DE | FR
Bild

Une plage d'Ischia, vide de touristes. Image: Shutterstock

Colère en Italie: des îles tentent de resquiller dans la vaccination

Dans le sillage de la Grèce, certaines petites îles italiennes très touristiques tentent d'être prioritaires pour la vaccination. Un phénomène qui fait polémique.

Jason Huther
Jason Huther



«D'ici deux semaines, l'île de Capri sera libre de toute maladie avec tous les citoyens vaccinés afin de permettre à la saison touristique de démarrer en toute sécurité», c'est, à tout le moins, ce qu'a annoncé le maire de Capri (Naples), Marino Lembo, rapporte La Repubblica.

Ischia, Capri, Procida sont les «perles» du Golfe de Naples. Très prisées des touristes, ces îles ne vivent, d'ailleurs, que par eux. La survie économique de ces paradis en mer dépend directement de la vaccination.

On comprend aisément que les maires de ces régions aient envie d'accélérer. En ce sens, ils suivent le modèle grec - autre pays dont les îles sont ultra-dépendantes du tourisme - pour sauver la saison estivale, explique le Corriere Della Sera.

«Nos concurrents, les îles grecques et espagnoles, font un énorme battage publicitaire Covid-free, les clients français et allemands qui avaient réservé chez nous, pour avril et mai, ont annulé», raconte à 24 Heures, Marco Giorgianni, le maire de Lipari.

Bild

D'autres îles, autour de la Sicile, poursuivent le même objectif: Eoliennes, Egades et Pélages. Mais aussi plus largement les îles Tremiti, Pontines, Giglio et d'Elbe, relate tio.ch.

«Si on continue à vacciner par tranche d’âge décroissante, l’économie sera morte quand on aura terminé. Je ne demanderai l’autorisation ni à Rome, ni à Bruxelles, ni aux Nations Unies!»

Vincenzo De Luca, le président de la région Campanie dans 24 Heures

Des propos et une volonté politique qui ont créé la polémique dans le reste du pays:

«Avec quel culot peut-on se permettre de couper la file, alors qu’en prenant un vaccin, un jeune en bonne santé expose à un risque de mort une personne de plus de 75 ans? C’est irresponsable!»

Mario Draghi, président du Conseil dans 24 heures

Sur douze millions de vaccins injectés, explique 24 Heures, deux millions ont été inoculés à des «resquilleurs» alors que sur 4,8 millions d’Italiens de plus de 80 ans, 3,3 millions n’ont pas encore reçu les deux doses. «Si nous entretenons les différenciations, les tensions sociales augmentent», assène dans La Repubblica, Massimiliano Fedriga, président de la Conférence des régions.

En conséquence, il ne devrait pas y avoir de coupe-file pour ces petites îles. C'est uniquement la vaccination en fonction de la priorité sanitaire qui devrait s'appliquer.

Et pendant ce temps-là au Royaume-Uni rouvre ses commerces et ses terrasses

1 / 10
Le Royaume-Uni rouvre ses commerces et ses terrasses
source: epa / andy rain
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur la gestion du Covid-19:

Chaque habitant pourrait bientôt se faire dépister du Covid en Suisse

Link zum Artikel

Se faire vacciner? Les Suisses Romands préfèrent laisser ça aux Alémaniques

Link zum Artikel

Les effets secondaires des vaccins restent limités en Suisse

Link zum Artikel

Pfizer teste son vaccin chez les jeunes enfants

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les Britanniques partant en vacances encourent une amende (très) salée

Tenter de quitter le Royaume-Uni sans excuse «valable» pourrait être amendable de plus de 6000 francs pour les habitants, selon l'une des lois Covid devant être votées jeudi.

Si les Britanniques pensaient que le déconfinement du pays leur permettrait de visiter d'autres contrées, ces derniers vont être forcés de revoir leur projet d'évasion. Parmi les lois Covid devant être votées par les députés jeudi, l'une d'elle prescrit jusqu'au 30 juin 2021 tout voyage à l'étranger défini comme non «valable». Si ces lois sont acceptées, elles entreront en vigueur dès le 29 mars.

Les voyages n'étant pas concernés par cette injonction impliquent notamment ceux liés au travail, …

Lire l’article
Link zum Artikel