larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Santé

Ce médecin tessinois est suspendu à cause de ses posts complotistes

Le médecin tessinois Giorgio Ostinelli affirme que le virus a été créé en laboratoire.
Le médecin tessinois Giorgio Ostinelli affirme que le virus a été créé en laboratoire.Image: Keystone/Facebook

Ce médecin tessinois est suspendu à cause de ses posts complotistes

Giorgio Ostinelli, médecin FMH tessinois, a une idée très précise de la pandémie et prend soin de la diffuser sur les réseaux. Un comportement qui agace l'ordre des médecins.
16.02.2021, 16:1926.02.2021, 10:43
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Les propos sceptiques sur le coronavirus, tout le monde connaît. Mais que se passe-t-il quand ces idées sont diffusées par des médecins? Le tessinois Giorgio Ostinelli vient de le découvrir.

Mr. Ostinelli, médecin FMH exerçant à Mendrisio, publie régulièrement sur les réseaux sociaux des posts qui mettent en doute le danger du virus et la stratégie des autorités sanitaires.

Amende et suspension

Après un premier avertissement, l’Ordre des médecins tessinois (OMCT) est passé à l'action. Lundi, sa commission déontologique a suspendu le médecin pour une période de trois mois. Il devra en outre payer une amende de 3'000 francs, indique la RSI.

Les propos de Giorgio Ostinelli «discréditaient systématiquement le travail des autorités politiques et sanitaires, du médecin cantonal et des hôpitaux», précise le OMTC, cité par le Corriere del Ticino.

Virus créé en laboratoire

Mais qu'a-t-il dit, au juste? Il suffit de parcourir sa page Facebook, entretemps supprimée, pour s'en faire une idée.

«Nous sommes en train de subir une manipulation globale».
Giorgio Ostinelli sur Facebook

Le médecin s'en prend par exemple à la «pensée unique et totalitaire», affirme que le virus a été créé en laboratoire et que nous sommes en train de «subir une manipulation globale». Les masques? Ils «constituent une source primaire de contagion». Ces publications génèrent des centaines de likes et de commentaires.

La réaction de Giorgio Ostinelli n'a pas tardé. «En tant que médecin, je ne peux pas rester dans une corporation où la collégialité déontologique totalitaire supprime la pensée scientifique, éthique et morale», écrit-il dans un post Facebook.

Concernant la pandémie, il ne change pas d'avis. Selon lui, l’approche sanitaire pour lutter contre le Covid-19 «reste désastreuse et incohérente».

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«En défendant les fondamentaux, la gauche a gagné, c'est une leçon»
Professeur à l'Université de Genève, spécialiste de la politique suisse, Pascal Sciarini analyse les raisons de la victoire du oui à la 13ᵉ rente AVS: la priorité accordée au social et à l'économie, le rôle du vote UDC, entre autres.

Qu’est-ce que ce «oui» net à l’introduction d’une 13ᵉ rente AVS dit de la Suisse?
Pascal Sciarini: Cela nous dit qu’il y a toute une partie des Suisses qui a besoin d’air. Même en Suisse, pays privilégié, des segments de la population ont souffert de l’inflation, de la diminution du pouvoir d’achat, mais aussi, probablement, de la baisse des rendements du deuxième pilier.

L’article