International
France

En France, racistes et étrangers se bastonnent en musique

Avec les chansons «Je partira pas» et «Wallah on restera» sur les réseaux sociaux, les racistes et les étrangers en France se bastonnent en musique.
La musique, c'était mieux avant.Image: watson

Les racistes et les étrangers se bastonnent en musique

Après Je partira pas, chanson raciste appelant à expulser les étrangers de France, ces derniers ont riposté avec un autre morceau: Wallah on restera. Deux titres qui, on l'espère, ne passeront pas sur les radios grésillantes des bars de l'Hexagone, lorsque Français et touristes tentent péniblement d'oublier le train-train à l'heure de l'apéro.
11.07.2024, 15:3711.07.2024, 17:21
Margaux Habert
Suivez-moi
Plus de «International»

L'Eurovision but make it franco-français et avec seulement deux camps qui s'affrontent sur fond d'élections législatives anticipées, organisées à l'arrache chez nos voisins. En marge desdites élections, l'extrême-droite d'un côté et les étrangers, binationaux et Français d'origine étrangère (et d'ailleurs principalement maghrébine) de l'autre se castagnent en musique.

Sur les réseaux sociaux, chacun des deux camps y va de sa chanson pour provoquer l'autre. Des morceaux qui, on l'espère, ne deviendront pas le tube de l'été.

Dans la catégorie «nos racistes ont du talent», il y a d'abord eu Je partira pas. Une chanson aux paroles xénophobes, criant à l'expulsion des étrangers. Un exemple? Voici un extrait: «Tu partiras avec ta Fatma, pour toi fini le RSA. Le bateau n’attend pas...»

Je partira pas
Si, si tu partiras
Et plus tôt que tu crois
On t’a assez donné
Maintenant tu peux te casser
Bon débarras et ne reviens pas
Le refrain de Je partira pas.

Un son rance qu'Eric Zemmour, le fameux polémiste s'essayant occasionnellement à la politique avec son parti Reconquête!, avait repris sur TikTok le 26 juin dernier. Sa vidéo avait ainsi offert une grande résonance à la chanson. Le lendemain, SOS Racisme avait porté plainte.

Un autre polémiste, Jean Messiha, accessoirement candidat du parti de Zemmour et ancien proche de Marine Lepen, avait, pour sa part, qualifié le son de tube de l’été. La chanson et ses vidéos ont depuis été supprimés de TikTok.

Aujourd'hui, après la défaite du Rassemblement National (ou la «victoire différée», selon Marine Le Pen), les principaux visés par cette chanson raciste leur ont répondu en musique, avec Wallah on restera.

Dans ce pays on a tout reconstruit
On a changé votre vie
On travaille, on cotise, on paye nos impôts
Les étrangers ont porté votre fardeau
Les paroles de Wallah on restera.

Sur TikTok, les vidéos reprenant ce son et son entêtant refrain «Wallah on restera là, désolé Bardella on restera» cumulent des millions de vues.

Le texte a été généré par une intelligence artificielle et publié sur les réseaux le 26 juin déjà, soit le jour où Zemmour a partagé la chanson raciste.

Mais c'est bien les résultats du second tour des élections, dimanche 7 juillet, avec la gauche arrivée en tête devant le parti présidentiel, et surtout devant le RN, arrivé troisième, qui l'ont rendue virale. Des résultats qui ont encouragé les Français d'origine étrangère et les étrangers en France à reprendre en masse Wallah on restera.

Espérons tout de même, pour notre santé mentale à tous, qu'elle ne deviendra pas le tube de l'été dans l'Hexagone. Un petit morceau d'Enrique Iglesias, sans polémique, sans relief, sans provocation, mais avec juste ce qu'il faut de soleil et de saveur pour accompagner l'apéro en terrasse, ça fait quand même du bien.

Et sans transition:

Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi le web est envahi de noix de coco à cause de Kamala Harris
Depuis que la vice-présidente a annoncé son entrée dans la course à la Maison-Blanche, des dizaines de cocotiers ont fleuri sur les réseaux sociaux. Le fruit préféré de Kamala Harris? Pas tout à fait. Explication.

On ignore si Kamala Harris se badigeonne le visage d'huile de coco ou s'il s'agit de son lait préféré pour son smoothie du matin. En tout cas, dans les heures qui ont suivi l'abandon de Joe Biden de la présidentielle et son passage de témoin à sa vice-présidente, des dizaines de noix de coco se sont tout à coup mises à pulluler sur les internets. Des militants démocrates se sont déclarés «remplis de noix de coco». Les médias américains, du Daily Beast au magazine The Atlantic, ont évoqué une mystérieuse «pilule noix de coco».

L’article