larges éclaircies
DE | FR
International
Economie

En Italie, des îles touristiques tentent d'être vaccinées en priorité

Une plage d'Ischia, vide de touristes.
Une plage d'Ischia, vide de touristes.Image: Shutterstock

Colère en Italie: des îles tentent de resquiller dans la vaccination

Dans le sillage de la Grèce, certaines petites îles italiennes très touristiques tentent d'être prioritaires pour la vaccination. Un phénomène qui fait polémique.
14.04.2021, 15:1614.04.2021, 16:45
Suivez-moi
Plus de «International»

«D'ici deux semaines, l'île de Capri sera libre de toute maladie avec tous les citoyens vaccinés afin de permettre à la saison touristique de démarrer en toute sécurité», c'est, à tout le moins, ce qu'a annoncé le maire de Capri (Naples), Marino Lembo, rapporte La Repubblica.

Ischia, Capri, Procida sont les «perles» du Golfe de Naples. Très prisées des touristes, ces îles ne vivent, d'ailleurs, que par eux. La survie économique de ces paradis en mer dépend directement de la vaccination.

On comprend aisément que les maires de ces régions aient envie d'accélérer. En ce sens, ils suivent le modèle grec - autre pays dont les îles sont ultra-dépendantes du tourisme - pour sauver la saison estivale, explique le Corriere Della Sera.

«Nos concurrents, les îles grecques et espagnoles, font un énorme battage publicitaire Covid-free, les clients français et allemands qui avaient réservé chez nous, pour avril et mai, ont annulé», raconte à 24 Heures, Marco Giorgianni, le maire de Lipari.

Image

D'autres îles, autour de la Sicile, poursuivent le même objectif: Eoliennes, Egades et Pélages. Mais aussi plus largement les îles Tremiti, Pontines, Giglio et d'Elbe, relate tio.ch.

«Si on continue à vacciner par tranche d’âge décroissante, l’économie sera morte quand on aura terminé. Je ne demanderai l’autorisation ni à Rome, ni à Bruxelles, ni aux Nations Unies!»
Vincenzo De Luca, le président de la région Campanie dans 24 Heures

Des propos et une volonté politique qui ont créé la polémique dans le reste du pays:

«Avec quel culot peut-on se permettre de couper la file, alors qu’en prenant un vaccin, un jeune en bonne santé expose à un risque de mort une personne de plus de 75 ans? C’est irresponsable!»
Mario Draghi, président du Conseildans 24 heures

Sur douze millions de vaccins injectés, explique 24 Heures, deux millions ont été inoculés à des «resquilleurs» alors que sur 4,8 millions d’Italiens de plus de 80 ans, 3,3 millions n’ont pas encore reçu les deux doses. «Si nous entretenons les différenciations, les tensions sociales augmentent», assène dans La Repubblica, Massimiliano Fedriga, président de la Conférence des régions.

En conséquence, il ne devrait pas y avoir de coupe-file pour ces petites îles. C'est uniquement la vaccination en fonction de la priorité sanitaire qui devrait s'appliquer.

Et pendant ce temps-là au Royaume-Uni rouvre ses commerces et ses terrasses

1 / 10
Le Royaume-Uni rouvre ses commerces et ses terrasses
Au Royaume-Uni, c'est l'heure de l'apéro!
source: epa / andy rain
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Donald Trump appelle à protéger les fécondations in vitro
L'élection présidentielle américaine, comme si vous y étiez. (Ou presque.) Suivez en direct les dernières infos, les abandons, les coups bas, les coups de sonde et le marathon judiciaire de Donald Trump. Pour connaître l'identité du prochain président le plus puissant de la planète, RDV le 5 novembre. Cheers!

🍔 L'élection présidentielle américaine a officiellement démarré le 15 janvier 2024, avec le très attendu caucus républicain de l'Etat de l'Iowa. Une étape majeure qui se révèle plus compliquée que prévu, à cause d'une météo terrifiante.
Fred vous raconte tout ça ici.

L’article