DE | FR

Face à une hausse exponentielle, l'Allemagne songe confiner

German Chancellor Angela Merkel, center, looks on as German Health Minister Jens Spahn, left, and German Interior Minister Horst Seehofer talk prior to the weekly cabinet meeting in Berlin on March 17, 2021.  (Tobias Schwarz/Pool via AP)

La chancelière d'Allemagne, Angela Merkel, son ministre de la SantéJens Spahn (à g.) et de l'Intérieur, Horst Seehofer, font face à une hausse du Covid. Image: sda

Le pays est confronté à une augmentation «très clairement exponentielle» des infections au Covid-19, surtout en raison du variant britannique.



«Il est tout à fait possible que nous ayons, à Pâques, une situation similaire à celle que nous avons connue avant Noël, avec un nombre très élevé de cas, de nombreux cas graves et de décès, et des hôpitaux débordés», a prévenu, vendredi, Lars Schaade, directeur adjoint de l'agence chargée du contrôle des maladies en Allemagne.

Le pays est confronté à une augmentation «très clairement exponentielle» des infections au Covid-19, liée en particulier à la diffusion du variant britannique, a déclaré le vice-président de l'institut de veille sanitaire, Robert Koch.

«Nous sommes dans la troisième vague de la pandémie, les chiffres augmentent, la proportion de variants est importante»

Jens Spahn, ministre allemand de la Santé

L'Allemagne a enregistré plus de 17 000 cas, officiellement déclarés en 24 heures, soit environ 5000 de plus qu'il y a une semaine. Le taux d'incidence atteignait vendredi 95,6 (contre 90 jeudi), tout proche de la barre des 100, censée déclencher de nouvelles restrictions.

Décision lundi

Angela Merkel et les dirigeants des seize Länder se réuniront lundi pour décider d'éventuelles nouvelles fermetures, alors que le pays avait pu procéder, début mars, à quelques assouplissements. L'Allemagne mise sur la vaccination pour lutter, mais:

«Une analyse honnête de la situation montre qu'il n'y a pas encore assez de vaccins en Europe pour arrêter la troisième vague par la seule vaccination»

Jens Spahn, ministre allemand de la Santé

Le ministre de la Santé assure: «Il faudra encore plusieurs semaines avant que les groupes à risques soient entièrement vaccinés». Karl Lauterbach, expert sanitaire du parti social-démocrate, a asséné pour finir: «Vous pouvez le tourner comme vous voulez, nous devons revenir au verrouillage» (ats/jah)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La pandémie augmente le risque de dépression post-partum en Suisse

Même avant la crise, la dépression périnatale était un problème diffus en Suisse. Les incertitudes provoquées par la pandémie risquent d'empirer les choses.

Le risque de développer une dépression post-partum a nettement augmenté à cause de la crise sanitaire. En 2020, l'Association Dépression Postpartale Suisse a recensé une hausse de 40% des demandes de renseignements par rapport à l'année précédente.

Les raisons de cette hausse sont assez évidentes: les femmes qui accouchent en période de pandémie sont confrontées à des craintes et à des incertitudes supplémentaires. Celles-ci comprennent:

Le problème de la dépression post-partum ne date pas de …

Lire l’article
Link zum Artikel