DE | FR
Protesters are dispersed as riot police fire tear gas during a demonstration in Yangon, Myanmar, Monday, March 8, 2021. Myanmar security forces continued to clamp down on anti-coup protesters, firing tear gas to break up a crowd of around 1,000 people who were demonstrating in the capital, Naypyitaw. The protesters deployed fire extinguishers to create a smoke screen as they fled from authorities. (AP Photo)

Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées. Image: sda

En Birmanie, l'armée assiège les manifestants et fouille les maisons

Les militaires ont encerclé des centaines de contestataires dans un quartier de Rangoun. Quiconque sera surpris en train de les cacher sera puni.



Dans la nuit de lundi à mardi, des centaines de manifestants, dont de nombreuses Birmanes venues célébrer la journée internationale des droits des femmes, ont été acculés pendant des heures dans le quartier de Sanchaung, à Rangoun. Les forces de sécurité ont fouillé les maisons à la recherche de manifestants et des détonations ont été régulièrement entendues.

«La police a inspecté toutes les habitations de la rue», a relaté un résident. «Ils nous ont dit de ne pas les regarder, sinon ils allaient tirer», a raconté un autre. Quiconque sera surpris en train de cacher des protestataires sera puni.

Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées. Pour soutenir les manifestants assiégés, des centaines d'habitants ont bravé le couvre-feu imposé par les autorités en descendant dans les rues. «Libérez les étudiants», ont-ils scandé, les forces de sécurité tirant, notamment des grenades assourdissantes, pour tenter de les disperser.

Hôpitaux occupés

Les protestataires ont pu quitter le quartier aux premières heures du jour. Pendant le week-end, les militaires ont occupé les hôpitaux et les universités à Rangoun et Mandalay, indique CNN.

«La patience du gouvernement est épuisée», ont mis en garde les médias d'Etat après cinq semaines de manifestations pro-démocratie quotidiennes. (ats)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La Birmanie vit sa journée la plus meurtrière depuis le coup d'Etat

Dimanche, la police birmane a ouvert le feu sur une centaine de manifestants pro-démocratiques. 18 personnes sont décédées.

Les forces de l'ordre usent de méthodes de plus en plus meurtrières pour contrer les manifestations pro-démocratiques. Dimanche, la Birmanie est marquée par au moins 18 morts. Un bilan que le pays n'avait pas connu depuis le coup d'Etat le 1er février.

Quatre personnes ont péri et une vingtaine d'autres ont été blessées dans la ville côtière de Dawei, située dans le sud du pays. Un secouriste volontaire a expliqué que les trois victimes avaient été «touchées par des tirs à balles …

Lire l’article
Link zum Artikel