DE | FR

Attentat de Vienne: l'un des deux Suisses arrêtés a été libéré

En novembre 2020, une fusillade terroriste islamiste avait fait 4 morts dans la capitale autrichienne. L'un des deux jeunes Suisses, qui faisait partie des suspects, a été remis en liberté.
16.04.2021, 16:0616.04.2021, 16:11
Keytsone (archive)

Un sympathisant de l’Etat islamique avait semé la terreur, le 2 novembre, en plein cœur de Vienne. Il avait tué 4 personnes, avant d’être abattu par la police.

L'un des deux Suisses arrêtés après l'attentat, survenu en novembre 2020, a été remis en liberté. Agé de 18 ans à l'époque, il a été libéré de la détention provisoire par le tribunal des mesures de contrainte compétent, tout en restant soumis à des mesures de substitution.

Il ne serait plus proportionné que le plus jeune des deux prévenus reste en détention provisoire, a expliqué, vendredi, le Ministère public de la Confédération.

Mesures préventives

En cas de non-respect des mesures de substitution, le prévenu encourt le risque d'être replacé en détention provisoire.

Plusieurs mesures pourront être adoptées pour contrer le risque de fuite et de collusion, telles que:

  • L'obligation de déposer ses papiers d'identité.
  • L'obligation régulière de s'enregistrer.
  • L'interdiction de contact.

Les forts soupçons à l'encontre des deux hommes se fondent notamment sur le fait que l'auteur présumé de l'attentat terroriste de Vienne et les prévenus se connaissaient personnellement.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce site vous permet de piéger les officiels russes (et c'est drôle)
Pour aider, à leur manière, l'Ukraine, des hacktivistes ont développé un site permettant aux internautes de faire des canulars téléphoniques aux membres de l'administration russe. De quoi leur faire perdre du temps et les rendre fous.

«Si vous êtes au téléphone, vous ne pouvez pas lancer des bombes.» Il suffisait d'y penser. Pour aider l'Ukraine et freiner la machine de guerre russe, le site Waste Russian Time a eu une idée aussi improbable que drôle. Faire perdre du temps aux officiels du Kremlin avec des canulars téléphoniques.

L’article