International
Guerre contre l'Ukraine

L'Ukraine pourrait légaliser le cannabis grâce à Poutine

L'Ukraine pourrait légaliser le cannabis grâce à Poutine

Alors que dans de nombreux Etats occidentaux le cannabis est légalisé ou utilisé à des fins médicales, ce n'était pas le cas en Ukraine. Une situation qui évolue rapidement en raison des traumatismes des soldats.
17.11.2023, 16:4818.11.2023, 09:41
Rebecca Sawicki
Plus de «International»

On attribue au cannabis de nombreuses propriétés. Il aurait un effet relaxant, améliorerait l'humeur et soulagerait les douleurs. Plusieurs pays occidentaux l'ont déjà légalisé et en Suisse des expériences grandeur nature sont menées en ce sens.

En Ukraine, le débat sur l'autorisation de la plante n'en est qu'à ses balbutiements. S'il n'est pas question de la consommation à des fins récréatives, le débat s'ouvre sur le cannabis médical. Et cela pour une triste raison. En juin, rappelle Bloomberg, le président Volodymyr Zelensky a lancé:

«Pour que nos citoyens puissent supporter la douleur, le stress et le traumatisme de la guerre, nous devons enfin légaliser le traitement au cannabis médical pour tous ceux qui en ont besoin.»

Dès le mois de novembre, un projet de loi en ce sens pourrait passer au Parlement ukrainien.

Apaiser les souffrances

Un nombre important de soldats traumatisés et blessés est à l'origine de cette initiative. Selon Bloomberg, il est prévu que les Ukrainiens puissent acheter de la marijuana sur présentation d'une ordonnance médicale six mois après l'entrée en vigueur de la loi. La consommation récréative ne sera pas autorisée et la production sera strictement contrôlée par le gouvernement.

👉Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine👈

On s'attend qu'une grande partie des consommateurs soient donc des vétérans de la guerre. Et ça fait du monde. En effet, d'après le portail d'information RBC-Ukraine, le nombre de combattants s'élève à environ quatre millions, selon les estimations de la ministre des Anciens combattants. Cela signifie que 10% de la population du pays sera impliquée dans la guerre à un moment ou à un autre.

La politicienne ukrainienne Olga Stefanichyna, également membre de la commission de la Santé, a précisé que le projet de loi arrivait dans une «phase active de la guerre». Celui-ci serait «particulièrement important pour soulager la douleur des blessures de combat, et améliorer la situation psychologique à un moment où de nombreux Ukrainiens sont stressés».

Notons que les études ne sont pas unanimes quant à l'efficacité du cannabis dans le traitement du trouble de stress post-traumatique, rappelle Bloomberg. Certaines études ont permis de suggérer que l'herbe n'anesthésie que temporairement les traumas, et qu'elle pourrait même avoir des effets secondaires négatifs. D'autres sont formelles sur l'efficacité de la substance quand il est utilisé à des fins thérapeutiques. Le Parlement va trancher.

Lors d'un premier vote cet été, l'avant-projet de loi n'a obtenu qu'une faible majorité. Le parti de Volodymyr Zelensky soutient toutefois la démarche du président – la loi devrait donc obtenir la majorité nécessaire.

Traduit et adapté de l'allemand par Tanja Maeder

L'Ukraine a développé une «cape d'invisibilité» pour ses soldats
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La crainte du Hezbollah s'empare de cette île touristique
Le chef de la milice terroriste chiite du Hezbollah au Liban menace d'attaquer Chypre si la république insulaire continue à participer à la guerre au Proche-Orient. A quel point faut-il prendre ces paroles au sérieux?

De nombreux Chypriotes n'en ont pas cru leurs oreilles lorsque les menaces de Hassan Nasrallah ont été lues au journal télévisé du soir. Chypre pourrait bientôt être considérée comme «une partie de la guerre» au Proche-Orient si Israël était toujours autorisé à «utiliser les aéroports et les bases» sur l'île de vacances «pour ses exercices militaires». C'est ce qu'a annoncé le chef du Hezbollah, mercredi, dans un dernier discours incendiaire.

L’article