Société
Marinade

J'ai jugé les styles de mes collègues, voici le meilleur et le pire

Marinade

J'ai jugé les styles de mes collègues, voici la fashion police de watson

Après les célébrités et les personnalités politiques, il est temps pour la Christina Cordula à 2 balles de watson de juger les looks de sa propre rédaction. Une tâche nettement moins facile à assumer que de clasher Alain Berset, Emmanuel Macron et tous ceux qui osent se balader en veste matelassée.
27.12.2023, 18:5228.12.2023, 09:12
Suivez-moi
Plus de «Société»
Plongez dans la marinade
Un petit jus épicé comme il se doit pour pimenter toute bonne pièce qui se respecte. En particulier quand c’est du veau ou du croco. Pour plus de marinade, c'est ici que ça se passe.

Avouez-le. On l'a tous fait. Juger silencieusement ce collègue qui se pavane devant la machine à café, tout content dans son nouveau t-shirt informe dégueulasse. Allez, soyons cool, à lui, on lui dira plutôt: «Hmmmmm... original!» C'est comme ça, quand on est un ardent défenseur de la cohésion et d'un environnement pas trop toxique au travail.

Après une année passée à clasher les grands et puissants de ce monde, le moment est toutefois venu pour moi d'assumer une chronique consacrée à mes collègues. Tout du moins, aux quelques courageux ayant accepté de passer à la marinette, euh, moulinette! pour un décorticage de style vestimentaire. En espérant qu'ils l'auront oubliée le 3 janvier prochain. Zééééé parti!

Le rockeur reconverti

Fred Valet s'est longtemps rassuré dans le look du rockeur/écrivain parisien dépresso-déprimé que seul le noir parvient à dérider. A l'époque, il ne portait rien d'autre qu'une chemise et une veste de costard The Kooples (dont il possède au moins trois exemplaires identiques). Depuis quelques mois, allez savoir pourquoi, il a délaissé le rock pour un style beaucoup plus streetswear et coloré, agrémenté d'une imposante doudoune poilue qui laisse les passants pantois. La crise de la quarantaine, sans doute. Kanye West n'a qu'à bien se tenir.

Image

Le sportif chic

Julien Caloz est le chef de la rubrique sport. Et ça se voit. Non pas qu'il se balade en jogging, pas du tout. Avec lui, le terme nébuleux de «sportif chic», si cher aux PLR et aux habitués du Club Med, prend tout son sens. Vous le verrez fréquemment mouiller la chemise et le polo Ralph Lauren, montre au poignet et baskets aux pieds, prêt à courir tête baissée dans l'actu'. «Sport chic», quoi.

Image

Le pragmatique coolos

Jason Huther est chaux-de-fonnier. Cette information pourrait être anecdotique, sauf que c'est un trait constitutif de son être. Sa tenue quotidienne doit être efficace, parce que Jason n'a pas de temps pour les prêchi-prêchas des bobos lausannois. Ce qui explique pourquoi il porte une chemise de bûcheron au premier degré - et qu'il taille des sapins pour se détendre durant son temps libre. Ses bottes sont taillées pour faire plier la neige à sa volonté. Luna, sa chienne, est un accessoire intégré et inséparable.

Image

Le businessman à la sauce zurichoise

Là, je dois faire gaffe. Maurice Thiriet est notre chef suprême, c'est-à-dire le CEO de watson. Son style vestimentaire est en parfaite adéquation avec son poste: éternel costume deux-pièces, chemise collée à la peau, chaussures impitoyablement cirées. Le jour du shooting, il m'a demandé de couper ses pieds à l'image, car il jugeait que la couleur de ses bobbies jurait dans la «kompozition». J'ai refusé, par souci d'indépendance journalistique. Comme tout bon Zurichois dans les affaires qui se respecte, Maurice ose parfois les baskets blanches.

Image

Le hispter impitoyable

Derrière son look «hipster coolos de gauche», Saïnath Bovay maîtrise chaque détail de son look avec autant de précision qu'un «connard de droite». Il serait prêt à vendre un rein, son appart' et même le chien adoré de ses parents si cela pouvait lui permettre de s'offrir ce petit manteau Balenciaga repéré entre deux montages vidéo. Mélange des matières, des couleurs et des formes: tout fonctionne parce que tout est choisi avec un soin absolu du détail. Résultat: qu'il pleuve, qu'il fasse 35 degrés ou qu'il neige, qu'on soit lundi ou vendredi, notre spécialiste vidéo est méchamment bien fringué.

Image

Le penseur maudit de la Silicon Valley

Sven Papaux s'inspire de ceux qu'il admire, perdu quelque part entre les pontes de la littérature du XXe siècle et les grands patrons déchus de la Silicon Valley. Il a piqué à Steve Job et Elizabeth Holmes leur col roulé, ses lunettes à Arthur Miller, son trench à Albert Camus, son spleen à Charles Baudelaire, son air pensif à Auguste Rodin (c'est pas un écrivain, ok, mais Sven est un homme éminemment cultivé). Le short ou les baskets? Ça lui arrive, mais seulement sur un malentendu. Bref, le style vestimentaire est comme le personnage: à la fois volontairement austère et fort élégant.

Image

La cavalière noire

Ana Simoes n'aime que le noir, son chien (noir) son cheval (noir), ce qui explique en grande partie ses choix vestimentaires. Cavalier, chic et tiré à quatre épingles. Surtout le lundi, parce que ça la déprime de quitter son canton de Genève, son chien et son cheval. Alors il faut bien se fringuer pour se redonner sourire et contenance. A force d'écrire des chroniques à leur sujet, on la soupçonne aussi d'être inspirée par les styles de Hailey Bieber, Taylor Swift et Kendall Jenner, d'où de régulières dérives streetswear. Toujours avec panache, hihaaaa!

Image

Pointue en toute discrétion

Derrière la personnalité douce et discrète de notre stagiaire réseaux sociaux, Emma Cuagnier, un mix entre de basiques approuvés (t-shirt blanc, noir et pantalons bien coupés) et des pièces audacieuses et hyper originales (Emma, si un de tes sacs disparaît un jour, tu sais de quel côté de la rédaction chercher). C'est également une des rares personnes sur Terre à avoir une dégaine monstre cool avec une doudoune. Et c'est pas donné à tout le monde.

Image

Le bonbon à croquer

Maïda Dumpor est ce cadeau que vous ferez amoureusement emballer chez Globus, mais qui s'avère au final tellement joli que vous ne voudrez plus jamais le déballer. Chaque détail de sa tenue est enchanteur. Du choix de sa robe aux petits noeuds qu'elle glisse ici ou là, en passant par ses bandeaux en velours à ses accessoires. Une touche de paillettes est toujours indispensable afin que le moindre outfit soit délicieusement girly. Addictif comme un bonbon acidulé.

Image

Mercredi à Paris

Alyssa Garcia, notre sosie assumé de Mercredi Adams, est un mini catalogue de mode sur pattes. Apercevoir sa frimousse à frange filer à travers la rédaction en passant des coups de fil, c'est aussi se tenir au courant chaque semaine de la dernière pièce désirable chez Sézane, Maje ou au Comptoir des Cotonniers. Tour à tour coquette ou preppy, Alyssa cultive un style soigné de Parisienne qui accorde le souci du détail et un amour à ses vêtements. Et ils le lui rendent très bien.

Image

Tennis obsessed

Je soupçonne la rédaction des sports de s'être donné le mot pour cette chronique. Ou alors, leur métier déteint sur leurs fringues. Comment expliquer, sinon, que notre journaliste Yoann Graber adopte précisément la même dégaine que son chef de rubrique, chemise et pull à la sauce «athleisure»? Les tennis blanches sont-elles un moyen d'arriver à l'heure au briefing de 8 heures 30, ou un hommage pas-si-subtil à Stan Smith? Autant de mystères qui entourent cette rubrique sport, toujours au taquet quand il s'agit des pondre des articles. Moins quand il s'agit de s'autoriser des extravagances vestimentaires.

Image

Le communiste chic

Alberto Silini porte les chemises à col Mao mieux que personne. Mais derrière son culte des statistiques, des uniformes militaires et du total look noir façon prêtre catholique, des passions a priori assez austères, le Tessinois aux yeux clairs et à la moustache friponne dissimule une véritable sensibilité pour les formules poétiques, les adjectifs bizarres et les chaussettes multicolores. J'ai personnellement un faible pour la paire avec des truites.

Image

L'OFNI de la rédac

Si vous voyez un OFNI (objet filant noir identifié) grimper à toute vitesse la rue de Bourg pour filer chez watson, il s'agit probablement de Jérémie Crausaz. J'ignore si c'est du vice ou une pathologie, mais je n'ai jamais vu notre vidéaste sans son vélo ni ses lunettes aux verres fumés. Je le soupçonne d'ailleurs de dormir avec. Mais rassurez-vous, derrière ce look d'hipster gothique des Enfers, Jérémie est inoffensif. Et même assez fun, quand il veut.

Image

Margaux, fashion et (surtout) victim

Le style de Margaux Habert est à l'image de son humeur le matin: extrêmement changeant. Si ce n'est schizophrénique. La journaliste la plus tumultueuse de la rédaction peut tout aussi bien être chic, street, bordélique, sexy, cool, foutraque, classique, élégante, rock, yverdonnoise, lausannoise, new-yorkaise, overdressed, underdressed et parfois même tout ça à la fois. Le shopping lui faisant office de xanax, elle s'offre deux robes, six blazers et quatre perfectos par jour. Nous avons tenté de contacter son psy pour comprendre les sources de cette addiction. Il a refusé de nous répondre en vertu du secret médical.

Image

Voilà, c'est tout pour les gentillesses de cette année! Et pour ceux qui voudront tenter leur chance dans la marinade de l'année prochaine, voici quelques conseils... ou pas!👇

On a organisé une fashion week watson et on a jugé nos collègues
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une vidéo montre P. Diddy agressant violemment son ex-compagne Cassie
La chaîne CNN a diffusé vendredi une vidéo très violente du rappeur américain en train d'agresser son ex-compagne, la chanteuse Cassie Ventura, dans un hôtel en 2016.

Une nouvelle vidéo de surveillance montre la star américaine Sean «Diddy» Combs en train d'attraper, de bousculer et de frapper son ex-petite amie, la chanteuse Cassie, lors d'une altercation en 2016.

L’article