DE | FR

En terrasse, il faudra affronter le froid et le sable du Sahara

shutterstock
Après un week-end ensoleillé, la météo maussade fait son retour en début de semaine en Suisse. Et les terrasses des restaurateurs seront les premières victimes.
26.04.2021, 11:3926.04.2021, 18:03

Vous avez bien profité des terrasses ce week-end? Cette semaine sera tout autre. En effet, la météo s'annonce fraîche et maussade ces prochains jours. En plus des précipitations annoncées à partir de mercredi, des remontées de sable du Sahara sont attendues en Suisse, obscurcissant le ciel. Le phénomène devrait durer jusqu'à mardi.

A lire aussi: Il va faire froid en Suisse... le Printemps se fait désirer

Mauvaise nouvelle pour les cafetiers

En fin de semaine, la probabilité de faire face à des fortes pluies est très élevée. Elles toucheront principalement le bassin lémanique et le Valais. «Ce n'est qu'entre mercredi et jeudi qu'un front froid avec une zone de précipitations organisée traversera la Suisse», indique Meteo Suisse sur son site.

A lire aussi: La planète a enregistré un record de chaleur en 2020

Forcément, cette météo est une mauvaise nouvelle pour les propriétaires de terrasses ainsi que pour leur clientèle. L'année passée, à la même période, la Suisse avait connu une situation tout autre avec une météo particulièrement ensoleillée. Les températures avaient approché les 25 °C.

Patienter «10 à 15 jours»

«Pour profiter de trois jours de temps radieux et de températures au-dessus de 20 C, il faudra patienter au moins dix à quinze jours», résume un météorologue interrogé par Le Matin Dimanche.

Il faudra donc s'armer de patience (ou s'habiller chaudement) pour profiter de boire un verre en terrasse.

Les gestes barrières en terrasse

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Lex Netflix: il faut éviter que les Alémaniques «ne raflent la mise»
Pierre Monnard, réalisateur fribourgeois, se réjouit de la mise-en-œuvre de la Lex Netflix, mais il craint que la Suisse alémanique n'en profite plus que les autres régions.

Le réalisateur fribourgeois Pierre Monnard salue «la belle victoire pour la branche face aux arguments "idéologiques" des référendaires», a-t-il dit. Il espère que toutes les régions du pays en profiteront à l'avenir.

L’article