DE | FR

11 élèves appréhendés après une 12ème alerte à la bombe

[Editor's note: photo mise-en-scene] A policer officer of the cantonal police of Vaud has takes hold of gun, in the foreground, while a police car is seen in the background, photographed in Cugy, in the Canton of Vaud, Switzerland, on November 6, 2015. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

[Editor's note: photo mise-en-scene] Un policier (gendarme) du corps de gendarmerie de la Police cantonale vaudoise tient son arme proche d'une voiture de police ce mardi 3 novembre 2015 a Cugy, Vaud. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Image: KEYSTONE

La police a appréhendé onze personnes, jeudi, après la 12ème alerte à la bombe venue perturber les étudiants vaudois.



La série des fausses alertes à la bombe se poursuit dans le canton de Vaud et surtout à Lausanne. Jeudi après-midi, deux nouveaux incidents ont été signalés, l'un à l'EPCL et l'autre à l'EPSIC, sans danger, mais avec à chaque fois une évacuation de tous les élèves. A l'EPCL, onze apprentis ont été appréhendés par la police.

Depuis le 27 janvier, c'est désormais une douzaine d'alertes à la bombe, toutes fausses jusqu'ici, qui ont perturbé des écoles, essentiellement des établissements du post-obligatoire lausannois. Mercredi déjà, la police avait dû intervenir dans deux d'entre eux.

La police a appréhendé onze personnes, des élèves-apprentis de l'EPCL, en lien avec l'incident de jeudi. Ils ont tous été emmenés à l'Hôtel de police de Lausanne pour y être interrogés, selon M. Pittet. Le porte-parole n'a pas pu donner plus de détails sur ces interrogatoires en cours. (ats)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel
Thèmes

A Orbe, un détenu tente de s'échapper et se retrouve sur le toit

Le prisonnier de 28 ans a réussi, mercredi, à s’extraire de l’enceinte sécurisée lors de sa promenade. Il a été maîtrisé par la police vaudoise.

Un détenu de l’établissement pénitentiaire de la Plaine de l’Orbe (VD) a été interpellé mercredi sur le toit de la prison. Vers 14h20, il a réussi à s’extraire de l’enceinte sécurisée lors de sa promenade, qui se situe au dernier étage du bâtiment, pour se retrouver derrière les barrières, à plus de vingt mètres de haut.

Après des négociations avec des services psychiatriques et l'intervention de la police, la situation est rentrée dans l’ordre vers 18h00 avec l’interpellation du détenu. …

Lire l’article
Link zum Artikel