DE | FR

Image: Watson

Le shaker

Moutier jurassienne, des monstres bêtes et la surprise de Gastrosuisse

Vous avez passé la journée dans une cave sans 4G? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un ermite à l'apéro.



C'est quoi Le Shaker?

Un résumé de l'actualité du jour, mixé par la team watson et à boire cul sec en fin de journée du lundi au vendredi. (Santé!) Pour vous abonner au Shaker, cliquez sur le cocktail 🍹

Moutier devient jurassienne (mais pas tout de suite👆)

Une bien drôle d'histoire pop que celle de l'appartenance cantonale de la ville de Moutier, qui se déchire depuis des décennies entre des pro-bernois et des pro-jurassiens. Ces derniers étaient beaucoup à pleurer de joie dimanche à l'annonce des résultats. Les Prévôtois ont en effet confirmé avec plus de netteté leur vote de 2017, qui avait été annulé suite à un recours. Moutier devient définitivement jurassienne!

Définitivement, mais pas directement. Le transfert n'est pas encore effectif, ça va prendre un petit peu de temps. D'abord, il y a possibilité pour les déçus du scrutin de faire recours dans les trente jours. Ensuite, il faudra que les cantons de Berne et du Jura négocient un concordat. En substance, il s’agit des détails techniques de la transition cantonale.

Et puis... des votations populaires (eh oui). C’est là que la Question jurassienne va revenir flirter avec les urnes. Car le concordat négocié devra être approuvé par les citoyens des cantons de Berne et du Jura. Deux votations cantonales sont donc d’ores et déjà prévues.

C’est pour finir dans la Berne fédérale que sera entériné le transfert de Moutier dans le canton du Jura. Le Conseil fédéral devra au préalable analyser la question et donner sa recommandation aux Chambres. Celles-ci se prononceront séparément. Rendez-vous donc... en 2026.😌

Un Valais plus pluriel, mais toujours singulier 😉

Un autre canton a vécu dimanche un événement historique en lien avec un vieil enjeu. Nous vous en avons raconté les moments forts sur notre live-ticker (un mot pour faire cool, parce qu'on est quand même à watson, mais qui désigne la même chose qu'un fil en continu, un flux, voilà voilà).

Le canton en question, c'est le Valais, qui, depuis plus de 170 ans, avait un Conseil d'Etat avec une majorité absolue démocrate-chrétienne (autrement dit, le PDC avait plus de la moitié des cinq sièges – trois jusqu'à dimanche). Ce 28 mars, les Valaisans ont choisi d'élire un gouvernement davantage pluraliste, à deux PDC, un PLR, un PS et un UDC. Le socialiste Mathias Reynard et l'UDC Franz Ruppen sont les deux nouveaux venus et ont été brillamment élus. Reynard est même arrivé premier dans le Valais francophone – un véritable phénomène, ce Reynard 😲 On en a causé, y compris avec lui:

Ah, et si Franz Ruppen a été élu, c'est surtout parce que huit Haut-Valaisans sur dix sont allés voter et qu'ils se sont mobilisés en masse pour «leurs» deux candidats – le PDC Roberto Schmidt et l'UDC Franz Ruppen. La politique, seulement une affaire d'idées? Tu parles, Charles 🤣

La presse satirique (Oups, ça n'existe plus) Les memeurs des réseaux sociaux s'en sont d'ailleurs donné à cœur joie.

[ Et oui, c'est encore un de ces liens vers les articles des collègues, parce que je les aime beaucoup – et surtout parce que c'est un peu l'idée du Shaker (voir plus haut). ]

Des animaux qui passent du «chou» au «monstrueux»

Besoin d'une petite pause? Y a ça qui est très drôle:

Lalanne et le délit 💋

Ce lundi 29 mars, nos confrères français du Figaro ont relevé que le chanteur Francis Lalanne, grand défenseur du mouvement des «gilets jaunes» et engagé dans une lutte contre les mesures sanitaires liées à la pandémie, a invité hier dimanche 30 mars les 350 personnes qui l'écoutaient lors d'une manifestation «pro-liberté» à Nice à faire tomber le masque et à s'embrasser. Bonjour la rock-attitude. Fêtes l'amour, pas la guerre, mes frères.

Gastrosuisse lance une initiative populaire (wtf🤷‍♂️)

Enfin et surtout, on se disait bien qu'il allait y avoir une annonce spéciale aujourd'hui. Gastrosuisse, la faîtière nationale des hôteliers et restaurateurs, n'avait jamais fait en sorte que le pays entier (ou presque, ne me regardez pas) ait les yeux rivés sur leur conférence de presse à 10h30. Et celle-ci ne s'est pas tenue, une fois n'est pas coutume, après une communication officielle du Conseil fédéral.

Le lancement d'une initiative populaire! Voilà ce que les représentants de la branche avaient à nous annoncer. OK, le peuple sera invité à voter. Mais on ne sait pas encore sur quoi. «Le texte n'est pas encore prêt». Il y a toutefois de bonnes chances que la question qui nous sera posée soit quelque chose comme: «Souhaitez-vous que les restaurants ne meurent plus dans le futur?» Sérieusement, quel plaisantin dirait «non»? Mais faut-il changer la Constitution en ce sens?

Plus sérieusement encore (cette fois-ci, c'est vraiment sérieux): toute cette histoire risque de mal se terminer au niveau institutionnel. Il manquerait plus que ça, après la crise sanitaire, économique, sociale, psychologique et politique... Mais voilà déjà que la présente revue de presse se mue en analyse passionnée. Bref, santé!

C'est déjà la fin du Shaker

Et moi je file boire une bière bien fraîche sur une ma terrasse, ciao.

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

L'hélico de la Nasa ne peut pas (encore) voler sur Mars

Link zum Artikel

Le shaker

La Suisse a un incroyable talent, un autre, pis un autre (et ça dérange)

Vous avez passé la journée sous votre duvet sans 4G? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un asocial à l'apéro.

La Suisse fabrique bien plus que des montres et du chocolat. Ce mercredi, le Secrétariat d’Etat à l’économie annonce «fièrement» des exportations de matériel de guerre pour plus de 900 millions de francs en 2020. C'est un record depuis l'introduction de la statistique en 1983.

Les véhicules blindés sont un must de la quincaillerie helvétique. Mais aussi les systèmes de défense contre les drones, les installations de démagnétisation ou du matériel de protection pour le désamorçage de …

Lire l’article
Link zum Artikel