DE | FR
Une américaine a reçu une dose du vaccin Moderna et a accouché d'un bébé ayant hérité de ses anticorps au coronavirus. Une première mondiale prometteuse.

Image: shutterstock

Le premier bébé immunisé contre le coronavirus vient de naître

Une Américaine a reçu une dose du vaccin Moderna et a accouché d'un bébé, ayant hérité de ses anticorps au coronavirus. Une première mondiale à prendre toutefois avec des pincettes.



C'est une nouvelle qui redonne espoir aux femmes enceintes, portant en elles l'une des populations les plus vulnérables, face au Covid-19. Mercredi, des médecins ont signalé, en Floride, le premier cas mondial connu d'une femme enceinte vaccinée au Moderna et ayant, trois semaines après l'injection, donné naissance à un bébé doté d'un système immunitaire étonnant.

Les études des médecins ont indiqué que l'échantillon de sang, prélevé immédiatement après la naissance du nouveau né, une petite fille en bonne santé, révélait la présence d'anticorps contre le coronavirus.

L'efficacité doit encore être évaluée

Jusqu'à présent, les études précédentes ont montré que la transmission des anticorps au coronavirus des mères à leurs fœtus, via le placenta, était plus faible que prévu. La recherche actuelle encourage le potentiel favorable de la «vaccination maternelle», bien connue des maternités concernant d'autres vaccins obligatoirement inoculés lors d'une grossesse.

Les médecins espèrent que ces résultats convaincront d'autres femmes enceintes de se faire vacciner. D'autant plus que d'autres études récentes menées dans le Massachusetts et en Israël soutiennent le constat prometteur. Mais attention, le chemin est encore long:

«Il s'agit d'un petit cas sur ce que seront des milliers d'autres nouveau-nés de mères vaccinées au cours des prochains mois. D'autres études doivent déterminer combien de temps durera cette protection»

Dr Chad Rudnick, pédiatre Floridien en charge de l'étude papermagazine

Les médecins en charge de l'étude soulignent que des recherches supplémentaires sont nécessaires. Il faut en effet vérifier la sûreté et l'efficacité de ce type de vaccin «notamment chez les femmes allaitant leur progéniture».

Pfizer Inc. et Biontech SE ont récemment annoncé le lancement d'une étude sur 4000 volontaires, qui se concentre spécifiquement sur ce sujet.

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Ces pays qui «volent» la pluie

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'économie veut contrer la falsification des certificats «Covid-free»

Pour sortir rapidement de la crise, les milieux économiques et des parlementaires fédéraux de droite ont énuméré dimanche plusieurs impératifs adressés au Conseil fédéral.

Il faut «immédiatement» préparer un «système uniforme dans toute la Suisse et individualisé pour chaque habitante et chaque habitant» pour saisir les résultats des tests, des vaccinations et des personnes guéries. Voici ce que demandent les milieux économiques et quelques parlementaires fédéraux de droite dans une lettre ouverte adressée le 21 mars au Conseil fédéral.

Leur but étant de réunir d'ici juin 2021 un maximum de données permettant de délivrer une attestation Covid-free «ne pouvant …

Lire l’article
Link zum Artikel