assez dégagé-1°
DE | FR
Suisse
Parti socialiste

Eva Herzog candidate à la succession Sommaruga

Eva Herzog candidate à la succession Sommaruga (et déjà favorite)

La Bâloise se lance dans la course au siège socialiste au Conseil fédéral. Un profil de poids qui a tous les atouts pour le poste.
10.11.2022, 09:5810.11.2022, 11:25

La conseillère aux Etats Eva Herzog se porte candidate pour succéder à Simonetta Sommaruga. La conseillère aux Etats de 60 ans et ancienne conseillère d'Etat bâloise est considérée comme la favorite pour ce poste.

Pendant 15 ans, Herzog a été la figure marquante du gouvernement bâlois et a permis au canton-ville, autrefois très endetté, de dégager de confortables excédents en série. Depuis décembre 2019, elle est conseillère aux Etats. Elle travaille notamment au sein de la commission des finances, de la commission de la science, de l'éducation et de la culture et de la commission économique.

Vieille adversaire de... Sommaruga

Il y a douze ans, Eva Herzog avait déjà été candidate au Conseil fédéral, mais elle s'était retrouvée en queue de peloton dans la course à la succession du conseiller fédéral socialiste Moritz Leuenberger. C'est Simonetta Sommaruga qui avait été élue, et c'est à elle qu'elle aspire aujourd'hui à succéder.

La carrière politique de cette docteure en histoire a connu une ascension fulgurante: en 2001, elle a été élue au Grand Conseil bâlois, en 2004, elle a présidé le groupe parlementaire du PS dans cette ville, avant d'accéder la même année au Conseil d'Etat bâlois.

En 2008, 2012 et 2016, elle est toujours arrivée en tête des élections au Conseil d'Etat, avec une avance croissante à chaque fois. C'était la conséquence de la politique financière qu'elle représentait, qui a toujours apporté au canton des excédents massifs – certes portés par une bonne situation économique – accompagnés de baisses d'impôts et d'une réduction de la dette nette.

Le couronnement de son succès a été son élection au Conseil des Etats en 2019. En succédant à Anita Fetz (PS), Herzog a obtenu plus de trois fois plus de voix que son adversaire bourgeoise et actuelle conseillère nationale Patricia von Falkenstein (PLD).

Les autres candidats

Le sénateur zurichois Daniel Jositsch mardi et la conseillère d'Etat bernoise Evi Allemann, mercredi soir, la Bâloise est la troisième candidate à sortir du bois.

De nombreuses femmes, pressenties pour reprendre le siège de la Bernoise, ont renoncé à se lancer dans la course, à l'image de la conseillère nationale Flavia Wasserfallen (BE) et de l'ancienne conseillère aux Etats Pascale Bruderer (AG).

Les conseillères d'Etat vaudoises Rebecca Ruiz et Nuria Gorrite ont préféré poursuivre leur mandat. Idem pour la conseillère d'Etat zurichoise Jacqueline Fehr, les conseillères nationales Nadine Masshardt (BE) et Priska Seiler-Graf (ZH) et la conseillère aux Etats Marina Carobbio (TI). (jah/ats)

Simonetta Sommaruga est douée en beatbox, la preuve!

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les jeunes Suissesses font face à un problème quasi ignoré par la médecine
Les femmes vivent souvent un trouble du déficit de l'attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH), jusqu'à l'âge adulte, sans savoir pourquoi le quotidien leur est si difficile. Pourquoi? Parce que leurs symptômes sont différents de ceux des hommes et que les recherches se font principalement sur eux.

Le trouble du déficit de l'attention (TDHA) se manifeste chez les garçons par une agitation et une bougeotte continue en salle de classe, par exemple, ou par des crises de colère régulières. Chez les filles et les femmes en revanche, les symptômes ne sont pas les mêmes, raison pour laquelle le chemin jusqu'au diagnostic est souvent semé d'embûches pour elles.

L’article