DE | FR

«Être condamnée à la prison pour avoir défendu une colline? Inacceptable»

Vidéo: watson

L'activiste chinoise Howey Ou a entamé trois jours de grève de la faim à Lausanne. Elle s'insurge contre un système qui, selon elle, punit injustement les militants du climat et les zadistes du Mormont.



Centre de Lausanne, ce lundi 19 avril à midi. La jeune Howey Ou, 18 ans, a le regard grave. A ses côtés, une pancarte qui crie, en noir, «Défendre la nature n'est pas un crime».

Durant trois jours, cette militante du climat, considérée comme la «Greta Thunberg» de Chine, ne mangera pas et devrait dormir dehors. Par cette action non-violente, elle proteste contre la peine de prison et l'amende qu'elle encourt suite à l'évacuation de la ZAD du Mormont, le 30 mars dernier.

Son témoignage fort en vidéo:

Vidéo: watson

Pour en savoir plus sur la grève de la faim de Howey Ou:

L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images

1 / 19
L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur la ZAD du Mormont

Chute du zadiste de son arbre et manif' à Lausanne, on fait le point

Link zum Artikel

Pourquoi la police vaudoise a tweeté comme jamais depuis la ZAD

Link zum Artikel

Suivi de la journée d'évacuation de la ZAD du Mormont

Link zum Artikel

La ZAD de la colline du Mormont n'est pas une «vaudoiserie»

Link zum Artikel

La Sarraz, quelques heures avant l’évacuation de la ZAD de Mormont

Link zum Artikel

1500 manifestants en soutien aux Zadistes à Lausanne

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

1500 manifestants en soutien aux Zadistes à Lausanne

Pas moins de 1500 personnes se sont réunies, vendredi soir, à Lausanne, afin de montrer leur soutien aux défenseurs de la ZAD du Mormont. Watson était sur place et vous raconte!

Les manifestants, qui se sont mis en mouvement vers 17h40 en direction du parc de Mon Repos, ont stationné pendant 30 minutes sur la place du château à Lausanne, vendredi soir.

1500 personnes, selon l'ATS, des gens de tous horizons et de tous âges, surveillés par la police, qui se tenait à l’écart en observant. Franziska Meinherz, candidate pour Solidarités à Lausanne, a rappelé à la foule masquée de respecter les règles sanitaires.

Sur la place du château, des gens faisaient de la musique et …

Lire l’article
Link zum Artikel