Suisse
Stan Wawrinka

Nespresso se paie Stan Wawrinka (et les photos sont super)

Nespresso se paie Stan Wawrinka.
En vrai, il n'y a pas énormément de photos différentes.Image: nespresso / watson

Nespresso se paie Stan Wawrinka (et les photos sont super)

Présenté par la marque comme un «amoureux inconditionnel du café», Stan Wawrinka rejoint la «famille Nespresso», en qualité d'«ami». Comme Camille Cottin et Jean Dujardin, mais pas comme George Clooney qui, lui, est «ambassadeur». On vous explique tout sur ce «match parfait».
27.03.2024, 12:0127.03.2024, 13:16
Margaux Habert
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Vous en rêviez, ils l'ont fait. Stan Wawrinka, symbole national (avec Federer) du tennis suisse (avec Federer) et du revers à une main (avec Federer), s'est associé à un autre symbole helvétique, Nespresso. C'est même en ces termes que la marque annonce fièrement cette collaboration dans un communiqué de presse:

«L'union de deux symboles helvétiques: Stan Wawrinka fait désormais partie de la famille Nespresso en Suisse»
Nespresso dans le communiqué de presse

Le tennisman devient un «ami» de la marque de Nestlé et rejoint ainsi Jean Dujardin et Camille Cottin dans ce petit club plutôt select. Un titre sympa, mais pas aussi chic que celui d'«ambassadeur», comme George Clooney.

La pub pur les capsules compostables par Camille Cottin, Jean Dujardin et George Clooney 👇🏽

Vidéo: youtube

Un partenariat qui enchante Stan Wawrinka. Le Vaudois a l'air aussi heureux que s'il avait à nouveau gagné Roland Garros. Et il n'a pas peur de le dire:

«Je suis très heureux de faire partie de la famille Nespresso et de collaborer avec cette marque suisse emblématique. Depuis toujours, je suis un grand amateur de café Nespresso Original.»
Wawrinka dans le communiqué de presse

La marque lance même des hashtags sur les réseaux sociaux, comme #TennisAndCoffee ou #ThePerfectMatch. Il faut dire qu'elle n'aurait pu espérer un meilleur porte-drapeau pour son café en capsules. Torréfiant le champ lexical du tennis, elle qualifie ce partenariat de «match parfait».

Car Stan Wawrinka aime vraiment le café. Au petit-déj', après le repas, et même sur le terrain. En 2015, en plein match aux Masters de Paris, le joueur de tennis suisse n'avait pas hésité à s'envoyer un petit kawa, expliquant après le match qu'il était tard et qu'il fallait «se réveiller».

D'ailleurs, pour en revenir à la marque helvétique, le Vaudois a même une préférence pour un certain type de machines, les Vertuo. Ce sont celles avec les capsules en forme de dômes et qui font une espèce de mousse sur le café.

Et ça tombe bien, puisque c'est justement l'une des innovations que l'entreprise tente de mettre en avant (c'est la machine qu'on essaie de vous faire découvrir en boutique à chaque fois que vous allez acheter vos «capsules normales»).

«Que ce soit le matin ou l'après-midi, le café est un élément essentiel de mon quotidien et lorsque je voyage, je suis toujours heureux d'avoir une machine Nespresso Vertuo à proximité»
Wawrinka dans le communiqué de presse

Un vrai ami pour la marque. On espère le voir bientôt donner la réplique aux autres «amis», ou même à l'«ambassadeur», dans une pub cinématographique comme Nespresso en a le secret. Pour l'heure, il faut se contenter des photos fournies avec le communiqué:

Stan Wawrinka rejoint la famille Nespresso.
Image: @nespresso
Stan Wawrinka rejoint la famille Nespresso.
Image: @nespresso
Stan Wawrinka rejoint la famille Nespresso.

Oui, Nespresso a envoyé trois fois la même photo, coupée dans des tailles différentes. Mais pas de panique, il y en a une où Stan s'accoude différemment quand même:

Stan Wawrinka rejoint la famille Nespresso.
Image: @nespresso

Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍

1 / 9
Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Confédération alerte sur un nuisible potentiellement destructeur
La vigilance est de mise en Suisse cet été. La menace? Le scarabée japonais. Apparu en 2017 au Tessin et plus récemment en Valais, cet insecte nuisible capable de causer de graves dommages et risque d'infester de nouvelles régions.

Il faut dire que ce coléoptère est très vorace. L'insecte se nourrit de plus de 400 espèces végétales (vigne, maïs, pommier, tomate, fraise, notamment) et constitue un grave danger pour l’agriculture, l’horticulture productrice et l’environnement, avertit jeudi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG).

L’article