DE | FR
Image: Keystone

La pandémie fait du mal également aux zones protégées

Les fermetures qui ont touché presque tous les secteurs n'ont pas épargné les réserves naturelles, qui ont dû limiter leurs activités, surtout en Afrique.
11.03.2021, 11:0811.03.2021, 14:56

Le Covid-19 ne menace pas que la santé humaine: la pandémie a mis à mal les efforts de protection de la nature à travers le globe.

Les restrictions mises en place pour combattre la diffusion de la maladie en sont la cause. Comme d'autres secteurs, les aires protégées ont dû limiter ou arrêter un temps leurs activités. Concrètement, ça a eu les résultats suivants:

  • Plusieurs réserves naturelles ont dû stopper leurs patrouilles anti-braconnage;
  • Les efforts de protection et d'éducation à la nature ont aussi été limités;
  • Des emplois ont été supprimés;
  • Des ressources tirées du tourisme ont été perdues.

Ces limitations touchent surtout l'Afrique, où plus de la moitié des aires protégées ont dû réduire leur activité. Un quart des réserves asiatiques a subi le même sort. En Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Océanie, la plupart des sites ont pu maintenir leurs activités principales.

Ces données ont été diffusées, jeudi, par l'Union internationale de conservation de la nature (UICN), une des principales ONG mondiales œuvrant pour la préservation de la biodiversité. (ats/asi)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Juan Carlos Iᵉʳ au pays, une visite qui fait grincer des dents
En exil depuis 2020 après des accusations de malversations, l'ex-roi est arrivé jeudi en Espagne. Un retour de quelques jours qui suscite beaucoup de critiques.

L'avion de l'ex-monarque Juan Carlos Ier, un jet privé parti d'Abou Dhabi, a atterri peu après 19h à Vigo, en Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne. Il a été accueilli à son arrivée par sa fille aînée, l'infante Elena. Il s'est ensuite rendu à Sanxenxo, où il assistera ce week-end à une régate à laquelle participera le «Bribon», voilier avec lequel il a été champion du monde en 2017. Il fera ensuite le déplacement lundi à Madrid pour voir notamment son fils, le roi Felipe VI, et son épouse Letizia, avant de repartir le jour même à Abou Dhabi. L'ancien roi compte désormais «revenir régulièrement en Espagne pour voir sa famille et ses amis».

L’article