International
Syrie

Présidentielle en Syrie: ouverture des bureaux de vote

Présidentielle en Syrie: les bureaux de votes ont ouvert

epa09228257 A woman casts her vote at a polling station during the 2021 Syrian presidential election in Damascus, Syria, 26 May 2021. Syrians will choose one of three candidates, including current Pre ...
Image: EPA
Les bureaux de vote ont ouvert mercredi à travers la Syrie pour une présidentielle sans surprise qui doit offrir un quatrième mandat à Bachar al-Assad, dans un pays ravagé depuis dix ans par une guerre meurtrière.
26.05.2021, 09:4726.05.2021, 18:08
Plus de «International»

Le vote a commencé comme prévu à sept heures (6 heures suisse) et la télévision nationale a montré de longues files se formant dans différents endroits du pays.

Les électeurs pourront déposer leur bulletin dans plus de 12 000 bureaux de vote jusqu'à 19 heures locales, à moins d'une prolongation. Et les résultats seront annoncés dans les 48 heures.

Une élection sans suspense

L'élection se tient alors que les combats ont baissé en intensité, mais l'économie est en lambeaux et les infrastructures en ruines.

Au pouvoir depuis 2000, Bachar al-Assad, 55 ans est sûr de l'emporter. Face à lui, deux candidats inconnus du grand public sont considérés comme des faire-valoir: l'ex-ministre et parlementaire Abdallah Salloum Abdallah et un membre de l'«opposition tolérée» par le pouvoir, Mahmoud Mareï.

La loi électorale impose aux candidats d'avoir vécu en Syrie dix ans consécutifs avant le scrutin, ce qui exclut de facto les figures de l'opposition en exil, très affaiblie. Leur principale coalition a dénoncé une «mascarade».

Scrutin contesté par la communauté internationale

Les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) ont d'ores et déjà rejeté le scrutin, le deuxième du genre depuis le début en 2011 d'une guerre impliquant une multitude de belligérants et des puissances étrangères. Le conflit a fait plus de 388 000 morts et poussé à l'exil des millions de Syriens.

Les régions autonomes kurdes du Nord-Est vont ignorer le scrutin. Tout comme le dernier grand bastion djihadiste et rebelle d'Idleb (nord-ouest), qui abrite quelque trois millions d'habitants. (ats)

Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine envoie son «Africa Corps» en Ukraine: qui sont ces combattants?
Avec une vaste campagne de recrutement d'étrangers, la Russie tente de trouver un remplaçant à ses soldats tués en Ukraine. L'engagement de ressortissants africains dans la troupe qui a succédé à Wagner présente plusieurs avantages pour le Kremlin.

En 2022 déjà, la Russie a commencé à recruter des hommes en Afrique pour mener sa guerre en Ukraine. Ces dernières semaines, l'engagement de ces mercenaires semble prendre de nouvelles proportions. Une interview vidéo d'un prisonnier de guerre somalien, récemment diffusée sur les médias sociaux, éclaire les tenants et les aboutissants de ce phénomène.

L’article