DE | FR

L'Indonésie a retrouvé le sous-marin disparu, 53 morts

Le sous-marin KRI Nanggala 402, disparu mercredi avec 53 personnes à bord, a été retrouvé ce dimanche. Tous les membres de l'équipage sont décédés. Selon les autorités, l'accident pourrait être dû à une panne de courant.
25.04.2021, 13:0525.04.2021, 17:33
Des centaines de personnes ont été mobilisés pour localiser le sous-marin.
Des centaines de personnes ont été mobilisés pour localiser le sous-marin.Image: EPA INDONESIAN NAVY

Le sous-marin, brisé en trois parties et qui avait disparu mercredi, a été retrouvé dans le fond marin au large de Bali. Le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto a confirmé aux journalistes que «les 53 membres d'équipage sont tous décédés».

Plusieurs objets retrouvés

Les autorités ont indiqué avoir reçu tôt dimanche matin des signaux en provenance du lieu où se trouve le sous-marin à plus de 800 mètres de profondeur. Un sous-marin de secours mis à la disposition de la marine indonésienne par Singapour a été utilisé pour avoir une confirmation visuelle.

De nouveaux objets provenant du KRI Nanggala 402 ont été découverts dimanche. Il y avait notamment:

  • Une ancre
  • Des combinaisons de sécurité portées par l'équipage

Samedi, la marine avait retrouvé des fragments du sous-marin et plusieurs objets en provenance du bâtiment, mais sa localisation n'avait pas pu être confirmée.

Aide internationale

Le KRI Nanggala 402, un submersible de construction allemande vieux d'une quarantaine d'années, avait demandé l'autorisation de plonger dans le cadre de manoeuvres militaires comprenant le tir de torpilles, avant de disparaître au nord de Bali.

Des centaines de soldats, des avions et des navires de guerre ont été mobilisés pour le localiser, espérant un miracle avant que les réserves d'oxygène ne soient épuisées, ce qui était prévu pour samedi matin. La Malaisie voisine, les Etats-Unis, l'Inde et l'Australie ont apporté leur aide pour les recherches.

Sous-marin en «bon état»

Selon la marine indonésienne, le submersible, livré à l'Indonésie en 1981, était en bon état pour le service malgré son âge. Ce modèle est utilisé par une dizaine de marines à travers le monde.

Les autorités n'ont pas donné d'explications officielles de l'accident, mais ont suggéré que le sous-marin avait peut-être subi une panne de courant, empêchant l'équipage de refaire surface. Elles ont toutefois écarté l'hypothèse d'une explosion, déclarant samedi que les indices laissaient penser que le bâtiment s'était désagrégé car il avait été écrasé par la pression de l'eau à une profondeur de plus de 800 mètres, à laquelle il n'était pas conçu pour résister.

Tchernobyl, c'était il y a 35 ans

1 / 8
Tchernobyl, c'était il y a 35 ans
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Bouhafs, burkini, Mélenchon: l'alliance à gauche va-t-elle exploser?
Si, à un mois des législatives françaises, les sondages donnent l'avantage en voix à l'alliance à gauche, de gros nuages apparaissent et menacent cette coalition fragile.

Il reste un petit mois jusqu’au premier tour des législatives françaises et l’on se demande si l’alliance à gauche ne va pas exploser d’ici là. La Nupes, pour Nouvelle union populaire écologique et sociale, un jeu de dupes! C’est le jeu de mots du moment. Distillé par des dissidents, qui prient chaque jour que Twitter fait pour que l’accord conclu la lame sous la gorge par les socialistes et les écologistes avec «Don» Mélenchon, le nouveau parrain de la gauche tricolore, finisse dans la sciure tel le sang du poulet.

L’article