Suisse
Saint-Gall

«Que pensez-vous des jeunes qui grognent contre les restrictions Covid?»

Vidéo: watson

«Que pensez-vous des jeunes qui grognent contre les restrictions Covid?»

Beaucoup de jeunes en ont marre des restrictions Covid et le font savoir parfois violemment, comme à Saint-Gall le week-end dernier. D'autres choisissent d'écrire au Conseil fédéral pour demander des assouplissements. Egoïsme? Impatience? watson a tendu le micro aux plus de 40 ans.
08.04.2021, 13:4208.04.2021, 15:17
Plus de «Suisse»

Fêtes interdites, scolarité et formation chamboulées ou encore disparition des petits jobs: les jeunes Suisses montrent leur ras-le-bol général. Alors que la police sédunoise a dû disperser quelques 300 jeunes fêtards au début du mois dans la capitale valaisanne, Saint-Gall a déjà connu trois soirées encore plus agitées. Les rassemblements de jeunes saint-gallois les 26 mars, 3 et 4 avril ont parfois généré de violents conflits avec la police et des dégâts s'élevant jusqu'à 50'000 francs dans l'espace public.

«Nous faisons face à une situation de conflit social»
Maria Pappa, Présidente de la ville de Saint-Gall
Et vous? Qu'en pensez-vous?

Que pensez-vous des jeunes qui grognent contre les restrictions?

Vidéo: watson

Art et Covid, l'installation «It is like it is» à Berlin

1 / 12
Art et Covid, l'installation «It is like it is» à Berlin
Qui sont ces drôles de mannequins enveloppés dans du ruban d'avertissement? C'est une partie de l'installation d'art «It is like it is» («C'est comme ça») de l'artiste allemand Dennis Josef Meseg.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ils n'auraient pas dû tenter de tromper Migros
Tenter de feinter les supermarchés pour économiser un peu d'argent n'est pas nouveau. Mais certaines astuces sont nouvelles et parfois originales, comme le montrent deux cas récents.

Un mardi de novembre dernier, une cliente de 54 ans est entrée dans un magasin Migros du district d'Aarau. Elle s'est rendue au rayon des fruits et légumes et a pesé quelques bananes. Mais apparemment, elle les trouvait trop chères. Comme on a pu le constater plus tard, elle a échangé les bananes pesées contre des bananes plus grosses.

L’article