DE | FR
Bild

Réveil musculaire

Contestés de toutes parts, les JO de Tokyo refusent d'abdiquer

A une très large majorité, le peuple japonais réclame l'annulation des Jeux olympiques, au minimum un report. Le gouvernement et le CIO restent inflexibles. Voici pourquoi.



C'est quoi le réveil musculaire?

La principale actualité de la nuit commentée tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

Selon un énième sondage publié lundi, 80% des Japonais sont farouchement opposés aux Jeux olympiques; même si la moitié des opposants s'accommoderait d'un nouveau report. Les grands médias nationaux, à partir de positions irréconciliables, tirent le même constat: plus la pression populaire augmente (et elle devient insoutenable), plus la réponse des autorités est ferme.

«Nous serons en mesure d'organiser les Jeux»

Toshiro Muto, directeur général de Tokyo 2020

Mais les mouvements de protestations prennent des formes diverses, et n'en restent pas là. Ils s'activent dans tout le pays.

A neuf semaines de la cérémonie d'ouverture, une quatrième vague d'infections submerge les hôpitaux, tandis que la chaîne de vaccination accuse des retards répétés. Le gouvernement japonais a décrété l'état d'urgence sanitaire dans neuf départements. Pour autant, rien dans sa communication officielle ne suggère l'éventualité même d'un report des JO. A aucun moment ce cas de figure n'est évoqué. Le Comité international olympique n'est pas moins têtu:

«Nous sommes à l’écoute, mais nous ne nous laisserons pas guider par l’opinion publique»

Mark Adams, le porte-parole du CIO. le 13 mai

Devant les micros et les rétroprojecteurs, les organisateurs répètent qu'ils ont passé six mois à imaginer les pires scénarios, et six autres mois à les préparer. Ils promettent un périmètre sanitaire ultra-sécurisé, où tous les participants seront testés (chaque deux jours?) et les accès fermés au public.

D'un événement international sans spectateurs étrangers, les JO pourraient devenir une manifestation sans spectateur du tout (décision en juin), puis un rendez-vous médiatique sans journalistes - prochaine étape: une compétition sans sportifs?

La semaine dernière, les laboratoires Pfizer-Biontech ont signé un protocole d'accord avec le CIO pour une vaccination facilitée de toutes les délégations présentes à Tokyo (ou ce qu'il en reste), au grand étonnement de certaines nations.

«C’est sensible car la philosophie de la vaccination est basée sur l’âge et jusqu'ici, elle s’est avérée la bonne»

Nigel Huddleston, ministre britannique des Sports

En dépit de toutes ces précautions, une nouvelle enquête d'opinion confirme la montée de la peur, dans des proportions parfois irrationnelles: 87,7% des Japonais craignent les sportifs comme la peste le Covid et n'en veulent pas sur leur sol. Ceux-ci prédisent que la cérémonie d'ouverture du 23 juillet sera un défilé des variants.

Pour éviter les attroupements, le calendrier des compétitions est régulièrement modifié. Seule la position des autorités reste inflexible: les JO auront bien lieu. A la date prévue.

Pourquoi tant d'obstination?

Dans ce contexte, les sondages semblent avoir une portée symbolique, davantage qu'un réel effet de dissuasion. Les JO auront lieu, insiste le gouvernement. Comme le dit un proverbe japonais, «une mauvaise action court plus vite que le vent», si tant est qu'il faille considérer ces sondages comme du vent.

Plus d'articles sur le sport

Aimer cette équipe de Suisse, c'est prendre le risque d'être déçu

Link zum Artikel

Les arbitres préparent les matchs de l'Euro comme des entraîneurs

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Link zum Artikel

Fabio Celestini est-il trop «tronchu» pour entraîner Young Boys?

Link zum Artikel

Dans un sport mécanique, mourir reste une option. Ils l'avaient oublié

Link zum Artikel

Bacsinszky: «On ne sait jamais tout, chaque joueuse a sa part d'ombre»

Link zum Artikel

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Link zum Artikel

Roy Hodgson, le dictateur sympathique qui a décomplexé la Nati

Link zum Artikel

A Roland-Garros, on boude, on prie et on dit déjà des bêtises

Link zum Artikel

Le FC Sion joue sa peau ce soir. Les 10 raisons d'un déclin

Link zum Artikel

Mondial de hockey: «On n'a même pas le droit d'ouvrir la fenêtre de notre chambre»

Link zum Artikel

Il y a 20 ans, un Romand changeait la face du football portugais

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Il rejoue en Premier League... dix ans après son dernier match

Link zum Artikel

River Plate a les mêmes problèmes qu'une équipe de 5e ligue

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Réveil musculaire

Genève-Servette soigne sa réputation de gagneur, même quand il perd

Les Grenats ont perdu 1-0 à Zoug mais ils n'en finissent pas de gagner du crédit. Infos watson: McSorley à Lugano, McTavish limogé.

On a coutume de dire qu'à «ce niveau-là, tout se joue sur des détails». Pour une fois, ce ne sont pas des fadaises. Tandis que Ge-Servette et Zoug se tenaient par la barbichette, il a suffit d'une relance hasardeuse, une seule passe malencontreuse (Tömmernes), pour que les Genevois perdent le premier acte de la finale. 1-0, but de Kovar (21e), suite mercredi aux Vernets (19 h).

Encore un «détail»? L'intervention de Genoni face à Simon à Le Coultre (48e), tandis que ce dernier sortait de …

Lire l’article
Link zum Artikel