Suisse
Russie

Des hackers russes font fuiter des documents suisses secrets

Guy Parmelin - Vladimir Poutine - Char Piranha
Le conseiller fédéral Guy Parmelin est le patron du Seco, qui a émis le document ayant fuité.image: keystone/watson

Des hackers russes font fuiter des docs secrets sur les chars suisses

Un groupe de hacker pro-Kremlin a leaké un document confidentiel de la Confédération. On y apprend que Berne a laissé entendre, au printemps dernier, qu'un «échange circulaire» de chars suisses de l'armée danoise aurait pu avoir lieu, dans le but d'aider l'Ukraine dans son effort de guerre.
11.08.2023, 11:5611.08.2023, 18:00
Plus de «Suisse»

C'est le genre de document qu'il fallait éviter de laisser tomber dans les mains de Poutine. Un leak du groupe de hackers russe «Joker DPR», sur un groupe Telegram dédié le 8 août, présente un document officiel de la Confédération, plus précisément: du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). C'est ce qu'ont révélé, vendredi matin, les journaux du groupe Tamedia.

Le rapport de sept pages revient sur la manière d'aborder la thématique de la réexportation d'armes vers l'Ukraine. Rédigé dans les langues nationales, mais aussi en anglais, il devait servir de guide pratique pour les collaborateurs de la Confédération en Suisse, mais aussi à l'étranger, dans les ambassades et les consulats.

Echange avec des chars suisses de l'armée danoise

Bon, pas de quoi casser trois pattes à un canard, direz-vous. Sauf qu'un paragraphe isolé où il noté «confidentiel», laisse découvrir une information beaucoup plus sensible. On y explique ainsi comment l'Ukraine pourrait être fournie en chars Piranhas de l'armée danoise, mais de conception suisse, vendus à Copenhague il y a plusieurs années et dont Berne bloque la réexportation.

Un «échange circulaire» est évoqué dans le document: le gouvernement danois pourrait envoyer ses chars d'origine suisse en Lettonie, pour que ce pays puisse envoyer ses propres véhicules blindés en Ukraine et garder son stock national intact. Un échange similaire doit avoir lieu avec l'Allemagne concernant des chars Leopard-1, mais rien ne permettait pour l'instant d'affirmer qu'un tel deal était prévu avec les Danois.

Pour le groupe Joker DPR, dont les positions pro-Kremlin sont bien connues, les documents montrent sans ambiguïté que la Suisse tente d'aider l'Ukraine par tous les moyens malgré son statut de neutralité.

Le Seco n'en savait rien

Le Seco, lui, n'en savait rien. Il n'a découvert la fuite que lorsque les journalistes de Tamedia l'ont contacté pour prendre position sur la question.

«Le Seco prend cette affaire très au sérieux et a entamé des clarifications»
Fabian Maienfisch, porte-paroletamedia

Le Seco a toutefois confirmé l'authenticité de ce document, qui date du printemps 2023. Le département assure que les faits qui y sont évoqués sont «entre-temps devenus connus du grand public». Et le Danemark n'a toujours pas réexporté les chars Piranhas en Lettonie.

Les hackers de Joker DPR assurent avoir intercepté le document dans la boîte mail d'un officiel de l'armée ukrainienne, qui l'aurait elle-même reçu de la part d'un officier du renseignement américain.

(acu)

Les gosses russes aiment les flingues (à blanc)
1 / 9
Les gosses russes aiment les flingues (à blanc)
Il y a l'enthousiaste...
source: ap / dmitri lovetsky
partager sur Facebookpartager sur X
Le Leopard 2 livré à l'Ukraine peut aussi servir des bières
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici de combien les gaz à effet de serre ont baissé en Suisse
En 2022, la Suisse a produit 41,6 millions de tonnes d'équivalents CO2, soit une diminution de 3,5 millions par rapport à l'année précédente. Voici les baisses par secteurs.

La Suisse a émis 41,6 millions de tonnes d'équivalents CO2 (éq.-CO2), en 2022. C'est 3,5 millions de moins que l'année précédente. Dans l'ensemble, les émissions étaient 24% inférieures à leur niveau de 1990, indique lundi l'Office fédéral de l'environnement (Ofev).

L’article