Société
Tiktok

Tendance mimi cracra: ces filles revendiquent leur côté crado

La tendance mimi cracra sur TikTok, ces filles qui revendiquent leur côté crado.
Certaines révélations «mimi cracra» ont tout de même de quoi couper l'appétit.Image: watson / dr

La tendance mimi cracra: quand les filles revendiquent leur côté crado

Sur TikTok, des filles partagent leurs manies «mimi cracra». Des astuces «un peu sales, mais on ne se juge pas parce qu'on fait tous la même chose». On vous explique cette tendance décomplexée qui change des vidéos lisses et chiantes qu'on peut trouver habituellement.
27.02.2024, 16:3627.02.2024, 19:59
Margaux Habert
Suivez-moi
Plus de «Société»

Vous êtes un peu sale? Vous réutilisez parfois la même fourchette? La douche, c'est en option chez vous? Vous n'êtes pas seul(e). La tendance «mimi cracra» devrait déculpabiliser certaines personnes à propos de leurs habitudes un peu dégueulasses.

Des filles ont pris d'assaut TikTok pour raconter leurs manies «mimi cracra», soit les choses un peu dégoûtantes qu'elles font de temps en temps, et qu'au fond, on ferait (presque) tous. Mimi cracra = mignonnes et crades à la fois.

Enfin, mignonnes... jusqu'à un certain point: dans certaines de ces vidéos, il y a à boire et à manger. Façon de parler, car on y trouve des choses qu'on ne recommanderait pas de mettre dans sa bouche. Explications.

Mimi cracra quoi?

Le pitch de cette tendance «mimi cracra»? Des filles qui racontent leurs habitudes un brin rebutantes en commençant leurs vidéos par «je te juge pas si tu fais ça, ça ou ça, parce que moi je le fais aussi».

Souvent, ce sont des manies crados, mais relativement acceptables et communément admises. Par exemple, ne pas se laver les mains avant de passer à table, porter plusieurs fois les mêmes vêtements pour faire du sport, s’attacher les cheveux quand ils sont sales parce qu’on a la flemme de les laver…

Il y a notamment des filles assez proprettes, celles qu'on imagine sentir la fleur des champs, qui balancent leurs dossiers. Et il y a également du plus gratiné.

Pourquoi c'est (un peu) sympa

Sur TikTok, a.k.a. le royaume du vide, du superficiel et de l'insulte gratuite en commentaires, ces vidéos décomplexées font du bien. Pour une fois, il est bon de constater qu'il ne s'agit pas d'une énième tendance fade où on ne montre que ce qui est beau et lisse dans sa vie.

@lauraloock

Suivez mimi cracra sur l’autre reseau @lauraloockk

♬ son original - LAURA LOOCK 🌻

Avouons-le: ça fait du bien de se dire parfois «ah moi aussi, tiens, je suis pas seul(e) à faire ce truc dégueu!». Il y a même des «manies cracra» qui sont en fait de bonnes habitudes, comme sentir si un yoghourt passé de date est périmé avant de le manger ou de le jeter. Si ça ne sent pas le roquefort, on peut y aller.

Pourquoi c'est (quand même) pas sympa

Comme pour presque chaque tendance glânée sur TikTok, ce réseau rempli de consanguins personnes prêtes à raconter n'importe quoi pour un quart d'heure de gloire, on trouve aussi des histoires immondes. Vraiment immondes.

Certaines révélations «mimi cracra» ont de quoi couper l'appétit du plus affamé des marathoniens au 37e kilomètre de course.

Des exemples? Les internautes qui disent qu'ils lavent leurs draps seulement tous les trois mois «parce que la flemme, quoi». Et attention, il y a pire.

On trouve aussi des amateurs de buzz qui inventent les histoires les plus immondes pour se faire mousser et faire du clic, comme cette fille qui raconte que, quand elle n'a pas de mouchoir sur elle, elle se mouche dans ses vêtements. Sans doute (par pitié) du second degré, mais au final, on en revient au royaume du vide, du superficiel et de l'insulte gratuite en commentaires.

Rien de neuf sous le soleil, quoi

Les vidéos estampillées «mimi cracra» circulent pas mal ces derniers jours sur TikTok, mais il y a une douzaine d'années déjà, il y avait un laisser-aller assumé et même revendiqué. C’était l’époque où de nombreuses stars avaient par exemple abandonné le shampoing, comme Robert Pattinson et ses cheveux gras sur les tapis rouges.

British actor Robert Pattinson arrives at the British Academy Film Awards 2010, at The Royal Opera House in London, Sunday, Feb. 21, 2010. (AP Photo/Lefteris Pitarakis)
Coucou, Rob et ses mèches huileuses aux BAFTAs (2010).Image: AP

On avait aussi fait un petit bond en arrière, en ressortant les codes un peu grunge des années 1990, avec le maquillage qui coule et les cheveux gras… Et on revendiquait ce côté cracra, que ce soit chez les people ou le grand public.

En fait, aujourd'hui on appelle ça «mimi cracra» sur TikTok, cependant, personne n’a rien inventé. Mais ce qu’on peut retenir aujourd’hui, c’est surtout le fait d’assumer de ne pas être toujours tiré à quatre épingles, et dans notre époque un peu superficielle des réseaux sociaux, jusqu’à un certain point de «cracra», ça fait du bien.

(Pensez à changer quand même vos draps un peu plus régulièrement, merci.)

Et sinon, voici Brad Pitt et ses nombreuses coupes de cheveux:

1 / 31
Brad Pitt et ses nombreuses coupes de cheveux:
Brad Pitt à Cannes en 2012.
source: epa / guillaume horcajuelo
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Vous pouvez aller boire le thé chez Charles III cet été
Avis aux amateurs d’Earl Grey, shortbreads et royauté! La résidence d'été chouchou de la reine Elizabeth II, le château de Balmoral, dévoilera ses coulisses pour la première fois cet été. Cependant, hâtez-vous. Le nombre de billets et les jours d'ouverture sont pour le moins... limités.

Un petite escapade en Ecosse à l'agenda cet été? Vous tombez bien, petit veinard. Pour la toute première fois depuis 170 ans, le mythique château de Balmoral s'apprête à dévoiler une partie de ses mystères.

L’article