DE | FR

3 jours après la tuerie, le lobby des armes se réunit pour s'autocongratuler

Quelques jours seulement après le massacre de l'école d'Uvalde, les membres de la National Rifle Association (NRA) ont prévu de se réunir à Houston, au Texas. Une réunion «festive» qui ne manquera pas d'être perturbée par plusieurs contre-manifestations.
27.05.2022, 18:25
Bastian Brauns, Houston / t-online
A Houston, les fans d'armes à feu se rassemblent.
A Houston, les fans d'armes à feu se rassemblent.image: keystone
Un article de
t-online

Mardi dernier, un jeune homme de 18 ans lançait l'assaut de dans une école primaire d'Uvalde, au Texas, faisant 21 victimes. Il était armé d'un «AR-15». Une arme à feu connue pour son extrême violence. Pour se faire une idée de la puissance de ces objets, il faut savoir que son usage dans l'école d'Uvalde a contraint les parents de donner leur ADN aux enquêteurs... car il n’était plus possible d'identifier autrement les corps des enfants, devenus méconnaissables.

Donald Trump était aussi à Houston.
Donald Trump était aussi à Houston. image: keystone

Le lobby des armes à feu se congratule

A seulement quatre heures de route de la petite ville d'Uvalde, les pro-armes ont prévu de se réunir ce week-end à Houston, au Texas, lors de la réunion annuelle de la National Rifle Association (NRA). Il s'agit de l'un des lobbys américains les plus influents et les plus puissants. En 2021, les groupes de défense des droits liés aux armes à feu ont dépensé 15,8 millions de dollars en lobbying – un montant jamais atteint auparavant.

La réunion de la NRA à Houston est le point culminant du travail de lobbying annuel. Producteurs d'armes discutent avec les commerçants, qui rencontrent les acheteurs. Des fans d'armes à feu venus de tout le pays ainsi que des politiciens qui y sont favorables ont prévu de s'y rencontrer.

Donald Trump, Greg Abbott et Ted Cruz seront de la partie

Outre le gouverneur du Texas, Greg Abbott, et le sénateur Ted Cruz, l'ancien président américain Donald Trump sera aussi de la partie. Il prononcera «un discours très important», comme il l'a déjà annoncé, peu après le massacre de l'école d'Uvalde qui a laissé derrière lui 21 morts et 17 blessés.

Annuler le festival des armes n'est pas une option pour Trump et les autres républicains. Pour eux, ce ne sont pas les plus de 300 millions d'armes à feu détenues par les Américains à titre privé qui sont la cause de telles tueries.

Les républicains parlent plutôt du «mal absolu» qui a frappé la petite ville d'Uvalde et font largement appel à des explications bibliques. Ils prônent ainsi le postulat d’une «sécurité renforcée dans les écoles américaines».

L'interdiction des armes semi-automatiques, ou même leur réduction, n'est tout simplement pas envisageable aux yeux des républicains. Au contraire, selon eux, il ne faudrait pas moins d'armes. Mais davantage. Le commerce de la peur est lucratif, surtout pour les fabricants d'armes. De ce fait, ils ont soumis, de nombreuses propositions visant à armer les enseignants et à renforcer la sécurité dans les écoles.

La NRA s'est manifestement sentie obligée de réagir à la vague de critiques. Pour calmer les parents indignés avant les manifestations de ce week-end, elle a exprimé sa sympathie aux victimes et à leurs familles sur son site Internet.

Et bien que l'enquête soit toujours en cours, la NRA a déjà déclaré: «Nous considérons la tuerie d’Uvalde comme l'acte d'un criminel isolé et dérangé».

«Lors de la réunion annuelle de ce vendredi, nous prierons ensemble et nous discuterons de la manière dont nous pourrions rendre les écoles encore plus sûres»

Manifestations annoncées à Houston

Entre-temps, une pétition exigeant l'annulation de la manifestation de la NRA a recueilli près de 20 000 signatures.

Le maire de la ville de Houston, Sylvester Turner, a toutefois refusé d’annuler le rassemblement. Il faut dire que la ville serait menacée d’immenses actions en dommages et intérêts. Sylvester Turner a simplement critiqué le fait que des élus politiques participent à l'événement. «Quel message cela envoie-t-il?», a-t-il demandé.

Plusieurs groupes ont déjà appelé à deux grandes manifestations pour protester contre la réunion de la NRA et ses visiteurs ce vendredi. Citons, parmi eux, le mouvement bien connu Black Lives Matter. L'ancien député texan à la Chambre des représentants, Beto O'Rourke, prendra également la parole. Il brigue le poste de futur gouverneur du Texas du côté des démocrates.

Lors de la conférence de presse du gouverneur en poste, Greg Abbott, donnée après les meurtres d'Uvalde, O'Rourke a déjà fait une apparition très remarquée: devant les caméras, il a confronté Abbott et l'a interpellé sur sa législation laxiste en matière d'armes.

Très vite hué, O'Rourke s'est vu traité de «sick son of a bitch» («fils de pute malade»), avant d'être accusé d'avoir politisé la tragédie d'Uvalde.

Première cause de mortalité chez les enfants américains

Le président américain se rendra dimanche à Uvalde. Comme quelques semaines plus tôt, après la tuerie de Buffalo, Joe Biden prononcera un éloge funèbre, avant de rencontrer les proches. Une fois encore, il s'arrêtera devant les fleurs déposées, devant une nation encore éberluée.

Alors que les groupes politiques opposés s’affrontent ce week-end à Houston, une réalité amère s'impose. Les armes à feu sont devenues la première cause de mortalité chez les enfants et les adolescents aux Etats-Unis. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), 4368 enfants et adolescents de moins de 19 ans sont morts en 2020 en raison de l'utilisation d'armes à feu. La même année, 4036 enfants et adolescents sont décédés en raison d'accidents de véhicules à moteur.

Traduit de l'allemand par Charlotte Donzallaz

Les 6 cascades les plus zinzins de Tom Cruise

Plus d'articles sur les armes employées en Ukraine

Le char high-tech de Poutine a été détruit en Ukraine

Link zum Artikel

Les tanks T-72 de Poutine ont un point faible et l'Ukraine le sait

Link zum Artikel

Ce que l'on sait du missile Kinjal, nouvelle super-arme de Poutine

Link zum Artikel

Zelensky voulait des armes modernes et offensives, voici ce qu'il a obtenu

Link zum Artikel

Pourquoi le super char T-14 Armata de Poutine ne roule que lors des défilés

Link zum Artikel

Le «Pinocchio» de Poutine: Voilà pourquoi cette arme répand la peur et la terreur

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Comment les «journalistes» de Poutine déforment la vérité
Des influenceurs apparemment indépendants font des reportages de guerre depuis l'est de l'Ukraine. Ils défendent sur les réseaux sociaux la «dénazification» de l'Ukraine comme motif de l'invasion russe.

Peu après le début du conflit en Ukraine le 24 février dernier, le Kremlin a bloqué les plateformes de médias sociaux Facebook, Twitter et Instagram. A l'origine, l'attaque ne devait pas être considérée par la population russe comme une guerre, mais comme une «opération militaire spéciale».

L’article