DE | FR
Arno Del Curto ne peut pas se passer de hockey sur glace: il sera temporairement entraîneur assistant de l'équipe d'Autriche, au prochain championnat du monde.
Arno Del Curto ne peut pas se passer de hockey sur glace: il sera temporairement entraîneur assistant de l'équipe d'Autriche, au prochain championnat du monde.image: IMAGO / Eibner Europa

Del Curto avait juré ne plus jamais entraîner, il est déjà de retour

Le légendaire entraîneur de hockey sur glace nous avait confié, dans une interview, ne plus vouloir entendre parler de hockey. Moins de six mois plus tard, il sera coach-assistant de l'Autriche au championnat du monde en Finlande (13 au 29 mai). Une seule raison a tout changé.
12.05.2022, 10:0312.05.2022, 11:41
Klaus Zaugg
Klaus Zaugg
Suivez-moi

L'auteur de cet article peut vous le certifier, il a assisté à cette scène l'hiver dernier: Arno Del Curto est assis avec Kevin Schläpfer dans le restaurant Meilenstein à Langenthal. Une discussion entre experts du hockey.

Del Curto insiste sur le fait qu'il ne reviendra jamais, jamais, jamais, jamais, jamais, jamais plus dans le hockey. Il n'aidera son ami Roger Bader, sélectionneur de l'Autriche, que lors d'un tournoi international sans importance en Slovénie. Mais ensuite, ce serait définitivement terminé. Le mot «définitivement» est sorti au moins sept fois de sa bouche.

Un livre, du ciment et une mission périlleuse

L'entraîneur le plus culte de l'histoire du hockey suisse a même dit qu'il ne voulait plus du tout entendre parler de ce sport, qu'il ne regarde même plus à la TV. Une seule exception: la NHL, parfois. Il explique avoir désormais beaucoup d'autres centres d'intérêt. Entre-temps, son autobiographie Mit Köpfchen durch die Wand (La tête dans le mur) – qui vaut vraiment la peine d'être lue – est sortie.

Un titre qui colle bien aux activités actuelles d'Arno Del Curto, qui s'occupe entre autres du développement de projets immobiliers dans les Grisons et de la recherche d'investisseurs pour un projet high-tech.

Le programme de la Suisse au championnat du monde
- 14 mai (15h20): Suisse - Italie
- 15 mai (19h20): Danemark - Suisse
- 17 mai (19h20): Suisse - Kazakhstan
- 18 mai (19h20): Suisse - Slovaquie
- 21 mai (15h20): Canada - Suisse
- 22 mai (19h20): Suisse - France
- 24 mai (11h20): Allemagne - Suisse

Mais existe-t-il vraiment un Arno Del Curto sans hockey sur glace? Ceux qui ont lu son autobiographie peuvent répondre: non. Aujourd'hui, c'est en retraité que l'ex-boss mythique du HC Davos se lance dans sa plus grande aventure internationale: avec son ami Roger Bader, il va coacher l'Autriche au prochain championnat du monde.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que leur défi est de taille. Dans le groupe B, l'Autriche en découdra avec les Etats-Unis, la Finlande, la Lettonie, la Norvège, la République tchèque, la Suède et la Grande-Bretagne. Sa mission sera d'éviter la relégation. Elle débutera le samedi 14 mai contre la Suède.

Un ami convaincant et un autre «papy»

Pendant des années, les pontes de la fédération suisse ont essayé d'attirer Arno Del Curto derrière la bande de la Nati, comme entraîneur en chef ou assistant. Il a toujours refusé. Les Autrichiens, eux, ont réussi. Ou plutôt Roger Bader.

Roger Bader a réussi là où la fédération suisse a si longtemps échoué.
Roger Bader a réussi là où la fédération suisse a si longtemps échoué.image: KEYSTONE

Une seule raison a motivé l'ancien magicien des Grisons, comme il nous l'a confié par téléphone:

Klaus Zaugg
Salut Arno,
Félicitations pour ta nomination à la tête de l'Autriche!
Arno Del Curto
Je n'ai pas le temps de parler, je suis en réunion.
Klaus Zaugg
Je peux t'appeler plus tard?
Arno Del Curto
Oui, mais très tard.
Klaus Zaugg
Pas de problème, je suis encore debout après minuit.
Arno Del Curto
Bon, d'accord. Mais je ne dirai qu'une chose: j'ai accepté ce rôle par amitié. Par pure amitié.

Ah, Roger Bader et Arno Del Curto ensemble derrière la bande autrichienne au championnat du monde! L'amitié la plus légendaire de l'histoire du hockey suisse. Ces deux-là ont déjà fait beaucoup de choses ensemble.

Et notamment au printemps 1992, quand les Zurich Lions ont renversé le Lugano de John Slettvoll en quart de finale des play-offs, mettant un terme au premier mandat tessinois du Suédois. Sur le banc zurichois: Arno Del Curto. Son assistant? Roger Bader.

Les nouveaux empereurs d'Autriche sur leur trône en avril dernier lors d'un match amical.
Les nouveaux empereurs d'Autriche sur leur trône en avril dernier lors d'un match amical.image: Keystone

Arno Del Curto n'est pas «notre» seul coach retraité qui s'assiéra sur les bancs du championnat du monde. Larry Huras (66 ans), ex-Gottéron, Berne et Lugano, entre autres, accompagnera l'Italie en tant qu'assistant. Des Italiens qui seront, d'ailleurs, le premier adversaire de la Suisse samedi (15h20).

Adaptation en français: Yoann Graber

20 profils Tinder très directs pour être sûr de matcher

1 / 22
20 profils Tinder très directs pour être sûr de matcher
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Pourquoi les tortues se giflent-elles ?

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Nouvelle terrible désillusion pour la Suisse, éliminée des Mondiaux
Invaincus en phase préliminaire, les hockeyeurs helvétiques sont tombés dès les quarts de finale à Helsinski, battus 3-0 par des Etats-Unis sobres et réalistes.

La Suisse restait sur une série de six victoires en six matchs. Mais comme souvent aux championnats du monde, elle est restée au stade des grandes intentions, stoppée dans son élan par un adversaire accrocheur, avec une force de conviction supérieure.

L’article