Divertissement
Séries

«Le Problème à trois corps» est-elle la prochaine super-série?

«Le Problème à trois corps» a visé la lune. Pari tenu?
«Le Problème à trois corps» a visé la lune. Pari tenu?image: netflix

«Le Problème à trois corps» est-elle la prochaine super-série?

Les showrunners David Benioff et D.B. Weiss, qui ont co-créé la série Game of Thrones, s'attaquent à un nouvel ouvrage complexe qui devrait plaire aux geeks. Est-ce un succès? Et que nous apprend la science-fiction chinoise sur les ambitions du pays?
27.03.2024, 18:4927.03.2024, 19:29
Tobias Sedlmaier / ch media
Plus de «Divertissement»

Jeudi 21 mars, l'une des séries les plus attendues de l'année est arrivée sur Netflix: Le Problème à trois corps. Les huit épisodes sont basés sur le roman de science-fiction du même nom de l'auteur chinois Cixin Liu. La réalisation était très attendue, notamment parce que David Benioff et D.B. Weiss, les showrunners de Game of Thrones, étaient à l'œuvre.

De quoi parle la série?

Pendant les épisodes sanglants de la Révolution culturelle chinoise à la fin des années 60, la physicienne Ye Wenjie est mutée dans la station de recherche secrète «Côte rouge».

Son but: scanner l'espace à la recherche de signes de vie extraterrestre. Ye Wenjie reçoit effectivement un message – et envoie une réponse fatale.

Retour à l'époque actuelle: il se passe des choses étranges qui laissent présager des bouleversements gigantesques. Les étoiles de l'univers clignotent et émettent des signaux, un compte à rebours apparaît devant les yeux des scientifiques. Certains se suicident, d'autres arrêtent leurs recherches fondamentales. Et dans un jeu de réalité virtuelle très sophistiqué, les joueurs doivent sauver un monde étranger de la constellation mortelle de trois soleils.

Contrairement au roman, la série est internationalisée, elle ne se déroule pas seulement en Chine et en Mongolie intérieure, mais aussi à Oxford et à Londres, entre autres. Le nombre de personnages a augmenté et le casting s'est féminisé. Le Problème à trois corps est le premier volume de la trilogie du même nom écrite par Cixin Liu.

Comment la série est-elle devenue si populaire?

Des personnalités comme Barack Obama ou Mark Zuckerberg ont fait la force du livre vers 2014 et ont créé un engouement – avant même que le trend Booktok ne voie le jour. Depuis, la trilogie s'est vendue à plus de neuf millions d'exemplaires dans le monde. C'est surtout le premier roman qui captive par sa froideur et son sens du gigantisme surfait. La description des personnages est toutefois sommaire et les dialogues sont un peu maladroits.

La trilogie des Trois Corps est destinée au marché mondial. L'intrigue est plus un divertissement qu'une littérature ambitieuse comme chez les écrivains de science-fiction Stanisław Lem ou Isaac Asimov. Un phénomène que l'historien de la littérature Moritz Bassler a qualifié de «midcult»: l'aplanissement des particularités stylistiques et de complexité innovante au profit d'une commercialisation internationale.

L'histoire comprend des leçons de mathématiques et de physique intégrées. Ainsi, le «problème des trois corps» est expliqué de manière très claire:

...l'impossibilité de prédire les trajectoires que prendront trois corps célestes sous l'influence de leur attraction mutuelle.

Cela pousse également à se demander à qui profiterait l'arrivée d'extraterrestres sur la Terre. Jusqu'à la fin des années 90, l'auteur travaillait à plein temps comme ingénieur informatique dans une centrale électrique.

L'image de Cixin Liu a été nettement ternie lorsqu'en 2019, dans un portrait détaillé publié dans le New Yorker, il a approuvé la répression de la minorité ouïghoure par le gouvernement chinois. Dans le même article, l'auteur a déclaré que:

«(...) l'enfer sur terre se déchaînerait si la Chine devenait une démocratie»

Cinq sénateurs américains ont alors envoyé une lettre de colère au co-directeur de Netflix, Ted Sarandos, lui demandant de reconsidérer l'adaptation prévue. La plateforme de streaming a réussi à calmer les critiques avec un discours de relations publiques bien rodé du genre:

«Nous n'avons rien à voir avec l'auteur»

Depuis, la controverse s'est calmée.

Le Problème à trois corps: Bande-annonce officielle 👇

Vidéo: youtube

A quoi ressemble la science-fiction en Chine?

Sous Mao, la science-fiction était encore un tabou. La croyance en l'existence d'extraterrestres s'accordait mal avec le matérialisme marxiste. Grâce notamment au succès de Cixin Liu, le genre est aujourd'hui en plein essor, parfois même encouragé par le gouvernement. Des auteurs chinois ont reçu à plusieurs reprises le prix international Hugo, la plus importante récompense pour la littérature de science-fiction.

Mais la relation avec l'Etat n'est pas pour autant dénuée de difficultés, surtout sous Xi Jinping. En octobre dernier, la cérémonie de remise des prix Hugo a eu lieu pour la première fois en Chine, dans la métropole de Chengdu. Comme l'a récemment rapporté le Guardian, une controverse a éclaté au sujet d'auteurs exclus du prix, peut-être parce qu'ils avaient abordé dans leurs œuvres des thèmes qui ne convenaient pas au gouvernement, comme le Tibet.

La littérature chinoise est constamment tiraillée entre la liberté artistique et les contraintes étatiques. Il est pratiquement impossible de critiquer ouvertement la politique chinoise dans le pays. Il faut des effets de distanciation astucieux pour contourner la censure.

Des auteurs comme Chen Qiufan (L'Île de Silicium) déplacent leurs scènes sur un terrain fictif du futur, tout en s'adressant à des maux réels – comme une gigantesque décharge de déchets électroniques. Hao Jingfang, première Chinoise à avoir remporté le prix Hugo en 2016 pour son récit Pékin origami, y sépare la capitale chinoise en trois zones, ce qui laisse la porte ouverte à des interprétations sur le déséquilibre social du pays.

Dans une interview accordée à CH Media en 2019, elle a déclaré de manière diplomatique:

«Vos craintes, les craintes de l'Occident vis-à-vis de la Chine, résultent en grande partie d'une incompréhension. En même temps, je suis convaincue que la Chine a besoin de réformes importantes. Mais elles doivent aller de pair avec son histoire millénaire.»

Que nous apprend la science-fiction sur la Chine?

La littérature SF reflète tout d'abord la gigantesque ascension que la Chine a connue ces dernières décennies. Le constat que «le 19e siècle est celui du Royaume-Uni, le 20e celui des Etats-Unis et le 21e celui de la Chine» est depuis longtemps familier aux historiens. Ce n'est que progressivement que l'on en ressent partout les pleins effets. Le monde a actuellement les yeux rivés sur une Russie nostalgique de sa grandeur passée. Mais l'avenir appartient à l'Empire du Milieu.

Les succès pour lesquels la Chine se célèbre semblent sortir d'une imagination futuriste: près de 900 millions de personnes ont échappé à la pauvreté absolue depuis les années 80 – avec des normes toutefois controversées. Le pays possède le plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse du monde, cogéré par l'intelligence artificielle.

Pour de nombreux pays africains, la Chine est devenue le partenaire le plus important; en Amérique latine, on se dispute les faveurs de Taïwan. Actuellement, les chercheurs chinois développent un projet digne de romans de science-fiction: un bouclier énergétique en plasma contre les attaques de radiations.

Le côté obscur du développement technologique est toutefois dystopique: surveillance totale et répression. La population chinoise est coupée de certaines parties d'Internet. Le système de crédit social récompense les comportements «souhaitables» – du point de vue du gouvernement – en leur attribuant des points. L'objectif est de créer des citoyens modèles qui s'intègrent parfaitement dans le concept de «communauté de destin pour l'humanité» que souhaite construire le pays. Il s'agit en fait d'un ordre mondial placé sous la direction douce et ordonnée de la Chine.

Le succès mondial de ses œuvres de science-fiction est pour la Chine un soft power qui lui permet de montrer sa grandeur. Malgré toute l'ambiguïté, on retrouve un peu de cet esprit chez Cixin Liu. Dans Le Problème à trois corps, le rôle de leader de la Chine est bien plus subtil que dans les thrillers américains de la guerre froide: elle apparaît comme une nation consciente des problèmes plus importants que les minables conflits de la planète, et prête à avancer résolument vers une solution.

Que vaut l'adaptation Netflix?

Le poids des attentes pesait lourdement sur les créateurs de la série, David Benniof et D.B. Weiss, et pas seulement en raison du budget annoncé de 160 millions de dollars. Les deux hommes ont en effet été co-créateurs de la création de Game of Thrones, qui fait désormais partie du canon des séries.

La série Le Problème à trois corps commence de manière prudente, presque lente. Il lui faut trois ou quatre épisodes avant de prendre de la vitesse et de dévoiler l'image plus large qui se cache derrière les événements étranges: et cette fois, ce n'est pas l'hiver qui arrive.

La large palette de personnages, dont les histoires individuelles sont dispersées et dont les acteurs (parmi lesquels Benedict Wong et John Bradley) restent trop lisses et peu caractéristiques, représente un véritable défaut. Ceux qui ne connaissent pas le livre risquent de se perdre en chemin, car la série ne présente pas un haut potentiel d'identification aux personnages. Il en va de même pour la complexité philosophique et physique de l'œuvre originale, qui est ici réduite à quelques bonnes paroles.

La série réserve tout de même quelques moments forts. Les réalisateurs se sont notamment donnés à fond dans les scènes du monde de réalité virtuelle: lorsque des millions de soldats avec des drapeaux forment un méga-ordinateur humain, par exemple, suscitant presque un sentiment de vertige. Conclusion: Le Problème à trois corps a réussi à prendre un départ solide, mais ne décroche pas encore les étoiles.

(aargauerzeitung.ch/Traduit et adapté par Tanja Maeder)

«Le Problème à trois corps (3 Body Problem)» est adaptée du début de la trilogie éponyme de Liu Cixin. La série est disponible depuis le 21 mars sur Netflix.

Les films les plus attendus pour début 2024
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Euro 2024: Espagne-Italie côté bouffe, qui défonce qui?
Le match entre l'Espagne et l'Italie à l'Euro? Mmmhh ouais... Le combat qui compte vraiment, c'est celui qui va se jouer sur nos papilles. Plutôt chorizo ou salami? Pizza ou paella? Rioja ou Chianti? Participez à notre sondage!

OK, OK, il y a une petite compétition sportive qui se déroule en ce moment, genre «l'Euro» ou quelque chose comme ça. Une histoire de onze types sur un terrain herbeux (pas toujours de bonne qualité, hihi) qui se font des passes avec un ballon de football et à la fin c'est fini.

L’article