésion de l'Ukraine et il pourrait s’avérer favorable.

Ce week-end encore, von der Leyen s'est rendue personnellement à Kiev pour clarifier les questions en suspens. L'Ukraine pourrait obtenir le statut de candidat à l'adhésion dès le sommet européen des 23 et 24 juin. Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne (UE) doivent, toutefois, prendre une décision à l'unanimité.

Seulement dix jours plus tard se tiendra la «Ukraine recovery conference» à Lugano. Le plan de reconstruction et de développement de l'Ukraine y sera discuté. Les contributions des partenaires internationaux sont également à l'ordre du jour.

Ursula von der Leyen sera probablement de la partie. La présidente de la Commission européenne aurait informé ce week-end le président Volodymyr Zelensky et le premier ministre Denys Schmyhal qu'elle participerait à la conférence de Lugano sur l'Ukraine.

L'ambassadeur ukrainien confirme l'intervention de von der Leyen

Artem Rybchenko, ambassadeur ukrainien en Suisse, confirme les dires: «C'est exact. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen participera à la conférence de Lugano». Bien sûr, il peut toujours y avoir des imprévus.

La présence de la présidente de la Commission européenne offre un fort engouement à la conférence de Lugano. Von der Leyen veut y présenter une plateforme pour la reconstruction que l'UE prévoit de mettre en place avec l'Ukraine.

«Avec cette plateforme, nous voulons définir une direction commune et établir une feuille de route claire sur la manière dont cette reconstruction sera menée en toute transparence et avec une responsabilité totale»
Von der Leyen, lors de sa rencontre du 12 juin avec le président Zelensky

Le premier ministre Schmyhal et son adjoint présents à Lugano

Du côté ukrainien, le premier ministre Shmyhal et son adjoint Mychailo Fedorov, le ministre de la Transformation numérique, seront également présents à Lugano. S'y ajoutent les ministres des Infrastructures et de l'Economie ainsi que divers parlementaires.

epa09928407 Prime Minister of Ukraine Denys Shmyhal attends a press conference following the end of the International Conference of High-Level International Donors' Conference for Ukraine at the  ...
Denys ShmyhalImage: sda

«Nous espérons que le président du Parlement, Ruslan Stefantschuk, pourra également venir à Lugano», déclare l'ambassadeur Rybchenko. La question de savoir si le président Zelensky lui-même viendra en Suisse reste ouverte.

Ignazio Cassis et Ursula von der Leyen ont déjà échangé lors du WEF

Lors du World economic forum (WEF), Ursula von der Leyen avait déjà discuté avec le président de la Confédération Ignazio Cassis de la transparence, de l'obligation de rendre des comptes et d'autres principes dans la reconstruction de l'Ukraine.

Image

Presque l’entièreté de la conversation était consacrée à la reconstruction de l’Ukraine, comme le président de la Confédération l'a dit plus tard en marge du WEF.

L'UE fait beaucoup, a souligné Cassis. «Leurs préoccupations sont les nôtres.» Certaines mesures ont déjà été discutées et pourraient être prises avant la conférence de reconstruction de juillet au Tessin, a-t-il ajouté.

«Leur combat est notre combat», a déclaré von der Leyen à Kiev

Pour von der Leyen, le sort de l'Ukraine est une affaire de cœur. Elle s'est déjà rendue deux fois à Kiev pendant la guerre. Le 8 avril, elle a transmis un message clair de solidarité au président Zelensky et au peuple ukrainien:

«Votre combat est notre combat. L'Europe est à vos côtés. L'Ukraine fait partie de la famille européenne»

Le week-end dernier, von der Leyen s'est rendue à Kiev par train de nuit dans le plus grand secret. Elle voulait clarifier personnellement les questions en suspens concernant la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Ursula von der Leyen a rencontré le président ukrainien le 11 juin dernier.
Ursula von der Leyen a rencontré le président ukrainien le 11 juin dernier. image: EPA/Sergey Dolzhenko

Elle a déclaré à Kiev qu'elle était «profondément impressionnée» par la force et la résistance du peuple ukrainien. L'Ukraine était déjà sur la «bonne voie» avant l'invasion de la Russie, a-t-elle souligné.

Mais l’Ukraine doit encore faire des progrès dans certains domaines. Elle a ainsi déclaré au président ukrainien:

«Vous avez par exemple fait beaucoup pour renforcer l'Etat de droit. Mais des réformes doivent encore être menées, pour lutter contre la corruption par exemple»

Relation de proximité entre l'Ukraine et l'UE

L'importance que l'UE accorde à l'Ukraine se reflète également dans les paiements effectués. Depuis le début de l'invasion russe, l'UE a mobilisé environ 4,1 milliards d'euros pour l'Ukraine. Elle les a versés sous forme d'aide macrofinancière, d'aide budgétaire, d'aide d'urgence, de réponse aux crises et d'aide humanitaire et 500 millions d'euros supplémentaires sont encore prévus.

A cela s'ajoute un milliard d'euros que la Commission européenne a versé à la campagne mondiale de collecte de fonds «Stand up for Ukraine» du 9 avril. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement a également annoncé un prêt d'un milliard d'euros pour aider les personnes qui ont fui l’Ukraine.

En mai, la Commission européenne avait également décidé d'accorder à l'Ukraine une aide macrofinancière supplémentaire sous la forme de prêts pouvant atteindre neuf milliards d'euros.

Tous ces chiffres vous ont fatigué? Un peu de détente 👇

Le projet de plateforme pour la reconstruction

L'UE souhaite apporter un soutien technique à la reconstruction de l'Ukraine. Il est prévu de mettre en place une plateforme de coordination internationale. Elle sera gérée par la Commission européenne et le gouvernement ukrainien.

Il est prévu que la plateforme réunisse des partenaires et des organisations de soutien, dont les Etats membres de l'UE, ainsi que d'autres partenaires bilatéraux et multilatéraux et des institutions financières internationales. L'UE promet une capacité administrative et une assistance technique. Le Parlement ukrainien et le Parlement européen seront des observateurs.

La conférence de reconstruction pour l'Ukraine à Lugano est donc le lieu idéal pour Ursula von der Leyen afin de faire avancer ses projets de plateforme pour l'Ukraine. (aargauerzeitung.ch)

Les civils évacués de Marioupol
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Ils ont trouvé comment contrer la mafia dans le bâtiment en Suisse
Les choses bougent dans la Berne fédérale: le conseiller national du centre Martin Candinas demande lui aussi des mesures pour lutter contre les structures douteuses, notamment dans la construction. Le Conseil fédéral ne s'est pas encore réveillé.

«Sans ferrailleurs, rien ne se passe dans le secteur de la construction, et les grandes entreprises ont externalisé ce travail. Des groupes criminels organisés en profitent pour organiser des fraudes systématiques et à grande échelle», pointait CH Media dans une enquête, en mars dernier, sur les phénomènes mafieux dans la construction. Les assurances sociales comme la Suva, l'AVS et l'AC sont notamment escroquées de millions de francs.

L’article