International
Poutine

Les aigles doivent changer d'itinéraire à cause de Poutine

Image
images: getty montage: watson

Les aigles doivent changer d'itinéraire et c'est à cause de Poutine

La guerre en Ukraine n'a pas seulement des répercussions sur les humains. Les oiseaux migrateurs sont également affectés. C'est ce qu'ont découvert des scientifiques britanniques.
27.05.2024, 18:47
Amir Selim / t-online
Plus de «International»

Une récente étude révèle un changement inhabituel dans le comportement migratoire de l'aigle criard. Et c'est à cause de la guerre en Ukraine. Les oiseaux ont modifié leurs itinéraires afin d'éviter les combats et les habitats probablement endommagés ou détruits. C'est en tout cas ce que rapporte la BBC.

Un article de
t-online

Les chercheurs qui ont travaillé sur le sujet sont convaincus que les rapaces ont contourné les dangers tels que les tirs d'artillerie, les avions à réaction, les chars, ainsi que les déploiements de troupes. Chaque printemps, ils traversent l'Ukraine depuis la Grèce et le Sudd (une grande zone humide au sud du Soudan), en direction de la Biélorussie.

Les scientifiques ont analysé les données GPS d'oiseaux bagués dans les mois qui ont suivi le début du conflit en février 2022.

«La guerre en Ukraine a un impact dévastateur sur les personnes et l'environnement. Nos conclusions donnent un rare aperçu de la manière dont elle affecte aussi la faune»
Charlie Russell, chercheur à l'université anglaise d'East Anglia et responsable de l'étude.

«Comme un marathon»

L'aigle criard figure sur la liste des espèces menacées. S'il est surveillé depuis 2017 à l'aide de dispositifs GPS, personne n'aurait imaginé devoir le tracer cinq ans plus tard à travers une zone de conflit active.

L'étude montre que les aigles se sont largement détournés des routes qu'ils suivaient jusqu'à présent. Ils ont également passé moins de temps sur leurs aires de repos habituelles en Ukraine, voire les ont complètement évitées. Ils ont ainsi parcouru en moyenne environ 85 kilomètres de plus pour une durée de trajet rallongée de 55 heures. «C'est comme si vous couriez un marathon, mais sans ravitaillement. Et à la fin, on vous demande de courir encore sept ou huit kilomètres», détaille Charlie Russell.

Pour les oiseaux migrateurs, les aires sont indispensables pour se nourrir, s'abreuver et s'abriter. Ces chamboulements ont retardé l'arrivée des animaux sur les sites de reproduction et leur ont probablement demandé plus d'énergie, estiment les spécialistes.

«Cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Le message derrière tout cela, c'est que le conflit en Ukraine perturbe fondamentalement l'écologie migratoire de cette espèce»
Dr Jim Reynolds, professeur assistant d'ornithologie et de bien-être animal à l'université de Birmingham.

Bien que tous les oiseaux marqués aient survécu, les chercheurs pensent que leur capacité à se reproduire a peut-être été affectée. En raison des distances accrues, les aigles pourraient avoir besoin de davantage de temps pour se rétablir, ce qui retarderait leur reproduction. Par la suite, cela pourrait réduire l'espérance de vie de la progéniture, si la quantité de proies venait à diminuer au moment de l'éclosion des œufs.

(Traduit de l'allemand par Valentine Zenker)

Une Météorite en mode Hollywood
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce qu'il faut retenir de la Conférence pour la paix en Ukraine
La conférence du Bürgenstock a franchi un premier cap en envisageant un dialogue «avec toutes les parties». Un suivi ministériel et technique est prévu. Convaincre la Russie reste crucial.

La conférence du Bürgenstock (NW) a accouché d'un premier cap avec la volonté à terme de dialoguer «avec toutes les parties». Un suivi ministériel et technique est annoncé. Le plus dur commence, persuader la Russie de s'associer au dispositif. Cette étape se confrontera à la réalité militaire sur le terrain.

L’article