Divertissement
Cinéma

Avis: «Wonka», la friandise chocolatée de cette fin d'année

Wonka, porté par Timothée Chalamet, a tout d'une pièce de Brodway.
Wonka, porté par Timothée Chalamet, a tout d'une pièce de Brodway.Image: Warner Bros.

«Wonka» est la friandise chocolatée de cette fin d'année

Charlie et la chocolaterie, le célèbre livre de Roald Dahl , revient dans une flamboyante adaptation musicale sobrement intitulée Wonka.
12.12.2023, 18:4913.12.2023, 09:18
Sainath Bovay
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Moins d'une vingtaine d'années après le très coloré Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton, sorti en 2005, le personnage de Willy Wonka qu'incarnait Johnny Depp réapparait sous les traits de l'acteur Timothée Chalamet. Ce prequel, simplement intitulé Wonka, est la troisième itération cinématographique du roman de Roald Dahl publié en 1964. Celui-ci avait vu sa première adaptation au cinéma en 1971 où le chocolatier était incarné par l'acteur Gene Wilder.

Point de répétition cette fois, cette nouvelle œuvre se focalise sur une autre période de la vie du personnage, soit une trentaine d'années avant qu'il ne devienne le plus grand chocolatier du monde.

Le jeune Willy Wonka (Timothée Chalamet) arrive en ville, sans un sou en poche, dans le but d'ouvrir sa chocolaterie. Avec un chapeau rempli de tours de magie et d'une petite mallette qui lui sert de cuisine, le film nous plonge dans l'esprit génial de ce jeune homme aussi naïf qu'ambitieux, bien déterminé à en ouvrir la plus incroyable des confiseries aux Galeries Gourmet, haut lieu des friandises de cette ville imaginaire.

Cependant, le jeune homme est bien loin de se douter de la cruauté du monde qui l'entoure, puisqu’un conglomérat de chocolatiers gère d'une main de fer le milieu de l'or brun et que celui-ci voit d'un très mauvais œil l'arrivée d'un nouveau concurrent.

La bande-annonce 🍫

Vidéo: watson

La crème de la crème anglaise

Si le film de Tim Burton reste dans toutes les mémoires, le Wonka de 2023 à l'intelligence de s'en éloigner pour proposer une vision bien plus «british» de l'oeuvre, dans une esthétique plus proche du monde magique d'Harry Potter, lui-même inspiré des romans de Charles Dickens. Exit donc les couleurs criardes et l'univers pop de Charlie et la Chocolaterie, le monde de Wonka est une ville fictive de l'Angleterre industrielle d'avant-guerre, dirigé par le clergé et les entrepreneurs.

Dans ce contexte où les riches tiennent le monde, il y a évidemment la corruption. Les magnats du chocolat arrosent le chef de la police de chocolats par milliers, et cachent leur fortune sous le bâtiment du clergé. De cet univers parfois sombre ressort une galerie de personnage lumineux, qui n'aspire qu'à une vie meilleure et dont la rencontre avec Willy Wonka changera leur existence.

Vous n'avez jamais goûté des chocolats tels que les Chocovols.
Vous n'avez jamais goûté des chocolats tels que les Chocovols.Image: Warner Bros.

Si les précédentes adaptations de Charlie et la Chocolaterie avaient tendance à montrer du chocolat dans l'excès, cette version préfère montrer cette denrée comme quelque chose de précieux et rare. Le chocolat industriel étant synomymne de gloutonnerie et de cupidité aux mains de grand capital, les friandises de Willy Wonka sont des gemmes sublimes et élaborées, qui irradient de joie ceux qui y goûtent.

Cette vision, on la doit au réalisateur britannique Paul King. Un auteur issu du théâtre qui, en deux films seulement, a su s'imposer comme un génie du film familial et de la mise en scène. En effet, on lui doit les aventures cinématographiques du célèbre ours Paddington, dont le deuxième volet sorti en 2017 ne fut rien de moins que le meilleur film de tous les temps au regard du site Rotten Tomatoes pendant un temps, dépassant Citizen Kane sur le nombre de critiques positives.

Le passif théâtral du réalisateur se ressent particulièrement dans Wonka, puisque le film est une comédie musicale dont les moments chantés et dansés sont dignes des meilleurs de Brodway. Un registre qui a ses détracteurs, mais qui apporte au film une aura festive et spectaculaire, propre au film de Noël. Une magie que l'on retrouverait normalement dans un Disney, si celui-ci ne s'était pas égaré en chemin et n'avait pas raté sa coche en cette fin d'année.

De plus, Wonka dispose d'une distribution solide, puisque de prestigieux acteurs britanniques y jouent leur partition. Ainsi, on retrouve l'oscarisée Olivia Coleman (The Favorite) dans le rôle d'une belliqueuse aubergiste, Rowan Atkinson (Mr. Bean) incarnant le clerc de la ville, ou encore Hugh Grant (Paddington 2), hilarant dans son rôle d'Oompa Loompa. Le Britannique incarne l'un des célèbres gnomes du livre, issu d'une île où les fèves de cacao sont une denrée rare et vénérée.

Le Oompa Loompa de Hugh Grant reprend l'esthétique vu dans le film de 1971, où les créatures étaient alors incarnés par des nains maquillés.
Le Oompa Loompa de Hugh Grant reprend l'esthétique vue dans le film de 1971, où les créatures étaient alors incarnées par des nains maquillés.Image: Warner Bros.

Merveilleux chocolatier

Willy Wonka a d'abord été incarné par un Gene Wilder plutôt excentrique et taquin dans sa première adaptation, avant de faire place à un Johnny Depp étrange et énigmatique, typique des personnages burtoniens. Force est de constater que la proposition de Timothée Chalamet est la parfaite essence des deux.

Dans le roman de Roald Dahl, Willy Wonka est un chocolatier vieillissant et paranoïaque vivant reclus dans son château-usine depuis qu'il a été victime d'espionnage industriel. Un personnage qui semble bien loin de celui proposé dans Wonka.

Débordant d'optimisme et d'énergie, malgré ses déboires. Celui-ci ne se résigne jamais à abandonner ses rêves ni ses amis, quitte à affronter le «cartel du chocolat» qui veut sa perte. En parallèle, ses péripéties fantasques à travers le monde à la recherche des meilleurs ingrédients restent énigmatiques, tout comme son passé distillé sous la forme de quelques flashbacks.

La force de ce personnage réside dans sa capacité à voir le meilleur en chaque personne et sa naïveté amusante, qu'il pallie avec une ingéniosité folle qui le rend terriblement attachant.

Willy Wonka n'est pas qu'un simple confiseur et magicien, c'est également un inventeur de génie.
Willy Wonka n'est pas qu'un simple confiseur et magicien, c'est également un inventeur de génie.Image: Warner Bros.

Timothée Chalamet livre une prestation qui fait oublier ses prédécesseurs. Son plaisir, visible, illumine l'écran. Si le choix de prendre un acteur n'ayant jamais officié dans un registre musical peut surprendre, celui-ci s'en sort avec tous les mérites, capable de décrocher aux spectateurs aussi bien un sourire qu'une larme. Un rôle dont l'acteur est particulièrement fier:

« Je suis fier de tous les films que j'ai réalisés, mais celui-ci est mon préféré. C'est le film sur lequel je me suis le plus amusé. C'est un film doux et bon qui vous remplira de joie.»
Timothée Chalamet vogue UK

Wonka est une friandise dont vous auriez tort de vous priver. Cette pépite chocolatée, aux allures d'antidépresseur hivernal, a bel et bien la particularité de vous divertir tout en faisant de vous une meilleure personne grâce à une morale emplie de douceur.

Le film de Paul King, au même titre que les aventures de son ourson au petit chapeau rouge, est une œuvre familiale qui restera dans les mémoires. Un véritable moment de cinéma, qui, comme une boîte de chocolat, ne demande qu'à être partagé.

Wonka de Paul King, avec Timothée Chalamet, sort dans les salles romandes le 13 décembre 2023. Durée 1h 56m.

21 photos du tournage de la première trilogie de Star Wars
1 / 22
21 photos du tournage de la première trilogie de Star Wars
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
L'évolution de «GTA» à travers les années
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
20 images d'animaux qui vont vous aider à bien commencer la semaine

Cute News, everybody!

L’article