faible pluie
DE | FR
Suisse
Société

«Oui, je le veux». Genève se mobilise pour le mariage pour tous

Environ 400 personnes se sont rassemblées, samedi, à la Place des Nations.
Environ 400 personnes se sont rassemblées, samedi, à la Place des Nations.Image: KEYSTONE

«Oui, je le veux». Genève se mobilise pour le mariage pour tous

Pour lancer la campagne du mariage pour tous, la Geneva Pride organise ce week-end une série d’événements culturels, sportifs et militants. Samedi, c'est la Place des Nations qui s'est retrouvée recouverte de drapeaux arc-en-ciel.
26.06.2021, 14:5027.06.2021, 10:34

Annulée en 2020, pandémie oblige, la Geneva pride revient en force en 2021. Mais en deux temps, cette fois. Ainsi, l'événement qui a lieu ce samedi 26 et dimanche 27 juin se poursuivra à la mi-septembre.

Pour les organisateurs, l'objectif est avant tout de promouvoir le lancement de la campagne pour le «Mariage pour tous», qui sera votée le 26 septembre prochain. «Nous voulons un mariage égalitaire», affichait une banderole samedi.

Pour en savoir plus: La campagne pour le «Mariage pour tous» démarre en Suisse

Rassemblement à la Place des Nations samedi

Pendant la journée de samedi se sont enchaînés: discours officiels des organisateurs et des autorités, prises de positions de plusieurs associations LGBTQIA+ et performances artistiques militantes.

En chansons, en dansant, en applaudissant et accompagnés parfois au son des klaxons, les militants LGBTIQ+ ont exprimé leurs revendications.

Une course sportive ce dimanche

Dimanche 27 juin, la Geneva Pride organise pour la première fois une «Pride Run», ou course sportive. L'objectif? «Soutenir toutes les diversités pour envoyer un signal fort d’inclusion et de bienveillance envers les personnes LGBTQIA+ dans l’espace sportif», écrit l'organisation sur son site.

Les revendications de la Geneva Pride

  • En finir avec les discriminations à l'encontre des communautés LGBTIQ+
  • Une meilleure politique de santé pour les LGBTIQ+
  • Une reconnaissance de diversités LGBTIQ+ dans le domaine de l'état civil
  • Une politique migratoire avertie des enjeux LGBTIQ+
  • Une politique internationale de la Suisse avertie des LGBTIQ+
La Geneva Pride, c'est quoi?
Au delà d'être un événement qui a lieu chaque année, la Geneva Pride est aussi une association qui s’engage à promouvoir l’égalité entre toutes les personnes, quels que soient leur sexe, identité et expression de genre, orientation affective et sexuelle, origine ethnique, situation sociale ou tout autre caractéristique sociale, culturelle ou individuelle qui les définit.

Une marche des fiertés prévue en septembre

Le second volet de Geneva Pride aura lieu du 8 au 11 septembre 2021 avec une marche des fiertés, dont la forme n'a pas encore été définie. Elle pourra être simplement revendicative ou plus festive, indique Léman Bleu.

Le port du masque restera certainement obligatoire, précise l’organisation. Un village sera installé au Parc des Bastions. Les membres de l’organisation n'excluent pas que l'accès soit conditionné à la présentation du certificat Covid.

Quels rôles ont les villes pour les LGBTIQ+?
Genève organise mardi prochain une réunion en ligne sur le rôle des villes pour les LGBTIQ+. Les municipalités constituent la collectivité la plus proche des populations, fait remarquer la Ville de Genève. La réunion de mardi doit se pencher sur l'intérêt et la responsabilité des villes d'établir activement des politiques face au problème. Spécialistes des questions LGBTIQ+, représentants d'administrations locales ou de réseaux de villes doivent participer.

Le rassemblement, en images 👇

1 / 9
Rassemblement à Genève pour le mariage pour tous
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Talk: Yona, 21 ans, femme transgenre

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce passé honteux que l'UDC Albert Rösti veut à tout prix cacher
L'ex-président de l'UDC et candidat au Conseil fédéral, Albert Rösti, a longtemps présidé le lobby pétrolier Swissoil. Cette mention a soudainement disparu de son site.

Jusqu'à présent, les dizaines de mandats rémunérés d'Albert Rösti, candidat UDC au Conseil fédéral, ne lui ont guère porté préjudice. Et le plus étonnant: même les élus Verts ne l'attaquent pas là-dessus. Rösti, lui, fait le modeste, joue la sincérité. Ces dernières semaines, il a répété être un «classique politicien de milice», capable d'exercer tous les emplois avec sérieux et de bien gérer son temps. Il se prétend transparent sur l'ensemble de ses liens d'intérêt présents et passés.

L’article