DE | FR
Malgré la peur des représailles, les protestataires continuent à descendre dans les rues.
Malgré la peur des représailles, les protestataires continuent à descendre dans les rues.Image: sda

L'armée tue 38 manifestants en une journée en Birmanie

La répression en Birmanie devient de plus en plus sanglante. Les forces de sécurité, qui tirent à balles réelles, ont tué au moins 38 personnes ce mercredi.
03.03.2021, 22:1204.03.2021, 15:47

La journée de mercredi a été la plus sanglante en Birmanie depuis le coup d'Etat du 1er février. Au moins 38 manifestants ont été tués par les forces de sécurité. Celles-ci continuent à tirer à balles réelles, défiant le concert de protestations internationales.

L'émissaire onusienne pour la Birmanie, la Suissesse Christine Schraner Burgener, a appelé les membres de l'ONU à prendre des sanctions fortes:

«J'ai eu une discussion avec l'armée et l'ai avertie que les Etats membres et le Conseil de sécurité pourraient prendre des mesures importantes».
Christine Schraner Burgener

Depuis le Coup d'Etat, plus de 50 personnes ont été tuées dans le pays asiatique. Malgré la peur des représailles, les protestataires continuent à descendre dans les rues pour demander le départ des généraux putschistes et la libération des centaines de détenus emprisonnés ces dernières semaines.

Coupures d'internet, renforcement de l'arsenal législatif, vagues d'interpellations, recours aux armes létales: face à la mobilisation pro-démocratie, la junte n'a cessé d'intensifier sa riposte. La journée de dimanche avait déjà été particulièrement meurtrière avec au moins 18 manifestants tués. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Avec l'aciérie d'Azovstal, la Russie vient de remporter une victoire symbolique
La bataille pour l'aciérie Asovstal de Marioupol s'est définitivement achevée lundi soir. Avec l'évacuation de quelque 264 soldats ukrainiens qui y étaient retranchés, la Russie vient d'emporter une importante victoire.

C'est tard dans la soirée de lundi que Marioupol est définitivement passée aux mains des russes, avec l'évacuation des soldats qui y avaient trouvé refuge. Parmi elles figurent 53 blessés, selon l'annonce de l'état-major ukrainien sur Facebook.

L’article